Preview : Memoria

Memoria - PC

Genre : Point & click

Date de sortie : 30 août 2013

Genre
Point & click
Date de sortie
30 août 2013 - France
Développé par
Daedalic Entertainment
Edité par
Deep Silver
Disponible sur
PC
Modes de distribution
Steam
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans

Cette année à l'E3, Daedalic, société allemande spécialisée dans les jeux d'aventure point & click, a présenté plusieurs titres, dont Goodbye Deponia et Memoria. Dans cette preview, c'est de ce second jeu dont nous allons parler.

 
 
Le studio Daedalic est surtout connu outre-Rhin pour avoir réalisé la série des Deponia, des jeux point & click à l'ancienne à l'ambiance complètement déjantée, dans la plus fidèle tradition des mythiques titres de LucasArts. Avec Memoria, les développeurs ont souhaité faire un jeu plus sombre, dans un univers s'inspirant fortement de Dungeons & Dragons, sans oublier d'y ajouter une petite touche d'humour. Graphiquement parlant, le côté cartoon habituel passe à la trappe, et on se retrouve avec un titre à l'ambiance fantastique, doté de décors designés avec goût, et de personnages très charismatiques.
 
 
Memoria est en fait la suite de L'Oeil Noir : Les Chaînes de Satinav, un point & click sorti il y a un an environ. Dans ce nouvel opus, l'histoire se passe dans deux univers différents. La première partie se déroule dans le passé et vous incarnez la princesse Sadja, équipée d'un bâton magique qui l'aidera au fil de l'aventure. Ce bâton est lui-même un personnage doté de son propre caractère, a priori assez grincheux, et vous devrez faire équipe avec lui. La seconde partie quant à elle se déroule de nos jours et vous devrez résoudre un crime. Cette partie de l'aventure se déroulera dans un cadre complètement différent. L'aventure sera linéaire et en gros, le jeu passera automatiquement d'un univers à l'autre au fil des huit chapitres. L'ensemble formera bien sûr un tout cohérent à la fin de l'histoire.
 
 
La démo que l'on nous a montré se situait en début de partie, dans l'univers de la princesse Sadia, et donc dans le fameux monde Dungeons & Dragons. Le jeu commence après qu'un boss ait été tué, et vous pouvez voir son cadavre. Qui était ce boss ? Pourquoi et comment a-t-il été tué ? On s'en tape, il n'a rien à voir avec l'histoire, mais ce détail montre que les développeurs se sont creusés la tête pour rendre leur univers assez riche en y insérant de petites anecdotes juste destinées à faire sourire le joueur. Sur ce coup-là, on est clairement dans la même ambiance que les jeux de LucasArts. Dans ce premier chapitre, vous serez souvent freiné dans votre progression car le lieu où vous êtes est bourré d'obstacles. Grâce à votre bâton magique, vous pourrez donner des ordres à des Gollems à distance, pour qu'ils frappent un élément précis du décor, ou bien pour qu'ils lancent des trucs. Cette partie du jeu annonce qu'il y aura des puzzles à résoudre, et qu'il ne suffira pas de combiner des objets entre eux ou parler à des persos, comme c'est souvent le cas dans les jeux de type point & click.
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Bien que la sortie de Memoria soit assez proche (le jeu est prévu pour la fin d'année), l'E3 ne nous a pas permis d'en voir beaucoup sur le jeu. Nous avons pu voir les premiers éléments du gameplay et le début du premier chapitre, mais nous n'avons aucune idée de la suite des événements ni à quoi va concrètement ressembler le jeu final. Nous savons que l'histoire sera scindée en deux parties qui se dérouleront en parallèle (l'une dans le passé, l'autre dans le présent) mais ça s'arrête là pour le moment. Connaissant le talent du studio Daedalic, il y a tout de même fort à parier pour que le jeu soit prenant et que l'on y retrouve la magie des point & click d'antan.

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires