Test : Etherlords 2

Etherlords 2 - PC

Genre : Stratégie tour par tour

Date de sortie : Janvier 2004

Genre
Stratégie tour par tour
Date de sortie
Janvier 2004 - France
Développé par
Nival Interactive
Edité par
DreamCatcher
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Heroes of Might and Magic a fait de nombreuses émules qui s'en sont souvent mal tirées. A vrai dire, Etherlords, sorti il y a environ deux ans, fut l'une des rares exceptions. Conscient que son soft était encore perfectible, Nival a revu sa copie pour nous proposer un titre encore plus passionnant et remis au goût du jour.

 
 
Etherlords a principalement puisé son inspiration dans Heroes of Might and Magic pour les phases de gameplay (on dirige son héros sur une carte du monde, on ramasse des trésors, on capture des villes et on tue des monstres), mais également au jeu de cartes Magic L'Assemblée (The Gathering pour les puristes) pour le mode de combat. En effet, les unités et les sorts que vous possédez peuvent être assimilés à des cartes qui constituent votre deck. A chaque tour vous tirez une carte et vous devrez faire preuve de ruse pour déjouer les plans de votre adversaire. Cependant, le niveau d'expérience entre également en compte, vous permettant d'acquérir des cartes plus puissantes. Le premier héros qui n'a plus de point de vie perd la partie, tout en sachant que vos unités sont censées bloquer les attaques pour vous protéger, justement.
 

Bienvenue dans le monde de Etherlords 2

La ressource principale du jeu est l'Ether, une denrée précieuse divisée en cinq couleurs. A chacune des quatre premières couleurs est associée une race : le rouge correspond aux Chaots, le bleu aux Kinets, le vert aux Vitals et le noir aux Synthets. Enfin, l'ultime couleur est le blanc, une couleur pour les dominer toutes (hum).
Les mécanismes sont désormais bien plus abordables et il ne vous faudra pas quelques heures pour vous familiariser avec toutes les possibilités. L'IA est plus réaliste et on ressent mieux une différence de style de jeu d'un adversaire à l'autre, ce qui vous obligera à vous adapter en fonction des attaques.
Côté cartes, vous aurez des créatures terrestres et volantes (qui ne peuvent être atteintes que par quelques unités), des sorts visant à blesser toutes les unités adverses, doper vos créatures, vous pourrez faire des sacrifices et j'en passe et des meilleures. Le tout accompagné par de nombreuses animations et des décors améliorés. Enfin, sur la carte du monde, vous pourrez aussi vous déplacer sur des bateaux et dans des tunnels.
 

Côté technique

En fait, vous venez de le voir, Etherlords 2 n'a que peu évolué par rapport à son prédécesseur. La force de ce nouveau volet vient surtout à son côté attrayant et simplifié qui nuisait un peu au premier opus, pour peu que vous ne soyiez que peu motivé par l'aventure.
Les graphismes ont gagné en finesse et les effets spéciaux ont été amélioré. Niveau design, on se retrouve en plein coeur du premier volet : la plupart des créatures sont toujours là et les héros ont été habilement designés.
Etherlords 2 reste fluide dans toutes les conditions et ne demande pas une grosse machine pour tourner, pour peu que vous ayiez un processeur supérieur à 1 GHz et une carte graphique d'au moins 32 Mo.
 

Au final

Etherlords 2 est une bonne surprise. Malgré un scénario trop peu travaillé, y jouer est un régal et le prince diablement accrocheur devrait vous tenir en haleine un bon moment. La richesse du premier épisode a été décuplé grâce à l'ajout d'un tas de nouvelles créatures et de nouveaux sorts, le tout avec un graphisme léché et des animations à tout va. Comme le premier volet en son temps, Etherlords 2 n'a pas de mal à convaincre et vous y trouverez une excellente alternative à Heroes of Might and Magic 4 en attendant un cinquième épisode. N'oubliez pas aussi que vous pourrez vous éclater en multijoueur.
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Un très bon jeu de stratégie au tour par tour dans la lignée des Heroes of Might and Magic, avec une inspiration du côté des jeux de cartes Magic L'Assemblée. Peu d'améliorations sur le gameplay par rapport au premier volet, mais de nombreuses créatures et de sorts pour un jeu encore plus riche !

Points positifs

  • Plein de nouvelles unités et sorts
  • Plus simple

Points négatifs

  • Pas assez d'améliorations dans le gameplay
  • Scénario pas terrible

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires