Test : The Wolf Among Us : Episode 2 - Smoke & Mirrors

The Wolf Among Us : Episode 2 - Smoke & Mirrors - PC

Genre : Point'n Clic

Date de sortie : 04 février 2014

Genre
Point'n Clic
Date de sortie
04 février 2014 - France
Développé par
Telltale Games
Edité par
Telltale Games
Disponible sur
PC, PS3, Xbox 360
Modes de distribution
Steam

Telltalle l’a encore fait. Il nous a scotché devant notre écran avec le premier épisode de The Wolf Among Us. Après un cliffhanger horrible et quelques mois d’attente, le deuxième épisode pointe le bout de son nez. Alors, était-ce un premier épisode traitre ou Telltalle gère-t-il encore à merveille sa narration ?

Test effectué à partir d'une version PS3

 
 
The Wolf Among Us, comme The Walking Dead avant lui, est un jeu qui se concentre sur son histoire. Et comme The Walking Dead, il est dur de parler du deuxième épisode sans spoiler le premier. On vous prévient donc si vous n’avez pas fait le premier épisode vous pouvez passer votre chemin, aller lire le premier test et jouer au jeu. C’est bon on peut donc spoiler comme des chiens. Dans le premier épisode, vous étiez Bigby Wolf, plus connu sous le nom du grand méchant loup, qui est devenu le shérif de la communauté des personnages de contes de fées qui se sont réfugiés à New York après un événement funeste. Cependant, un serial killer a commencé à sévir dans la communauté de Fable Town et l’enquête de Bigby et de Blanche-Neige n’avançait pas. Cependant, le cliffhanger de fin d’épisode est venu et on apprenait que la tête de Blanche-Neige avait été retrouvée devant le domicile de Bigby.
 

I Am a Wolfman in New York

On repart donc sur l’interrogatoire du suspect choisi en fin de premier épisode (Tweedle Dee ou Le Bucheron). Et c’est assez représentatif du rythme des deux heures du jeu. Là où le premier avait commencé sur les chapeaux de roue mêlant à merveille phases de point’n'click, phases d’action à base de QTE et dialogues à choix multiples qui siéent bien aux interrogatoires inhérents à une enquête policière. Ici, on se concentrera sur les interrogatoires et les phases de recherches en point’n'click avec un rythme plus posé où les QTE pour les phases d’actions sont plus rares. Cependant, cela n’empêche pas le récit d’être toujours aussi prenant et de laisser plus de place pour le développement de personnages toujours aussi intéressants. Certains d'entre eux prennent d’ailleurs un peu plus d’importance comme la Belle et la Bête. Bref, ce qui faisait le sel du premier épisode (la découverte de l’évolution des personnages que l’on connaît bien) est encore amplifié ici. On ne s’attardera pas sur les phases de gameplay qui sont toujours aussi efficaces et dont on parle en détail dans le premier test. Quoiqu’il en soit, le cliffhanger final augure du bon quant au développement de l’histoire qui ne traine pas.
 

Article rédigé par Neo , le

Telltale continue de développer son récit tranquillement. Tranquillement, car ce chapitre laisse une plus grande place aux interrogatoires et aux phases d’enquêtes. Cependant, cela n’empêche pas le jeu d’être toujours aussi passionnant avec sa galerie de portraits d’héros et d’héroïnes déchues. Niveau gameplay, on est, bien évidemment, dans la droite lignée de l’épisode précédent. Quoiqu’il en soit, le récit avance toujours sur un bon rythme et le cliffhanger final laisse augurer d’une nouvelle dynamique dans la narration.

Points positifs

  • Le récit plus posé et toujours aussi passionnant
  • La galerie de personnages s'étoffe
  • Le gameplay toujours aussi efficace
  • La fin qui augure un chamboulement dans le récit

Points négatifs

  • Le gameplay minimaliste pourra en choquer certains
  • En anglais seulement
  • Quelques temps de chargements capricieux

A propos de l'auteur

Neo

Neo

29 ans | L'élu des gamers

Après avoir détruit la matrice, Neo s'est dit « Pourquoi pas bosser sur GameHope ? ». Un nouveau défi pour l'élu. Après sa victoire incontestable, le monde réel lui paraissait fade et il est retourné dans le virtuel. Il est d'ailleurs en permanence branché à une PS3 en intraveineuse. Egalement passionné de cinéma, on le reconnait à ses yeux injectés de sang à force de passer des heures devant les écrans. Il a malgré tout réussi à apprendre à écrire et, afin de devenir le prochain Victor Hugo, expose sa prose sur GameHope.

Contacter

Commentaires