Test : Mortal Kombat X

Mortal Kombat X - PC

Genre : Finish Him

Date de sortie : 14 avril 2015

Genre
Finish Him
Date de sortie
14 avril 2015 - France
Développé par
Netherealm Studios
Edité par
Warner Bros. Games
Disponible sur
PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One
Modes de distribution
Boutique

FATALITY. Un mot, une licence. Je suis persuadé que si je trouve une nouvelle peuplade au fin fond de la forêt amazonienne (oui, je pars souvent en expédition, je ne sais pas si vous le saviez), ils ne comprendront peut-être pas « Bonjour », « Merci » ou « Ne me mangez pas j'ai un goût de chiotte ». Par contre, si je prends une grosse voix rauque et que je leur balance « FATALITY », je suis persuadé que j'aurai un sourire complice en guise de réponse.

Test effectué à partir d'une version PS4

 
 
Mortal Kombat X s'est révélé officiellement à la conférence Sony de l'E3 2014, et plus officieusement sur les forums de NeoGaf quelques jours plus tôt. Petits frémissements à la vue de la vidéo, mais surtout mini-orgasme en testant directement le titre quelques heures plus tard sur le stand de Warner. Près d'un an plus tard, l'attente était-elle justifiée ? Mais carrément Jeanne Calment. Beau comme un camion et bénéficiant d'une animation au poil, Mortal Kombat X tient ses promesses en terme de réalisation. On retrouve au casting les incontournables de la série : Sub-Zero, Scorpion ou encore Jax et Johnny Cage, mais la plupart ont pris un sacré coup de vieux. Johnny Cage a d'ailleurs un faux air de Patrick Sébastien, comme vous pourrez le constater dans le petit montage ci-dessous, réalisé en co-production avec Pixar.
 

Je mets les pieds où je veux Sub-Zero, et c'est souvent dans la gueule

Mais les personnages de Mortal Kombat X sont comme du bon vin ou un maître de kung fu chinois. Ils sont bien souvent meilleurs avec l'âge. Alors ils ont pris du galon, et certains se sont même reproduits. Johnny Cage a visiblement enfin réussi à se taper Sonya Blade, et ils ont enfanté la jeune Cassie, badass comme sa mère et brise-noix comme son père. Jax a eu une fille, nommée Jaqui Briggs, qui bénéficie elle aussi d'aides aux biceps, sans pour autant avoir sacrifié ses deux bras. Au total, 24 personnages sont disponibles dans le roster de départ, avec Goro si vous avez précommandé le jeu. Pas mal de personnages sont d'ores et déjà annoncés en DLC, comme Predator ou Jason de Vendredi 13. Mais franchement, c'est une politique assez honteuse de ne pas nous permettre de jouer avec certaines figures que vous êtes amenés à affronter dans le mode story, comme Tanya ou Baraka, à moins que vous ne cassiez votre tirelire. Un choix vraiment frustrant de la part de Warner. Bon élève, NetherRealm Studios a retenu les leçons du succès du dernier épisode et a fourni un mode story façon série Z très abouti. A notre sens, il est moins efficace à plusieurs égards que celui du dernier épisode. Il est moins long, moins intéressant et surtout moins bien rythmé. Et l'ajout de QTE au milieu des vidéos n'y change rien d'autant que, contrairement à Injustice, ceux-ci n'influent pas sur votre jauge de santé ou celle de votre adversaire lorsque vous commencez le combat qui suit. Mais attention hein, le mode histoire de MK X est infiniment plus abouti que n'importe quel story mode de n'importe quel jeu de baston.
 

Quan Chiiiiiiii ! Je sais où tu te caches ! Viens ici que je te bute enculé !

Mais parlons plutôt gameplay. Les habitués retrouveront certains gimmicks qui restent inchangés, comme les fameux uppercuts surpuissants qui font décoller l'adversaire (certainement inspirés d'Asterix), ou encore les super-coups que l'on enclenche une fois sa jauge remplie. Quand ils passent (et c'est fréquent), dites adieu à environ 40% de votre barre de vie. De quoi franchement changer le déroulé de n'importe quel round. On découvre aussi 3 styles de combats différents par personnage cette fois-ci, ce qui est probablement l'ajout principal en terme de gameplay. A vous de trouver le style qui vous convient le mieux. De manière générale, Mortal Kombat X a cet atout dans sa manche qu'il peut convenir à n'importe quel type de joueur, tant il est facile d'accès. Pourtant, les habitués, les vrais gamers des anciens épisodes devraient être perdus de prime abord, tant les timings de certaines attaques ont changé. Par exemple, la téléportation de Raiden est plus lente et ne permet pas de faire des combos aussi efficaces qu'avant. Celui-ci a certes gagné encore un peu en fluidité avec le changement de génération, mais aussi en complexité.
 

Tu te couches comme Kitana. Avec Kitana...

Les Fatalities sont évidemment de retour, et sont pour la plupart de très mauvais goût, mais c'est clairement ce qu'on aime. On retiendra aussi l'ajout de easy Fatalities (gâchette + 1 bouton), qui permettent de ne pas avoir à appuyer sur start et paniquer comme un crétin pour sous-merdifier son adversaire quand on en est venu à bout. Les Brutalities s'exécutent, elles, à la fin du combat, quand l'adversaire bouge encore, afin de le terminer de manière franchement dégueulasse. Le principal défaut de ce Mortal Kombat X, selon nous, reste l'équilibre entre les personnages, puisque certains nous ont semblé franchement cheatés (coucou Kano, bisous Ermac), et d'autres carrément désavantagés (salut Johnny Cage, au revoir Jaqui). Les décors proposent aussi quelques interactions, mais on regrettera tout de même la timidité de celles-ci, ainsi que le faible nombre d'arènes. D'ailleurs, il est impossible de se projeter en dehors de la zone de combat pour en atteindre une autre, contrairement à Injustice.
 

Si Liu Kang est son Shidoshi, qu'il exécute le Dim Mak.

Autre bonne surprise, le contenu, franchement honnête. On vous propose dès le départ de choisir une faction afin de la faire progresser online avec les personnages y appartenant et avec des défis à relever. Pas de quoi casser 3 tibias à un Scorpion, mais une jolie progression quand même du côté social, avec pas mal de modes disponibles. Les éternelles tours de défis, avec plusieurs modes différents classiques et des événements aléatoires parfois qui viennent littéralement foutre la merde dans vos combats. Les tours vivantes, online, changent aléatoirement de contraintes de manière périodique. La Krypte permet, à l'aide des pièces d'or que vous récoltez un peu partout, de débloquer des tas de nouvelles choses. Des artworks ou des icônes dont vous vous foutez éperdument, mais aussi des Fatalities, des Brutalities, de nouveaux costumes pour vos personnages... La Krypte a cette fois pris la forme d'un dungeon crawler rigolo, avec parfois même des énigmes qui bloquent votre progression. Un mini-jeu dans le jeu en somme, plutôt sympathique.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Mortal Kombat X est dans l'ensemble une belle réussite. Malgré quelques soucis d'équilibrage entre les personnages, le jeu est superbe, fluide (oui, c'est du 30 FPS), accessible et son gameplay a l'avantage de s'adresser à tous tout en offrant une jolie marge de progression. Son mode histoire abouti, ses très nombreux défis et tout le contenu à débloquer devraient vous occuper longtemps. Par contre, c'est pas cool de nous faire affronter des mecs qu'on ne peut pas débloquer, ou alors avec des sous. Je vous le dis, c'est pas cool.

Points positifs

  • Gameplay de plus en plus nerveux...
  • Hyper accessible, mais jolie marge de progression
  • De plus en plus fluide
  • Contenu très conséquent
  • Story mode, certes de série Z, mais franchement plus abouti que dans n'importe quel autre jeu de baston

Points négatifs

  • ... Même si celui-ci a quelques soucis de rythme et des QTE sans incidence sur son déroulement ou les combats
  • La politique de DLC des persos franchement scandaleuse

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires