Preview : Resident Evil : Revelations 2

Resident Evil : Revelations 2 - PC

Genre : Survival-horror

Date de sortie : 25 février 2015

Genre
Survival-horror
Date de sortie
25 février 2015 - France
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Disponible sur
PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One
Modes de distribution
Boutique

Resident Evil : Revelations 2 continue son petit bonhomme de chemin avec son épisode 2. On reprend donc les deux histoires là où on les avait laissées. Et on essaye de voir si les impressions du premier épisode sont confirmées dans un micro test plein de spoilers sur le premier épisode (sinon y a pas d’intérêt).

 
 
La semaine dernière, on laissait Barry apprenant que sa fille était morte. Journée de merde, comme dirait l’autre. On reprend donc cette semaine avec la suite de l’histoire de Claire et Moira que l’on suit forcément avec une attention nouvelle du genre « bordel, il s’est passé quoi nom d’une pipe en bois ! ». Quoiqu’il en soit, on avait le feeling au vu de la bande-annonce du deuxième épisode qu’il y aurait un peu trop de monde dans cet épisode. La chose s’est confirmée, du moins pour l’aventure de Claire et Moira, ce qui est dommage en termes d’ambiances glauques avec un soupçon de solitude. En plus, les nouveaux personnages sont un peu nuls. De plus, on commence à se dire que le fait d’avoir fait une série n’est pas vraiment valable en voyant les deux cliffhangers en carton proposés (car oui, il y a un cliffhanger par couple maintenant). On n'est pas loin d’une coupure bien salace digne du Hobbit : La Désolation de Smaug (toi-même qui a vu le film tu sais). Pour le reste, le scénario est dans la lignée de la saga avec un lien avec le premier épisode Revelations clair et l’ombre d’un personnage connu qui plane sur l’île.
 

Mais barre-toi de ma ligne de mire, idiot !

Cela dit, on apprécie le fait qu’on abandonne la prison pour un village de pêcheurs qui n’est pas sans rappeler un peu Resident Evil 4. Pour ce qui est du gameplay, il est toujours égal à lui-même. On voit surtout quelques nouveaux ennemis cools pour un peu de variété, comme ces monstres volants que doit tuer Barry en écoutant les indications de Natalia qui, elle, les voit. Elle dit à droite, on vise à droite et généralement on arrive à toucher la cible. Le concept est vraiment cool. On trouve aussi quelques nouvelles armes, comme un fusil de sniper très efficace. En revanche, les heures de jeu en plus aidant, on a pu constater que, en plus de l’IA ennemie, l’IA alliée est aussi très bête. Elle se met souvent dans notre ligne de mire dans le feu de l’action et c’est très embêtant. Enfin, les fans du mode Commando gagnent quelques persos en plus, ce qui est toujours bienvenu.
 

Article rédigé par Neo , le

Cette deuxième partie apporte quelques réserves, que ce soit sur le format épisodique en lui-même avec des cliffhangers ratés ou du point de vue du jeu où l’IA alliée est devenue vraiment gênante dans le feu de l’action. De plus, il y a un peu trop de monde sur l’île pour que l’ambiance glauque marche vraiment. Cependant, les ennemis invisibles et l’interaction avec Natalia qui en découle est une vraie bonne idée. Bref, on est encore loin d’avoir un avis définitif sur le jeu mais ce deuxième épisode reste relativement recommandable.

A propos de l'auteur

Neo

Neo

29 ans | L'élu des gamers

Après avoir détruit la matrice, Neo s'est dit « Pourquoi pas bosser sur GameHope ? ». Un nouveau défi pour l'élu. Après sa victoire incontestable, le monde réel lui paraissait fade et il est retourné dans le virtuel. Il est d'ailleurs en permanence branché à une PS3 en intraveineuse. Egalement passionné de cinéma, on le reconnait à ses yeux injectés de sang à force de passer des heures devant les écrans. Il a malgré tout réussi à apprendre à écrire et, afin de devenir le prochain Victor Hugo, expose sa prose sur GameHope.

Contacter

Commentaires