Test : Grand Prix 4

Grand Prix 4 - PC

Genre : F1

Date de sortie : Juin 2002

Genre
F1
Date de sortie
Juin 2002 - France
Développé par
MicroProse Software
Edité par
Atari (Infogrames)
Disponible sur
PC, Xbox
Site officiel
Site officiel

Grand Prix 4 a beau posséder une marque de fabrique plus qu'enviable, il n'en reste pas moins à la merci des autres ténors, et ce plus que jamais.

 
 
Voila un an et demi, Grand Prix 3 s'élevait avec brio au-dessus de la masse de titres de F1. Geoff Crammond, développeur mythique de la série, faisait renaître des impressions qui nous avait quittées depuis le second opus. Mais entre début 2001 et mi-2002, de nombreuses choses se sont passées, comme la mort du hamster de ma soeur (s'est étranglé avec la porte de la cage), et la défaite à la française de l'équipe nationale de football. On peut aussi parler de la sortie de F1 Racing Championship, et surtout de F1 2002 version EA Sports, qui a tout explosé. Grand Prix 4 devra se battre pour réussir à tirer son épingle du jeu face à cette série conccurente qui, à force de perserveration et de gros investissements, tient aujourd'hui le haut du pavé. Des différences budgétaires
 

Le titre que vous voulez

On ne peut pas dire que Grand Prix 4 ait été fait au fond d'un garage. L'éditeur Infogramme a bien financé tout le projet, et le titre n'est pas sorti à la va vite. Mais c'est au niveau des licenses que tout se joue. Car si Grand Prix 4, comme la majorité des autres jeux de F1, se contente d'utiliser les licenses de l'année précédente, le bulldozer financier EA Sports a encore fait des siennes et propose la saison 2002. Okay, c'est vrai, c'est marrant de voir Alesi encore et toujours sur piste, et les circuits n'ont pas vraiment changé (à part Hockeneim, modifié pour la saison 2002), mais les nouvelles écuries comme Renault ne sont pas de la course, tandis que la nouvelle Ferrari utilisée cette année n'est de même pas en piste. On aurait pu s'en accomoder si F1 2002 n'avait pas reussi à surpasser Grand Prix 4 sur bien d'autres domaines...
 

La profondeur de jeu

Grand Prix 4 est un titre axé arcade, ou semi-simulation. Les aides de jeu sont très nombreuses, et toutes activées, il suffirait presque d'appuyer sur le bouton accelérer pour l'emporter. L'assistant pilotage assure définitivement bien, n'hésitant pas à nous remettre en piste pour un égarement de deux degrés vers la gauche. On peut bien sur tout désactiver, et ce ce que la majorité des joueurs feront, vu le non-réalisme flagrant des aides. Reste que même sans aucune assistance, la voiture semble toujours vouloir faire des siennes : elle décolle rarement, se permet de déraper bizarrement, et on prend rarement son pied si on vient de se faire une course rapide sur F1 2002. En ce qui concerne les options, le nirvana n'est là non plus pas au rendez-vous. Des secteurs hier facultatifs aujourd'hui majeurs semblent avoir été oubliés : télémétrie de la course, température des pneus, etc... Sur le coup, on s'en tamponne tous un peu, mais si GP4 voulait détronner F1 2002, ça ne se fera pas dans ce secteur.
 

Reste le graphisme, encore et toujours au poil.

La série des Grand Prix est renommée pour exploser chaque fois un peu plus les mirettes. Même si les évolutions sont moins criantes aujourd'hui, à cause d'une conccurence rude (et parce que GP3 est sorti voila moins de 2 ans), on peut noter quelques évolutions par rapport à F1 2002. Il est vrai que GP4 sort 6 mois après ce dernier, mais c'est à noter. Les décors sont plus détaillés, la météo est, à l'instar de GP3, l'un des atouts propres à la série, et les modélisations valent le coup d'oeil. Le petit point noir vient du coté des textures, qui n'ont pas bénéficié d'une très longue recherche. Si vous regardez les screens de cette page, vous remarquerez que les capots de voiture semblent ne pas avoir de reflets du paysage ou de la lumière. Cela ne gaghe en rien le spectacle alentours, vraiment sublime.
 

Au final

F1 2002 semble bien accroché à sa place de Leader. La série des Grand Prix perd un peu de son panache avec ce 4e opus, même si ce dernier prend la deuxième place. Si vous aimez les simulations de F1, et que vous avez pas mal de fric, vous pouvez toujours l'acheter, car les sensations de pilotage sont assez différentes. S'il vous reste encore du fric, envoyez nous toujours ce qu'il vous reste, on vous répondra par un poème. Ouais, on a des coeurs d'artichaud nous.
 

Article rédigé par Rick28 , le

Un quatrième opus mitigé, peut-être à cause d'une sortie prématurée. Après avoir fait patienter les fans de GP2, Microprose nous sort deux titres en 2 ans, sans aucune amélioration fondamentale.

Points positifs

  • Toujours aussi beau
  • Ca reste du GP
  • Pas mal de modes

Points négatifs

  • Il ne prend pas la 1e place
  • Grosse bécane demandée (comme d'hab)
  • Jouabilité moyenne

Commentaires