Test : Elite Force

Elite Force - PC

Genre : Doom-like

Date de sortie : Juin 2000

Genre
Doom-like
Date de sortie
Juin 2000 - France
Edité par
Activision
Disponible sur
PC

Elite Force est le nouveau doom-like de Raven, la société qui a créé Soldier of Fortune. Ce nouveau jeu est basé sur le moteur de Quake 3. Espérons qu'il sera digne des autres jeux de sa catégorie...

 
 
Les doom-like arrivent souvent par vagues. Regardez un peu : en même temps qu'Half-Life, on a eu droit à Shogo et Sin. Maintenant, Elite Force vient de sortir et No One Lives Forever ne devrait plus tarder (quelques mois quand même...). Quand on sait que Raven a réussi son coup avec Soldier of Fortune, c'est avec un certain enthousiasme qu'on installe le nouveau jeu de cette boîte.
Ah oui, pour ceux qui ne le savaient pas, Elite Force est basé sur la licence de Star Trek qui n'a fait, jusqu'à présent, que des échecs dans le monde du jeu vidéo. Pour l'occasion, le vaisseau Voyager a été fidèlement reconstitué et c'est là-dedans que les hostilités vont commencer.
 

Graphismes aguichants

Rien qu'en regardant les images, on comprend que le moteur de Quake 3 n'aura pas été inutile. Eh oui, les effets spéciaux sont bien rendus et les effets de transparences fort jolis. Seulement, le moteur de Quake 3 nous prive de quelques subtibilités, telles que le rechargement des armes et le manque de finesse trop important en multijoueurs. D'ailleurs, on apprécie le mode Botmatch, trop rare dans les jeux de cette catégorie. Tant qu'on y est, le mode multijoueurs n'est pas génial, mais c'est quand même un plus quand on sait que le jeu est aussi jouable en solo.
 

Campagne solo

La tendance des doom-like actuels vire trop au multijoueurs, alors que le jeu en solo est toujours pratiqués par les joueurs. Voyons un peu ce que Elite Force a dans le ventre. Lorsqu'on commence, on est vite déçus : c'est sombre, les monstres ne sont pas variés, les objectifs sont peu clairs, la musique est répétitive, etc. Cette impression se dissipe bien vite et le plaisir pur peut enfin arriver. On continue, on voit le scénario évoluer, c'est cool tout ça... Malheureusement, les missions ne sont pas bien équilibrées : certaines sont bourrines et d'autres se jouent sans arme. C'est médiocre comme idée et le jeu est très gâché par ce manque d'attention.
Du côté des ennemis, on a droit à la panoplie Star Trek, avec des Borgs partout. Ces derniers sont alimentés en électricité et vous pourrez désactiver les générateurs pour mettre fin à leurs hostilités. Attention quand vous utilisez vos armes sur eux, car ils sont capables de s'adapter à vos projectiles et devriendront invicibles contre vos armes les plus faibles.
En parlant d'armes, vous aurez des armes classiques : des lasers, des gros lasers, des petits lasers, etc. Vous pourrez utiliser deux modes différents pour chaque arme et zoomer.

Défauts

Comme je viens de le dire tout à l'heure, la campagne solo comporte des hauts et des bas, ce qui nuit gravement au jeu. Ensuite, les armes sont assez classique et ceux qui n'aiment pas Star Trek vont être déçus par le manque de variété des ennemis. Ensuite, le mode réseau n'est pas un succès total. Bref, ce jeu est sympa, mais ne mérite pas une place au soleil pour des bourrineurs chevronnés, comme vous.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Elite Force comporte des défauts gênants et une campagne moyenne. C'est dommage car le moteur de Quake 3 permet à ce jeu d'être à la fois fluide et beau, ce qui est tout de même rare. Je pense tout de même que les amateurs de Star Trek peuvent y trouver leur compte.

Points positifs

  • Graphisme
  • Quelques idées au niveau des monstres
  • Jeu en botmatch

Points négatifs

  • Multijoueurs décevant
  • Campagne médiocre
  • Armes moyennes

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires