Preview : Far Cry

Far Cry - PC

Genre : FPS tropical

Date de sortie : Mars 2004

Genre
FPS tropical
Date de sortie
Mars 2004 - France
Développé par
Crytek Studios
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC, PSP
Site officiel
Site officiel

Ah depuis le temps qu'on en entend parler de ce Far Cry, comme un cri lointain, on a fini par se rapprocher pour mieux entendre ce qui n'était pas un cri, mais bien un hurlement ! L'occasion de voir ce que donne ce moteur graphique soi-disant exceptionnel et de juger un peu le gameplay du titre, avant sa sortie, prévu pour ce premier trimestre…

 
 
Far Cry est un FPS qui rien que par son ambiance veut se démarquer de tous les autres. Oubliez donc les vieux bunkers souterrains, les bâtiments modernes ou encore les villes normandes, Far Cry, ça se passe sur une île paradisiaque! Alors oui, ça choque au début tout de même. Il fait beau, le soleil brille, la végétation est surabondante et il y a plein d'eau tout autour. Logique pour une île en même temps. On pourrait se croire au paradis si très vite, une bande de mercenaires ne venait s'en prendre à vous. Et puis Far Cry n'a pas froid aux yeux et intègre l'ensemble des dernières technologies fournies avec DirectX 9 en y ajoutant des produits maisons de Crytek, développeur du soft…
Pour l'histoire, vous incarnerez Jack Carver, un homme avec son passé derrière lui et qui dirige maintenant une petite entreprise de transport maritime dans les îles magnifiques de Micronésie. Lors de l'escorte de l’ambitieuse journaliste Valérie Cortez sur l’île de Cabatu, votre routine explose et ce petit paradis devient très vite un véritable enfer pour vous !
 

Beau à en pleurer

Impossible de ne pas commencer par ça. Bon allez, c'est un nouveau moteur graphique, ça doit être hyper gourmand mais on va quand même tout mettre au maximum dans les paramètres avancés. Je sens que je vais faire exploser ma carte graphique, ah ah ah. Allez, hop, hop, le jeu se lance. Bon, il faut patienter un petit moment, les temps de chargement ne sont pas hyper rapides… Voilà… Ok, un bateau, de l'eau, une île et quelques îlots, ouais, elle est bien cette cinématique, mais pourquoi ça bouge pas… Hum, toujours rien à part l'eau, les oiseaux et quelques trucs qui bougent et mon café est froid maintenant.
Bon allez, j'appuie sur une touche, voir si ça va faire quelque chose. Hum, si j'appuie sur la touche 'haut', ça fait avancer le bateau, bizarre comme cinématique. Alors là je me réveille dans un sursaut et je me dis que non, c'est pas une cinématique mais que c'est bien le jeu qui tourne en temps réel.
Waou, impressionnant, très impressionnant et puis ça rame même pas un poil.
Allez, j'avance. Argh, des ennemis, pan bam bam, merde, je suis mort. Ca m'apprendra à admirer la modélisation des gars qui me tirent dessus. Allez, on recommence. Et cette fois j'investis l'île en me cachant dans la végétation et je les prends par surprise. Et ben et ben, qu'elle est belle cette végétation, chaque feuille est magnifique et bouge avec le vent. Et puis il y a des ombres partout, c'est hallucinant. Tient, bonjour monsieur, vous venez pour me refroidir, zut.
Donc un petit conseil, évitez de vous attarder sur la beauté du soft si vous ne voulez pas passer trop de temps à mourir…
 

Far à paupière

Bon là je devrais passer à un autre point du jeu, mais j'ai encore trop de truc à dire sur la réalisation graphique du soft alors les puristes m'excuseront…
Pour ce jeu Crytek a développé un plugin appelé PolyBump qui permet à partir d'un modèle haute résolution de convertir celui-ci en basse résolution avec une perte quasi invisible. Ainsi, des modèles modélisés à la perfection mais qui ne compte qu'un nombre réduit de polygones peupleront les îles du jeu. En plus de ça, leurs mouvements sont hyper réalistes grâce à l'usage des kinematics inversés. On s'y croirait presque. Surtout que les effets de lumières sont nombreux, magnifiques et tout simplement bluffants. Même Splinter Cell ne fait pas aussi bien à ce niveau. Car Far Cry dispose aussi d'un système de particules tout à fait extraordinaire.
Imaginez, vous descendez froidement un ennemi (c'était lui ou vous de toutes façons) qui tombe à l'eau. Quelques secondes plus tard, son corps commence à dériver et flotte à la surface de la mer. Et son sang se dilue progressivement sous lui, d'une façon hyper réaliste, c'est du jamais vu, c'est magnifique, ça en est même tellement jouissif que vous appelez les copains rien que pour qu'eux aussi voient ça !
Autre exemple, une lumière vacille au plafond et éclaire un nuage de fumée. Et bien là aussi la traversée de la lumière à travers la fumée est d'une beauté exceptionnelle. Et puis alors les explosions! Lancez une grenade et vous verrez un superbe effet particulaire de terres et de cailloux (ou de sable, ça dépend où vous la balancez) voler dans les airs. Jamais je n'avais vu ça, snif, que c'est beau.
Et je ne vous parle même pas de la profondeur de champ immense, des maps gigantesques, du moteur physique presque aussi bon qu'Havok et de tout ce que j'oublie tellement il y aurait à dire sur ce point. Si vous n'avez pas une carte DirectX 9, vous ne savez pas ce que vous manquez ! Seule déception au tableau, les corps disparaissent au bout d'un moment. Boarf, on l'excusera... ^^
 

So far away

Une fois le choc de la beauté du jeu passé, il faut bien se dire que de mourir vingt fois d'affilé, ça fait pas sérieux. Alors on se concentre et puis… euh et bien non, encore mort. Ah la la, c'est qu'ils sont pas cons ces bougres. Quoi l'IA n'est pas scriptée ? Elle analyse son environnement, le chef organise ses troupes et ils utilisent le décor pour vous faire la peau ? C'est peut être pour ça que je me retrouve toujours encerclé… Si je me planque, ils me dénichent avec une grenade, si j'ai le malheur d'être trop prêt d'un baril explosif, ils tirent dessus, ils campent même parfois sur leurs positions pour attendre que je fasse l'erreur de sortir de ma cachette. Alors il faudra juste choisir la bonne technique pour en venir à bout, parfois, la discrétion est de mise, parfois il faudra faire jouer avec l'effet de surprise.
Tant qu'on parle des ennemis, autant dire tout de suite qu'il en existe de 13 sortes, du petit scientifique au commandant en passant par divers mercenaires et autres ouvriers. Chacun dispose de son armement, de ses méthodes d'attaque et de défense et il faudra adapter votre plan de progression en fonction des ennemis que vous rencontrerez.
Vous pourrez dézinguer tout ce beau monde avec quelques 17 armes disponibles même si vous ne pourrez pas toutes les porter en même temps. Là aussi la panoplie est grande, allant du pistolet de base au fusil M4 avec même un mortier. Tous les types d'armes qu'on retrouve dans un FPS classique sont là, modélisés à un niveau de détail assez impressionnant.
Votre personnage pourra s'équiper de divers objets assez classiques comme une lampe, des lunettes binoculaires, une radio, des lunettes infrarouges et quelques autres babioles.
Et enfin, on pourra conduire divers véhicules, comme un 4x4, un buggy, un canot pneumatique un patrouilleur et même un deltaplane. La conduite des véhicules s'annonce, comme le reste de la jouabilité, tout à fait bonne.
 

Article rédigé par kremakiller , le

Bref, vous l'aurez compris (sinon inquiétez-vous) Far Cry est assez exceptionnel au niveau graphique notamment par ses effets de particules, d'ombres, et de lumières. La jouabilité s'annonce excellente tout comme l'IA et le level design. Il faudra attendre le test pour savoir si la durée de vie tiendra la route tout comme le mode multijoueurs cependant. Et Crytek a aussi la bonne idée d'inclure avec le jeu un éditeur qui s'annonce assez complet. Far Cry, c'est un cri lointain, un cri de joie, qu'on espère voir se rapprocher très bientôt…

Commentaires

Jeux similaires