Test : Alone in the Dark 4

Alone in the Dark 4 - PC

Genre : Action - Horreur

Date de sortie : Juin 2001

Genre
Action - Horreur
Date de sortie
Juin 2001 - France
Développé par
Spiral House
Edité par
Atari (Infogrames)
Disponible sur
Dreamcast, PC, PS2, PlayStation

Trois volets mythiques. Le problème, c'est que "jamais deux sans trois", ça existe, mais "jamais trois sans quatre", ça fait ringard. Par conséquent... Voyez par vous-même.

 
 
Sur PSX, Alone in the Dark 4 est paru comme un sauveur. En effet, ultra joli, des énigmes bien complexes pour les petits neurones de nos chères têtes blondes bouffées par leur TV en 640x480.
Malheureusement, ce jeu est bien trop basique pour nous autres, boss de l'informatique, somme toute très intelligents tout en restant beaux comme des Dieux, et sportifs accomplis (NDRC : surtout le bras droit qui dirige la souris).
Un design joli, style Resident Evil à la sauce Lovecraft ; c'est d'ailleurs le seul point positif que l'on retiendra du jeu. Bizarrement, alors qu'il ne s'agit pas d'un portage PSX sur PC (les 2 sont sortis en même temps), ALONE in the DARK 4 accumule les erreurs des adaptations. Par exemple, vous ne pourrez pas enregistrer où vous le souhaitez et les personnages ne sont pas modélisés avec une grande finesse. Pas de paragraphes, on va tout déballer en vrac, pour gagner du temps.
 

Le déballage, donc

Les énigmes sont niaises, d'accord, on dirige deux perso (nouveauté par rapport aux anciens épisodes de la série), mais "aller chercher la clé qui va dans la serrure", ça donne l'impression de voir un clone de Tomb Raider 1. Et ça n'est pas très mélioratif. Du côté de l'ambiance, le moteur remplit son rôle très bien, avec des éclairages, des ombres portées, etc., etc. Le problème, c'est que les ennemis apparaissent toujours au même endroit (contrairement à Diablo II pour ne citer que lui, et encore, mon exemple ne correspond pas très bien au type du jeu), même après que l'on les ait tué une dizaine de fois. Pour allonger la durée de vie, c'est parfait, mais pas question de le terminer, le jeu, ce serait commettre une grave erreur. Surtout que l'interactivité est minime, du style "Voulez-vous ouvrir cette porte, oui/non". Pff, rien de plus idiot... Les décors sont géniaux, mais malheureusement, les objets utilisables clignotent style Gorky17. Un peu débile alors d'avoir passé autant de tant dans la modélisation de tant d'objets, si on ne reste que quelques secondes dans une pièce. Enfin, les combats sont impossibles à main nues, l'interface est plus qu'approximative, les voix et autres sons ratés. Je ne vous parle même pas des musiques, datant du Moyen-Âge côté technologie. Un vrai canular, on attend toujours Alone in The Dark 4, descendant de la série des Alone In The Dark.
 

Article rédigé par Rick28 , le

Un bien bel épisode qui n'emplit pas pour autant d'admiration les joueurs qui l'ont acheté. Ils essaieront plutot de le refourguer à un cousin éloigné, ou s'amuseront du CD comme freesbee.

Points positifs

  • L'ambiance la première fois qu'on y joue
  • Le moteur
  • Le rendu

Points négatifs

  • Les voix, bruitages, le son en général
  • L'inteface
  • L'interactivité
  • Les défauts consoles

Commentaires