Test : America

America - PC

Genre : Stratégie

Date de sortie : Janvier 2001

Genre
Stratégie
Date de sortie
Janvier 2001 - France
Développé par
Related Designs
Edité par
Micro Application
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Après une preview plus qu'enthousiaste, voici enfin le test de America. Alors, le jeu vaut-il le coup ou bien est-ce une grosse arnaque ? La réponse très bientôt.

 
 
Qui n'a jamais rêvé de jouer aux cow-boys et aux Indiens ? D'incarner un de ces desperados dignes des plus grandes westerns ou encore un mexicain ? Tous ces rêves vont se réaliser grâce à ce jeu, car America est un jeu fortement inspiré de cet univers, avec un style de jeu très proche de Age of Empires dans son fonctionnement (collecte des ressources, construction de bâtiments, interface semblable, etc.). Mais ça, on l'avait dit pour la preview, donc concentrons-nous sur cette version test que nous avons fraîchement reçue.
 

Des camps très variés

Les différents peuples que vous propose d'incarner America sont vraiment variés et chacun a ses propres points forts et défauts, contrairement à Age of Empires où tous les peuples étaient quasiment similaires. Les Indiens pourront recourir à la magie et démonter leurs tipis, les Desperados n'auront pas besoin d'aller à la chasse, les cloîtres mexicains permettent de gagner de l'or, etc. Toutes ces petites idées rendent le jeu original et plus prenant à jouer que les autres titres. Cependant, n'imaginez pas que vous allez diriger des centaines d'unités différentes, car le nombre de bâtiments et d'unités par camp est assez restreint, juste le nécessaire pour combattre a été implanté. C'est fort dommage car les stratégies s'en trouvent donc limitées et le mieux est d'y aller franchement : une cinquantaine de bandits et l'ennemi ne comprendra plus rien !
 

Une IA perfectible

L'IA d'America n'est pas des plus révolutionnaires. Tout d'abord, l'ennemi n'est pas assez agressif et il se contentera de se protéger, histoire de vous empêcher de détruire son village. Ils ne vous tendront pas d'embuscade, essaieront parfois de fuir, mais bien souvent, ratent des occasions de vous tuer. De plus, si un ennemi est près d'un bâtiment attaqué, il se peut que ce dernier ne vous attaque pas. Ce défaut est vraiment gênant pour un jeu de stratégie, car America devient du coup trop facile à jouer, mais rassurez-vous, les 30 missions (au lieu des 40 annoncées) sont quand même longues et vous maintiendront en haleine de longues heures. De plus, elles ont le mérite d'avoir de nombreux objectifs et exploitent bien les idées des concepteurs.
 

Des graphismes réussis

Le grand atout de America revient sans conteste à son graphisme, franchement réussi. Les décors sont souvent superbes et représentent vraiment bien les paysages du Nouveau Monde. Les bâtiments sont du même cru, mais les unités pêchent un peu par des animations saccadées et pas souvent convaincantes.
Du côté du son, les voix sont crédibles et sont prononcées dans le dialecte de l'époque (c'est-à-dire américain, espagnol et indien). Cependant, il n'y a qu'une musique par peuple, ce qui a tendance à la rendre répétitive et c'est vraiment dommage, car ces quatre musiques étaient pourtant très réussies.
 

Pour ou contre ?

Si l'on devait peser le pour et le contre de America, la balance tendrait légèrement vers le pour. C'est vrai qu'on regrette amèrement que la majorité des problèmes rencontrés pour la version preview ne soit pas corrigée (mais en appliquant le patch, tout est réglé), mais les campagnes de America sont réussies, c'est dommage que l'IA ne soit pas à la hauteur, mais ne blâmons pas les développeurs puisque c'est leur premier jeu de stratégie et qu'il coûte 249F. La prochaine fois, peut-être...
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Si America ne souffrait pas d'une trop pauvre IA, son avenir aurait été meilleur, cependant, ses campagnes réussies et son design satisfaisant pourraient séduire les amateurs du Far West.

Points positifs

  • Campagne réussie
  • Différents peuples variés
  • Design global

Points négatifs

  • IA trop pauvre

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires

Jeux similaires