Test : Anno 2205

Anno 2205 - PC

Genre : City Builder

Date de sortie : 03 novembre 2015

Genre
City Builder
Date de sortie
03 novembre 2015 - France
Développé par
Blue Byte Software
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC
PEGI
 Interdit aux moins de 7 ans

Si on demande au joueur moyen de nous citer les principales licences d’Ubisoft, la grande majorité d’entre eux nous parleraient de Far Cry, d'Assassin’s Creed et des Lapins Crétins. Ils n’auraient pas tort. Mais c’est omettre un certain nombre de séries, moins connues, mais qui ont un public assidu. C’est le cas de la licence Anno, rachetée par Ubisoft en 2007. Depuis la sortie d’Anno 1602, en 1998, la série s’est créée une fanbase solide. Sinon, à quoi bon sortir un Anno 2205 ?

Test effectué à partir d'une version PC

Nous sommes en 2205, et la Terre connaît une crise énergétique sans précédent. Mais pas de panique, les grosses corporations mondiales s’occupent de régler le problème. Leur solution ? Produire l’énergie sur la Lune pour l’acheminer vers notre chère planète bleue. Présenté de la sorte, cela paraît simple. Mais c’est sans compter sur une bande d’indépendantistes bien décidés à mettre le bordel.
Votre mission, en tant que joueur, sera de fonder une corporation à partir de zéro afin de poser votre pierre sur l’édifice lunaire. En prenant bien soin de tuer quiconque viendra vous mettre des bâtons dans les roues.
 
Anno 2205

Profession : ascensoriste spatial

 
Avant de débuter votre mission principale, vous aurez à établir une communauté. Cela commence par la construction de logements, pour faire venir des travailleurs. Ces derniers seront tellement heureux qu’ils vous paieront pour bosser pour vous. Comme quoi, l’époque du triangle d’or était dominée par une bande de branleurs. Les objectifs à remplir vous imposeront la construction d’usines. Et, donc, de logements pour le personnel. Jusque-là, tout va bien.

 
Plus tard vous aurez à vous implanter en Antarctique. Les ressources changent, mais le principe reste le même. Sauf que vous aurez un autre paramètre à gérer : la température. Et ce dernier est particulièrement compliqué. Pour faire simple, les logements que vous construirez auront besoin d’être chauffés pour accueillir vos ouvriers. Seulement, la loi vous oblige à utiliser l’énergie résiduelle de vos usines pour cela, vous obligeant à construire les habitations à proximité immédiate de ces dernières. Au final, vous en arrivez à construire des usines juste pour pouvoir bâtir des logements autour. Ce qui vous conduit inexorablement à une pénurie d’énergie et de personnel. Et je ne vous parle même pas du coût d'entretien de ces usines non-productives. Bref, c’est un vrai casse-tête.

 
L’une de vos priorités sera d’améliorer vos spatioports afin de pouvoir créer des routes commerciales entre vos différentes filiales. Mais à terme, ils vous serviront à faire transiter des marchandises entre la Terre et la Lune. Sur cette dernière, c’est un tout autre problème qui se pose : les chutes de météorites. La fréquence de ces dernières vous obligera à prendre des dispositions afin d’éviter que votre colonie ne subisse des dégâts. Vous devrez donc construire des boucliers pour protéger vos installations.

Il fait pas chaud

Interdépendance


Comme vu plus haut, chaque zone a ses spécificités. Elles ont même des missions uniques aboutissant à des bonus de nature variable, mais toujours très appréciables. Par exemple, celle dans laquelle nous avons commencé notre partie comportait un barrage détruit. Nous avons été en mesure de le remettre en état, gagnant ainsi un important bonus en énergie. Cela nous a permis de détruire toutes nos centrales, économisant ainsi les coûts d’entretien.

 
Chaque zone a également des ressources et, de fait, des productions spécifiques. Au fur et à mesure que vous progresserez dans votre partie, vos villes accueilleront différents types de populations. Arrivé à un certain stade, certaines auront besoin de biens de consommation qu’il est impossible de produire sur place. Il vous faudra donc les produire dans un autre secteur et mettre en place une route commerciale, pour ne pas que cela freine la croissance de votre entreprise.
 
C'était pas ma guerre.

Orbital Wesh ma gueule.


Très vite, vous serez confrontés au groupe Orbital Watch, un groupe d’indépendantistes lunaires ayant recours à des méthodes lunaires. Cela donnera lieu à des affrontements stratégiques sur des cartes à la taille relativement réduite. Durant ces batailles, vous aurez le contrôle d’une petite flotte de navires que vous pourrez faire évoluer, dans laquelle chaque vaisseau a sa spécialité. Mais vous n’aurez que très peu d’intérêt pour ces dernières, étant donné qu’envoyer tout le monde dans la mêlée marchera à tous les coups. En fait, pour réussir ces missions, il vous suffira de veiller à toujours avoir suffisamment de carburant pour réparer vos navires, tout en collectant des items disposés un peu partout sur la carte.

Vous en trouverez de deux types : les ressources et les attaques spéciales. Ce sont ces dernières qui nous intéressent. En effet, des études scientifiques ont prouvé qu'il est plus facile de couler la flotte adverse si elle se prend quelques missiles nucléaires dans la gueule au préalable. Notez que ces deux précautions ne suffiront pas forcément à vous assurer la victoire. Il vous faudra aussi bien choisir votre itinéraire et doser votre progression dans la zone pour ne pas vous retrouver submergé.

Boum !

Article rédigé par pattoune , le

Au final, Anno 2205 tient toutes ses promesses en terme de gestion, offrant une difficulté bien dosée. Mieux, la construction de certains bâtiments vous demandera de réorganiser entièrement vos villes. Ce qui devient un vrai casse-tête quand l’espace vient à manquer. Nous aurions aimé qu’il en soit de même pour la partie combat, un peu trop simpliste à notre goût. Cependant, vous ne passerez que peu de temps à faire la guerre. Cette carence n’est donc pas vraiment gênante. Si vous aimez les jeux de gestion, Anno 2205 est fait pour vous.

Points positifs

  • Très joli
  • Chaque zone a ses spécificités
  • Les objectifs des maps
  • Se transforme en véritable casse-tête par moments

Points négatifs

  • Les batailles simplistes
  • Le passage d'une zone à l'autre, qui impose un temps de chargement
  • Pas possible de commercer avec les autres corporations

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

34 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires