Test : Kathy Rain

Kathy Rain - PC

Genre : Jeu d'enquête

Date de sortie : 05 mai 2016

Genre
Jeu d'enquête
Date de sortie
05 mai 2016 - France
Développé par
Clifftop Games
Edité par
Raw Fury
Disponible sur
PC
Parfois appelé
Kathy Rain : A detective is born
Modes de distribution
Steam
Site officiel
Site officiel

Préparez vos disquettes 3,5 pouces, lancez Windows 95 et éteignez votre biper. Avec Kathy Rain : A detective is born, vous avez rendez-vous avec l’aventure à l’ancienne dans ce point’n click old-school qui rend hommage aux années 1990.

Test effectué à partir d'une version PC

Katherine « Kathy » Rain est une étudiante en deuxième année de journalisme d'une université américaine. Visiblement, elle aime davantage faire la fête, boire de l’alcool et fumer des cigarettes plutôt qu’étudier. Kathy possède une moto pétaradante et, avec ses jeans troués, ses cheveux teints en rouge et le taser qu’elle trimbale dans son sac, elle n’est pas du genre à se laisser impressionner par les garçons. La candidate parfaite pour devenir détective et l’héroïne d’un jeu vidéo quoi ! Seulement, on s’en doute un peu et tant pis pour le cliché, le comportement légèrement rebelle de Kathy s’explique par une blessure d’enfance dont elle ne parle jamais.

Kathy Rain
Dernière cigarette avant d'aller affronter son passé

Le charme immense des villes tranquilles à mourir

Eileen, la camarade de chambre de Kathy, est aussi sage que son amie est extrême. Un soir de septembre 1995, elle lui apprend la mort de son grand-père, Joseph Rain, nouvelle lue par hasard dans le journal. Un peu à contrecœur, Kathy accepte de se rendre à l’enterrement et de retourner, quinze ans après l’avoir quittée, à Conwell Springs, la ville de son enfance. Une petite ville du Midwest un peu trop endormie pour ne pas dissimuler d’horribles secrets derrière les visages affables de ses habitants.
 
En discutant avec sa grand-mère autour d’une bonne tasse de thé (dommage, le whisky était plus attirant !), Kathy apprend que son grand-père a vécu ses dernières années dans un fauteuil roulant, réduit à l’état de légume sans que la médecine ne soit en mesure d’expliquer rationnellement son cas. Le shérif local, qui a ramené Joseph Rain chez lui la nuit de son « accident », ne se montre pas plus éclairant. L’apprentie détective décide donc de mener sa propre enquête.

Kathy Rain
Ça ne vous donne pas des envies de pêche à la ligne ?

Saine cure de rétro

Dans Kathy Rain, les énigmes sont variées et l’on sait toujours vers quoi l’on va et comment y parvenir, à quelques exceptions près, mais rien qui ne vienne gêner l’avancement ou la compréhension de l’histoire. Les personnages se révèlent attachants, même si l’on aurait aimé que leur caractère soit un rien plus affirmé. Mais il est vrai que, si l’on sait peu de choses sur Kathy au début du jeu, son histoire familiale est peu à peu révélée au fil du jeu. Prévoyez 4 ou 5 heures pour le terminer.

 
Outre son scénario, l’immense point fort de Kathy Rain réside dans ses graphismes. Sans être très variés ni innombrables, les environnements sont magnifiques et le travail sur les effets de perspective et de lumière, ou bien encore de météo, sont saisissants. Le développeur, Clifftop Games, prouve encore, s’il le fallait, que le pixel art est tout à fait capable de flatter les rétines, en particulier dans le point’n click où une bonne 2D vaut mieux qu’une 3D bancale.

Kathy Rain
Dans la ville où elle est née, Kathy ne reconnait plus personne

La bande originale, disponible depuis le 01 février 2017, s’intègre bien au climat mélancolique de Conwell Springs, ainsi que les doublages en anglais. Pas de panique, les textes et l’interface, claire et discrète, sont quant à eux entièrement traduits en français ainsi qu’en allemand. Pour information, les captures réalisées pour ce test proviennent de la version anglaise.

Article rédigé par AGT , le

Avec Kathy Rain, on est dans des valeurs sûres. Le titre peut sans rougir se comparer aux grands titres de l’âge d’or du point’n click. Les développeurs se sont manifestement inspirés des séries Gabriel KnightLaura Bow, mais aussi Full Throttle pour le côté motarde faussement blasée. Le pixel art somptueux donne à Conwell Springs une atmosphère délicieuse de menace permanente. La difficulté des énigmes n’est pas au cœur du jeu, les amateurs de jeux d’aventure devraient être conquis et les nouveaux venus séduits par le genre. Le sous-titre, A detective is born, laisse sous-entendre que le duo Kathy/Eileen pourrait connaître à l'avenir de nouvelles aventures. Vivement !

Points positifs

  • Pixel art splendide, en particulier pour les effets de lumière
  • Classique et efficace
  • Une conclusion inattendue

Points négatifs

  • Un peu court et seules quelques énigmes poseront de réelles difficultés
  • Les caractères et le background des personnages ne sont pas toujours approfondis

A propos de l'auteur

AGT

AGT

29 ans | Maître jedi des jeux indépendants et du point'n click

J'ai appris à écrire sur un Minitel et à lire grâce avec les insultes de Monkey Island, ai fait mes premières armes sur disquettes 3,5 pouces. Ma première console était une Game Gear (avec adaptateur secteur bien sûr !) et je pense toujours que SEGA c'est plus fort que toi ! Malgré une cure intensive de GTA, je conduis très bien in real life et ne suis (presque) jamais violent !



Contacter

Commentaires