Test : Incoming Forces

Incoming Forces - PC

Genre : Shoot-them-up

Date de sortie : Avril 2002

Genre
Shoot-them-up
Date de sortie
Avril 2002 - France
Développé par
Rage Software
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Quatre ans après Incoming, les développeurs de Rage, un peu beaucoup en perte de vitesse, remettent ça avec une suite plutôt vraiment du genre "suite". Comprenez "on prend les mêmes et on recommence", "on ne change pas une équipe qui gagne", et autres slogans idiots criés par tout bon spectateur de Foot/Rugby/Pétanque (rayez LA mention inutile).

 
 
Rage n'innove en rien dans cette suite. Les missions vous mettent une nouvelle fois aux commandes de divers véhicules pour combattre une race alienne plutôt bien pourvue niveau technologique. Oui, on ne voit jamais que leurs tanks et autres hélicoptères, et les tentacules sont plutôt rares à l'écran. D'un autre côté, pas le temps de réfléchir à cette question métaphysique pourtant bien plus qu'intéressante, car le but premier n'est pas d'entretenir la conversation mais bien de tuer. Comment ? On n'essaie pas de communiquer ? Apparemment non, dialogue de sourd de toute façon, étant donné que l'alien n'a jamais été beau parleur (et puis de toute façon, on n'essaie pas). Et hop, c'est parti.
 

L'aspect action

Une bonne dizaine de véhicules vous seront proposés au fil des missions. De la simple tourelle totalement immobile (phase de shoot pure et dure) aux séquences tanks ou hélicos, pour ne citer qu'eux, le but est de tirer sur tout ce qui bouge. Il y a bien quelques rares moments de réflexion genre "ne pas détruire ces installations, c'est votre base", mais bon, si on oublie, on peut toujours recharger. Sinon, comme dans Incoming premier du nom, on tire, on se rend au point de contact, on rencontre des potes, on essaie de ne pas leur tirer dessus (au cas où, on recharge), et puis on va tuer à nouveau. Le problème, c'est que le moteur graphique n'est pas aussi époustouflant que Incoming en son temps, et pour peu qu'on ait joué au premier, l'aspect bourrin peut se révéler lassant. Il est vrai qu'une fois de plus, si on enlève l'aspect "jeu qui coûte 45 €", on peut bien s'amuser, mais la vie ne nous fait pas cette fleur.
 

L'aspect stratégie

Ah non, oups, me suis gouré
 

L'aspect rôle

Allons cueillir des fleurs...

L'aspect aventure

Dites, Donald, il ne met pas de pantalon, non ? Pourtant, en sortant de la douche, il met une serviette autour de la taille. Intriguant, non ?

Au final

Pas vraiment joli, Incoming Forces Delivrance nous en balance surtout plein la vue avec explosions et effets à gogo. Pourtant, il ne nous donne pas la même claque visuelle que Incoming nous avait faite en 98. Dommage, car en dehors de cela, on retrouve un jeu quasi-identique, sans aucune innovation, et qui ne mérite pas qu'on s'y attarde à 45 €.

Article rédigé par Rick28 , le

Livré en bundle avec les cartes 3D en revanche, le jeu sera sûrement une bonne affaire. (...) Ouh là, qu'est-ce que je raconte comme conneries, moi...

Points positifs

  • Les effets utilisés
  • L'aspect bourrin, si on aime

Points négatifs

  • 45 € quand même...
  • Bien moins trippant que le premier opus

Commentaires