Test : Enemy Engaged : RAH-66 Comanche vs. KA-52 Hokum

Enemy Engaged : RAH-66 Comanche vs. KA-52 Hokum - PC

Genre : Simulation d'hélico

Date de sortie : En 2000

Genre
Simulation d'hélico
Date de sortie
En 2000 - France
Développé par
Razorworks
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Comanche Vs Hokum est la suite de Apache Havoc et c'est un jeu d'hélicoptère. Sera-t-il intéressant ? Nous allons voir ça dans ce test.

C'est toujours difficile de tester un jeu de simulation car il faut être objectif, tout en pensant aux amateurs, il faut penser aux autres... Ici, je dois rester OBJECTIF. Ouf !

Restons objectifs

Pour me simplifier la tâche, je vais vous parler des innovations du jeu, de la campagne, de son arsenal, de ses qualités et défauts, et c'est TOUT.
Donc, les innovations. Eh bien, on peut jouer deux hélicoptères, comme dans Apache Havoc, sauf qu'ici, c'est le Comanche et le Hokum. Dans le Comanche, vous êtes tout seul alors que vous êtes deux dans le Hokum, d'ailleurs, les cockpits sont assez détaillés. Vous pouvez activer le pilotage automatique si vous le souhaitez. Quand vous commencez une mission, vous voyez un écran qui vous présente l'état de la bataille : les tanks ennemis, les vôtres et les avions et hélicoptères respectifs, tout cela pour faire plus réaliste. Ensuite, vous pouvez activer les essuie-glaces, la vision infrarouge, fermer le train d'atterrissage, enfin, tout le train-train habituel. Non, en fait, les innovations ne sont pas le point fort de Comanche Vs Hokum.

Arsenal

Ici aussi, tout est classique. Vous disposez de mitrailleuses, de lance-missiles avec tête-chercheuse ou non, etc. D'ailleurs, quand vous lancez un "Hellfire", la caméra change de point de vue et le missile est vu de dos, pour faire plus classe et admirer la jolie explosion de votre adversaire... Vous êtes aussi assistés de coéquipiers qui vous aideront.

Campagne

Vous pouvez jouer à trois campagnes dans Comanche Hokum. Elles sont dynamiques pour plus de réalisme, mais rien de nouveau. Ensuite, vous pourrez remplir des missions bien variées, allant de l'escorte à la destruction d'unité en passant par la reconnaissance. Oui, rien n'est oublié dans ce jeu. Si vous n'avez pas assez de trois campagnes, vous pouvez toujours jouer le mode escarmouche ou vol libre.

Qualités et défauts

Le maniement de l'appareil est simple, pour peu qu'on ait déjà joué à d'autres jeux de cette catégorie. D'ailleurs, il vaut mieux utiliser un joystick, mais apparemment, le retour de force n'est pas géré... Mais venons-en à l'essentiel : Comanche Vs Hokum est moche et la fluidité n'est pas du tout au rendez-vous -comme pour Deus Ex, mais en pire encore. Les bruitages sont cools sans être révolutionnaires. Les champs de bataille sont très grands et il faut pas mal de temps pour aller d'une cible à l'autre, ce qui diminue sensiblement l'intensité du jeu. A part ça, ça peut aller.

Conclusion

Les mordus de simulation de ce genre ne seront pas très éblouis par ce jeu. En fait, je trouve le jeu beaucoup moins bien que Gunship! alors que les nouveaux venus ne s'approchent pas de ce simulateur assez complexe. De plus, il vous faut une bête de course pour arriver à animer les pixels correctement. Le GROS défaut, c'est quand même arriver d'une unité à l'autre. C'est vraiment trop long !

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Comanche Vs Hokum est moins bien que Gunship!, ce dernier étant plus beau, plus fluide et proposant plus d'hélicoptères. Par contre, si vous êtes fanatiques du genre et que vous n'êtes pas pressés, vous pouvez toujours essayer.

Points positifs

  • Cockpits
  • Campagnes dynamiques

Points négatifs

  • Décors
  • Lenteur
  • Fluidité
  • Quelques trucs

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires