Test : Dance eJay 4

Genre : Prog de DJing

La voilà, la fameuse suite de Dance eJay 3, que The Gremlin avait plutôt apprécié il y a plusieurs mois déjà. Que nous réserve-t-elle ? Eh bien nous allons voir ça.

 
 
Après un Rave eJay 3 doté d'un potentiel moins bon que prévu et un Groove eJay qui nous a vraiment étonné (les samples de cet utilitaire sonnaient très pro, je vous le rappelle), voici la quatrième génération de la gamme eJay avec Dance eJay 4 en tête..
 

Des nouveautés !

Contrairement aux produits de l'ancienne génération, Dance eJay 4 apporte son petit lot de nouveautés qui seront probablement présentes dans Rave eJay 4 si celui-ci sort un jour (mais je pense que ce sera le cas, malgré l'absence d'annonce officielle pour le moment). Pour commencer, 48 pistes audios sont disponibles, contre les 32 présentes dans les anciennes versions. Personnellement, je n'ai pas eu besoin de ces 48 pistes (je suis arrivé à la vingtaine maxi), mais cela pourra être utile pour les plus maniaques d'entre vous, ou pour aérer les mix, en sautant deux ou trois en lignes entre chaque type d'échantillon. A part cette petite amélioration, il existe bien évidemment d'autres fonctionnalités bien intéressantes.
La première, le Vocoder, permet de mélanger un échantillon avec un autre, afin de lui donner un caractère artificiel. Ce filtre s'applique aussi bien pour les voix que pour les autres catégories comme Layer (des sons pleins et assez aigus dans l'ensemble). Cet outil est particulièrement utile pour obtenir plusieurs variations d'un même échantillon, afin de varier les plaisirs et de ne pas lasser celui qui écoutera votre mix.
La seconde nouveauté, c'est le Voice Generator, très fun, mais difficilement exploitable dans ses mix. Comme son nom l'indique, vous tapez un texte et l'ordinateur vous le lira (attention, j'ai "lire", pas "chanter"). Bien sûr vous pourrez choisir la voix de votre choix : plusieurs voix d'hommes, de femmes, de robots, etc. La seule contrainte réside dans le langage : uniquement l'anglais est convaincant, tapez des mots en français et vous n'arriverez pas à comprendre ce que dit la voix. Mais il faut avouer que c'est quand même bien fait, mais ça reste un synthétiseur vocal : on entend que c'est une voix artificielle. Cet outil reste un luxe, certes, mais c'est vraiment marrant.
Il existe également d'autres nouveautés comme le E-Card Generator qui permet de générer des cartes électroniques à envoyer à vos amis. Enfin, l'Hyper Generator, déjà disponible dans Rave eJay 3, fait enfin son apparition dans Dance eJay 4 dans une version légèrement améliorée. Pour en savoir plus sur cet outil, consultez notre test de Rave eJay 3. Pour terminer, sachez que le Music Animator a été amélioré dans le nouveau soft de PXD Software, mais qu'il n'est toujours pas aussi performant que l'AVS de Winamp, qui est le top actuellement.
 

Des samples à gogo

Dans Dance eJay 4, on note l'apparition de 5000 nouveaux samples, mais certains restent identiques à ceux de Dance eJay 3. Rassurez-vous, il s'agit d'une petite minorité et il faut être connaisseur pour s'en rendre compte. A ce propos, sachez que le produit est compatible avec vos morceaux créés avec une version antérieure à Dance eJay 4. D'ailleurs, le soft importe automatiquement les anciens samples, histoire de les avoir tous d'un coup.
Du côté des nouveaux samples, certains ont été créés avec l'aide de Milk & Sugar et de Cut La Roc, trois célèbres DJs, et on s'en rend compte quand on en écoute quelques-uns (je vous conseille d'écouter les voix réalisés avec Milk & Sugar pour vous rendre compte du résultat). Vous aurez également droit à de nouveaux mix en exemple, dont certains sont plutôt réussis et sont d'une durée raisonnable, contrairement aux micro-exemples de Dance eJay 3 ou pire, de Groove eJay. Enfin, parmi les voix, on note la présence de quelques voix latinos très réussies (ces voix font très dance, contrairement à celle de Dance 3) et aussi à quelques samples chantés en français (mais cinq-six à tout casser).

Mais alors, c'est parfait ?

Cependant, le soft possède en gros les mêmes défauts que Dance 3 : quelques samples latinos peu réussis (je parle des instruments, pas des voix), et on éprouve toujours cette difficulté de réaliser un long mix, par rapport à Rave 3 qui permettait vraiment de réaliser ses morceaux en trois clics. Ainsi, on met beaucoup de temps à réaliser ses mix, et au final, on est pratiquement obligé de recourir aux samples des autres eJay. Par contre, ceux qui n'ont pas Dance eJay 3 seront agréablement surpris, car le choix des samples reste plus vaste que Dance eJay 3, car le nombre de samples peu exploitables reste relativement faible. En conclusion, Dance 4 est un soft de musique assez réussi, mais qui ne dépasse pas son grand frère, car il a globalement les mêmes défauts.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Dance eJay 4 est donc un bon soft de musique, mais qui ne surpasse pas son grand frère. L'interface est un peu plus évoluée, l'éventail de possibilités un peu plus large, mais rien de bien révolutionnaire.

Points positifs

  • Les voix !
  • Le Voice Generator
  • Le premier soft de la nouvelle génération
  • Des exemples convaincants

Points négatifs

  • Les samples latinos
  • Assez difficile

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires