Test : Dragon's Lair 3D

Dragon's Lair 3D - PC

Genre : Action/Aventure heroic Fantasy

Date de sortie : Juillet 2003

Genre
Action/Aventure heroic Fantasy
Date de sortie
Juillet 2003 - France
Développé par
Dragonstone Software
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC, PS2
Site officiel
Site officiel

1987…une année somme toute banale…pourtant, sur Commodore 64 sortait un jeu d’un genre nouveau : Dragon’s Lair. Adapté par la suite sur TOUTES les plateformes (Amiga en 1989, puis Amstrad, CDI, Nintendo, Game boy etc…) le chevalier Dirk nous revient dans une version cartoon.

 
 
Signalons à titre indicatif que le jeu n’est pas encore disponible en France alors qu’il l’est aux USA depuis Juin 2002…mais la magie d’internet permet de le commander et par la même occasion de réaliser ce modeste test !
 

L’antre du dragon ? Mais qu’est ce que c’est ??

Un peu d’histoire avant tout. La première chose qui frappe c’est la profondeur du scénario : Vous êtes Dirk le chevalier et vous devez sauver la princesse, une superbe Pin Up Blonde, des griffes du méchant sorcier…hum..pas très original tout ça…bref comme vous pouvez le constater, les développeurs ne se sont pas appesantis sur l’histoire ! De toutes manières soyons clairs : On s’en fiche et contre fiche lorsqu’on joue au jeu !
 

Parlons technique SVP !

Scénario faible ok ça c’est dit. Mais alors qu’est ce que c’est beau ! J’entends d’ici les personnes médisantes ayant vu les images s’écrier : « arrêtes de fumer on dirait un vieux cartoon ». C’est bien le but poursuivi par les développeurs : Nous offrir un titre graphiquement amusant. Notre héros est totalement disproportionné : Gros pieds, grosses mains, tête allongée…bref tout est fait pour donner une impression comique ! Les ennemis, des cochons qui sautent, des dragons, des chevaliers de pierre, possèdent leurs traits propres et sont très colorés. Idem pour les décors qui sont dans le même style que le reste du jeu : Cartoonesque ! On se croirait dans un Tex Avery ! Les animations de notre preux chevaliers sont toutes exagérées et les mimiques du personnage sont à mourir de rire lorsqu’on les voit au départ (mater sa tête quant il cogne un mur trop fort !!) Les mondes, quant à eux, sont délirants nous allons d’ailleurs en parler plus en détails…
 

Heu ? Mais c’est quoi le but ?

Bon vous avez tous compris, Dirk va devoir sauver sa belle…mais pour ça il devra traverser le château du sorcier…et c’est là que ça se corse. Les nostalgiques se rappelleront des crises de nerfs devant leur pc lorsqu’ils devaient se retaper entièrement un niveau à cause d’un piège à con. Et des pièges à con je peux vous dire qu’il y en a un paquet ! Allez on y va pour une p’tite énumération : Lances flammes, pierres qui roulent (n’amassent pas…bon je sais je l’ai déjà faite mais bon c’est tentant aussi…), pics qui sortent de nulle part, précipices remplis de lave, bibliothèques enchantées qui vous écrase, enclumes volantes etc…vous l’aurez compris on ne s’ennuie pas ! Hereusment les gentils développeurs on intégré le merveilleux système qui a sauvé plus d’un joueur (notamment les accros de tomb raider) : Le Quick Save, Quick Load !! Cela permet de traverser les niveaux plus facilement mais malheureusement cela réduit aussi la difficulté du jeu puisqu’on se soucie guère de faire attention et on adopte le schéma suivant : 1) Je sauvegarde 2) Je fonce comme un bourrin 3) je meure comme un crétin 4) Je charge 5) Je fais gaffe ce coup ci.
 

Heu ? Dirk c’est un veau comme Lara ? Nan parceque sinon…

Vous l’avez deviné perspicaces lecteurs, nous allons nous pencher sur le gameplay. Alors pour répondre au superbe intertitre (je me jette des fleurs avant qu’on me critique…), NON Dirk n’est pas Lara : Il n’est pas lent, il répond bien aux commandes et il saute quant on lui demande (brave petit…si seulement la princesse…hum…) La jouabilité est plus que convenable. Pas de problème le perso répond et cela permet de bien s’immerger dans le jeu qui est en fait une succession d’interrupteurs à pousser et de clés à trouver.
 

Et il se bat avec des cures dents ?

Qu’on se rassure, Dirk l’intrépide (quel nom ridicule quand même…) sera armé de sa super épée, de son bouclier et d’une arbalète…pas beaucoup tout ça…mais suffisant surtout lorsqu’on y rajoute les pouvoirs magiques qu’il va acquérir tout au long du jeu : Œil pour voir au travers des mures, ailes pour…voler (ha bon vous aviez deviné ?), bouclier magique pour se protéger… Une fois les pouvoirs réunis on peut vraiment passer aux vrais challenges : A savoir, quel pouvoir utiliser pour passer tel piège ou battre tel boss ?

Des boss pour les boss…

Désolé je n’ai pas trouvé mieux mais c’est ce qui résume le mieux la situation…si les énigmes ne sont pas insurmontables, les boss sont horriblement durs à battre ! un petit exemple ? Le dragon géant ! Après 8 heures de jeu je pensais être arrivé à bout du soft lorsque je tombe sur une phase purement plateforme : Je suis poursuivi par un dragon dans une caverne qui s’effondre…après une dizaine d’essais j’arrive à m’échapper pour me retrouver face à face avec le dragon..et là accrochez vous pour le tuer..déjà il faut trouver la solution pour le tuer (à savoir : Prendre le…hé non je ne dirais rien ! Pas de raison qu’il n’y ait que moi qui cherche !!) et ensuite il faut le tuer ! Mais je vous rassure il y a pire comme Boss…préparez vous à souffrir ! Ce jeu c’est l’armée vous avez signé c’est pour en chi… Bref après le dragon, le jeu n’est même pas terminé ! En tout il faut compter au moins 30 bonnes heures ce qui est plus qu’honorable !

La mort lui va si bien…

Un petit encart avant de conclure sur ce qui va vous arriver le plus souvent : Mourir ! A chaque piège correspond une mort : Brûlé vif le personnage tombe en cendre ; Ecrasé, le personnage se retrouve aplati comme une feuille de papier et s’envole. Toujours dans un esprit cartoon avec un dessin rappelant le Cell-Shading sans toutefois l’égaler !

Au Final…

Dragon’s Lair 3d est un très bon jeu pour les amateurs de plateforme/aventure ! De plus, étrangement le jeu ne bug pas ! On s’amuse donc comme un petit fou à déambuler dans les niveaux en frittant du cochon, de la pieuvre géante, le tout dans une ambiance dessin animée bon enfant qui permet de faire passer les morts les plus atroces pour de la rigolade ! Sincèrement, un bon jeu qui vaut le détour…à posséder si vous n’êtes pas trop nerveux ni épileptiques (les couleurs flashent de partout et dans tous les sens) !

Article rédigé par Lestat , le

Un très bon jeu sans prétention qui se démarque pas une réalisation très soignée et un univers très prenant ! On ris, on pleure, on vit, on meure (trois p’tit tours et puis s’en vont les p’tits malheur…merci Renaud) mais on charge et on recommence encore et encore tellement c’est bon ! Si vous voulez un bon jeu de plateforme sautez dessus (pas trop non plus après c’est plus garantie) même si Dirk n’est pas aussi canon que Lara!

Points positifs

  • Graphismes superbes
  • Univers prenant
  • Jeu très drôle, beaucoup d'humour

Points négatifs

  • Difficulté élevée pour certains passages
  • Les Boss suprenant

Commentaires