Test : Dragon Riders

Dragon Riders - PC

Genre : Action dragonesque

Date de sortie : En 2001

Genre
Action dragonesque
Date de sortie
En 2001 - France
Développé par
Ubisoft
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC

La boîte est cool, mais les romans d'Anne McCaffrey aurait définitivement mérité mieux. Le test est lourd, tout comme le jeu.

 
 
Un jeu ennuyeux ? Tiens, on ne me le demande pas souvent ça, et tout mon stock de Taxi 2 a été acheté par la Ligues des Types Qui Cherchent Quelque Chose de Plus Fort qu'un Carton de Somnifères. La TQCQCPFCS, quoi. Ah, attendez, je viens de recevoir Dragon Riders... attendez, je l'ai essayé, mais je ne m'en souviens plus... tiens, c'est bon signe, j'ai du m'endormir devant.
 

Intro lourdingue pour jeu lourdingue

Hop, vous êtes un pauv' type dans un monde où les dragons sont rois, voilà, enfin, si vous venez pour que je vous explique le background, achetez plutôt les livres d'Anne McCaffrey, la qualité y est déjà un peu plus au rendez-vous. Vous dirigez Jack... enfin, je l'ai appelé Jack parce que j'aime bien... bon, appelez-le comme ça vous chante. Vu à la troisième personne avec des caméras très mal gérées, en gros, c'est bordélique. J'avoue ne pas avoir essayé tout le jeu. J'ai peut-être atteint le quart, qui sait... Je me souviens juste d'un type me parlant... le premier type que j'ai rencontré d'ailleurs, et puis, plus rien. Les dialogues frisent le ridicule, et les acteurs sont les plus pitoyables jamais rencontrés. Dans ce cas-là, il vaut mieux ne pas faire parler les persos et juste afficher les dialogues sur l'écran. Non, même pas, ils veulent se faire entartrer par eux-même ,les gars. Du suicide social en gros. Plus tard, sur le CV, ça fera un rien tâche de mettre "acteur dans Dragonriders". En fait, mettre "Dragon Riders" tout court sur son CV, ça fera tâche aussi.
 

Article rédigé par Rick28 , le

Un moteur mal exploité, alliant belles modelisations avec une palette de couleur valsant entre marron et vert kaki. Pour le reste, sachez que les acteurs font des concours constants de nullité, les énigmens sont... je ne suis pas arrivé jusqu'aux énigmes. C'est con ça, pour un test quand même, j'aurai pu faire un effort.

Points positifs

  • Méthode radicale pour les somnolents
  • Nan, je déconne (ouarf, génial le type !)

Points négatifs

  • hummm... par quoi commencer ?

Commentaires