Test : F1 2001

F1 2001 - PC

Date de sortie : Septembre 2001

Date de sortie
Septembre 2001 - France
Développé par
Electronic Arts
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
PC

Il y a huit mois, Ubi Soft nous avait offert une des meilleures simulation de F1 avec F1 Racing Championship. Il y a un an et demi, EA Sports nous avait offert une des plus mauvaises simulation de F1 avec F1 2000. Son successeur rivalisera-t-il avec le titre de Ubi Soft ?

 
 
Dit comme ça, on se dit que F1 2001 est mal barré et quand j'ai installé le jeu, je me suis méfié car il est difficile d'effacer autant d'erreurs en aussi peu de temps... Heu... avant de lancer la bête, je crois que je vais faire un tour dans ma nouvelle Porsche décapotable, histoire de me changer les idées...
 

Avant F1 2001

Vroum (bruit de Porsche décapotable qui avance dans les rues d'une ville quelconque) ! Hiiii (bruit de freins d'une Porsche) !
Tomate : Alors, gente demoiselle, on va faire un tour dans la Porsche du grand webmaster de Hard Gamers ?
La gente demoiselle : Oh oui alors ! C'est la première fois que je monte dans la voiture d'une star !
Moi : Accroche-toi, on y va !
Lui, heu... elle (j'ai trop l'habitude de mes autres dialogues) : Ne vas pas trop vite quand même !
Moi : Rassure-toi, j'essaierai de ne pas dépasser le 250 !
Elle : Ah là là ! Quel comique ! Je t'adore déjà !
Vroum vroum (bruit du démarrage d'une Porsche) ! Vroum pêt pêt (bruit de moteur qui cale) !
Moi : Heu... désolé, j'ai voulu démarrer trop fort. Attends, je recommence...
Elle : Non, c'est pas la peine, je me casse. J'espère que t'es meilleur webmaster que conducteur !
Moi : Hé ho ! Attends !
Blaf blaf (bruit d'une gifle, bruit d'une portière de Porsche qui se ferme) !
 

Bon allez, je rentre à la rédac'

Eh ben voilà, pour une fois que j'emballais quelqu'un, ça foire. Je m'en doutais un peu, je ne m'étais pas entraîné avant de prendre le volant. Finalement, ce F1 2001 va m'être utile...
Le nouveau jeu de EA Sports vous propose de participer à des courses de F1 de la saison 2001, avec une base de données toute fraîche (il y a même le changement d'écurie d'Alesi) et tous les circuits adéquats. Vous ne pouvez pas vous imaginer comme ça fait du bien, après l'antique base de donnée de F1 Racing Championship...
 

Ce test commence mal

En effet, j'ai du mal à commencer ce test, car cela fait longtemps que je n'ai pas testé de jeux de course (eRacer est le dernier en date), et que je ne pouvais pas le passer à The Gremlin qui avait déjà d'autres tests à faire. La première chose que l'on peut voir en jouant à F1 2001, c'est le graphisme, évidemment. Celui-ci est assez réussi, mais est trop différent de celui de F1 Racing Championship pour qu'on puisse comparer les deux jeux. Ici, l'accent est davantage porté sur les voitures, ces dernières étant très bien modélisées et possédant des textures très fines. Il ne manquait que les reflets du décor dans la carrosserie (effet pourtant présent dans la version PS2) pour qu'elles soient parfaites. Les décors sont donc moins bien réussis, et évidemment pas réalisés grâce au GPS, contrairement à la simulation d'Ubi Soft. Cependant, n'allez pas imaginer que le jeu est moche, loin de là ! En effet, certains circuits (l'Italie, le Japon et l'Australie entre autres) sont même très beaux.
Tant qu'on est au design, passons au son. Côté bruitages, les développeurs ont fait des prouesses : les bruitages sont quasi authentiques et diffèrent en fonction de la caméra. Si vous êtes en vue interne, le son sera donc différent que si vous êtes en vue externe. Certes, les autres jeux du genre bénéficient de cet effet sonore, mais F1 2001 est une réussite sur ce plan-là. Un commentateur prend parfois la parole et on ne va pas s'attarder dessus, car sa voix n'est ni plus ratée que celle des autres jeux, ni plus réussies. On va juste dire qu'il pourrait préciser de quel Schumacher il parle, car il omet souvent de dire le prénom.
Côté musiques, sachez qu'elles sont très différentes de ce que l'on peut entendre à la télé (vous savez, les musiques techno à mort) : ici, elles sont plutôt calmes, discrètes et très réussies. On irait presque jusqu'à s'attarder dans les menus pour les entendre.
 

Bon allez, je rentre à la rédac'

Eh ben voilà, pour une fois que j'emballais quelqu'un, ça foire. Je m'en doutais un peu, je ne m'étais pas entraîné avant de prendre le volant. Finalement, ce F1 2001 va m'être utile...
Le nouveau jeu de EA Sports vous propose de participer à des courses de F1 de la saison 2001, avec une base de données toute fraîche (il y a même le changement d'écurie d'Alesi) et tous les circuits adéquats. Vous ne pouvez pas vous imaginer comme ça fait du bien, après l'antique base de donnée de F1 Racing Championship...
 

Ben finalement, ça s'annonce plutôt bien

Passons au deuxième point important d'une simulation de F1 : le contrôle du bolide. Ici, le système d'aide pour les débutants est bien plus complet que F1 Racing Championship : on peut demander à l'ordi de doser l'accélération, le freinage et la direction, mais aussi de rendre la voiture plus stable, de se rétablir automatiquement en cas de tête-à-queue, sans oublier de rendre la voiture indestructible. Vous pourrez changer les compétences des concurrents et leur aggressivité. Il y a de très nombreuses options et si on les active toutes, il suffit d'appuyer à fond sur l'accélérateur pour gagner la course, l'ordinateur se chargeant de tourner le volant automatiquement, et de bien doser les gaz. Evidemment, le jeu se corse quand on désactive toutes les aides et que l'on règle l'aggressivité et les compétences de l'IA à fond. Au début, c'est très laborieux car la voiture part en vrille dès le départ, le jeu est d'autant plus difficile à prendre en main car on ne sent pas très bien la voiture, on n'arrive pas trop à savoir si on va patiner dans un virage ou si on va le négocier sans risque. Ensuite, on peut enfin profiter pleinement du jeu, car les concurrents sont autrement plus doués que ceux de F1 Racing Championship, pas assez corriaces. On irait presque jusqu'à dire que le jeu est trop difficile pour les débutants... Le mode entraînement, déjà inclus dans la seconde édition de F1 2000, est ici intégré et vous permettra d'essayer de faire le plus petit chrono possible sur le premier tronçon de chaque circuit. Si vous arrivez à faire de bons résultats, vous serez récompensé par une médaille, la médaille d'or étant très difficile à gagner.
 

Une météo dynamique

La météo de F1 2001 ressemble plus à celle de Grand Prix 3 qu'à celle de F1 Racing Championship, et ce n'est pas un mal, car elle était très réussie. Vous aurez le choix entre plusieurs conditions climatiques : pluie, soleil, etc. Vous pourrez également choisir deux options intéressantes : météo variable (il peut se mettre à pleuvoir à tout moment, puis à faire soleil, c'est la météo la plus intéressante du jeu) et météo de la saison 2001, histoire de faire des courses avec le plus de réalisme possible. En plus, on voit les gouttes de pluie tomber, ce qui n'était pas le cas de F1 Racing Championship. Question graphisme, le jeu n'est pas à tomber par-terre : aucun reflet sur le bitume et effet de brouillard classique et sans surprise.

Le saviez-vous ?

EA Sports aime fignoler ces jeux, ainsi, une mini-encyclopédie est intégrée au jeu. Elle est accessible d'un simple clic quand on choisis son circuit ou son pilote. Certes, les informations ne sont pas très riches, mais on va directement à l'essentiel, tout en étant bercé par la musique décrite tout à l'heure. Pour les circuits, vous pourrez connaître la localité, la longueur, le meilleur temps au tour et la date du premier grand prix. Vous aurez également quelques infos sur les diverses écuries : date de création, nombre de victoires, de participations, etc. Pour les pilotes, ça devient plus intéressant, car on peut voir à combien de courses a participé son pilote préféré, le nombre de victoires, de pôle positions, le nombre de victoires au championnat. Vous croyiez être incollable en matière de formule 1, ça m'étonnerait ! Saviez-vous, par exemple, qu'Alesi a gagné un grand prix dans toute sa carrière ? Saviez-vous que Michael Schumacher a remporté 44 victoires ? Saviez-vous que l'écurie Ferrari a été crée 1929 ?

Après F1 2001

Pour faire ce test dans les meilleures conditions, il faut voir si le jeu améliore ses compétences en conduite dans la vie réelle, ce que je vais tester de ce pas. Allez hop, je reprends ma Porsche décapotable et on y va !
Vroum ! Hiiii !
Tomate : Alors, poupée, on va faire un tour dans la Porsche du grand webmaster de Hard Gamers ?
La poupée : Oh oui alors ! C'est la première fois que je monte dans la voiture d'une star !
Moi : Accroche-toi, on y va !
Elle : Ne vas pas trop vite quand même !
Moi : Rassure-toi, j'essaierai de ne pas dépasser le 315, heu... le 250, j'ai trop l'habitude des formule 1 maintenant...
Elle : HI ! HI ! HI ! (ndla : heu bon, le rire est mal fait, pardonnez-moi) Quel comique ! Je t'adore déjà !
Vroum vroum ! Vroum pêt pêt !
Moi : Heu... désolé, quand je me suis entraîné, j'ai toujours laissé toutes les aides dans F1 2001...
Elle : Ah ? Tu joues à F1 2001 ? Je te pardonne alors, c'est vrai que c'est toujours difficile de tester des jeux.
Moi : (intérieurement) Putain ! Il est génial ce jeu, j'emballe sec maintenant ! (à voix haute) Je crois qu'on devrait laisser cette voiture ici et faire une petite balade romantique...
Elle : Connard ! Pourquoi tu me dis pas directement que tu sais pas conduire ???
Moi : Hé ho ! Attends !
Blaf blaf !

Mouais bon

Après tout, pourquoi je devrais vous dire autant de trucs sur ma vie privée ? Ca ne vous regarde pas. Je vais quand même vous donner la moralité de l'histoire : bien que difficile et assez orienté simulation, F1 2001 ne remplacera jamais une vraie voiture en matière de conduite, mais vous le saviez avant même de lire ce test.
Passons aux choses sérieuses : après cette intéressante lecture, vous devez certainement vous demander si F1 2001 mérite cet investissement lourd (on ne lâche pas 350 balles comme ça, quand même). En fait, si vous ne possédez pas F1 Racing Championship, c'est vers celui-ci qu'il faut se tourner. Par contre, si vous possédez déjà ce jeu ou que vous voulez absolument jouer avec la saison 2001 (par exemple pour voir le circuit d'Indianapolis, non disponible dans F1RC, ou pour conduire une Williams F1 ou une Benetton Renault), vous pouvez vous tourner vers F1 2001 qui représente quand même un bon investissement. Certes, la barre est placée moins haut, mais le titre de EA Sports présente des tas de qualités non négligeables. Encore un truc avant de finir ce test : si vous possédez une PS2, c'est vers la version PS2 qu'il faut se pencher, car elle est légèrement meilleure (graphismes améliorés et présence du mode Défi, un mode où vous devrez déverrouiller plein de choses, mais on regrette la disparition du mode entraînement), même si elle est plus saccadée que sur PC. Voilà, vous savez tout sur F1 2001, je vais vous laisser, parce que ça me fait mal aux yeux, toutes ces lettres... 10 000 caractères quand même, c'est déjà pas mal pour un jeu de F1 (surtout quand on compare ce test à celui de F1RC (3500 caractères seulement), mais je ne vais pas m'attarder là-dessus car Gremlin serait capable de me chercher des noises pour se venger...

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Même s'il n'égalise pas F1RC, F1 2001 est un très bon jeu de formule 1 que tout fan se doit de posséder, ne serait-ce que pour la présence de la saison 2001. En revanche, si vous n'êtes pas fana de F1, ce n'est pas ce jeu qui vous convertira.

Points positifs

  • Modélisation des voitures
  • Météo dynamique
  • Saison 2001

Points négatifs

  • Nécessite une bonne machine
  • Pas du niveau de F1RC
  • Trop difficile pour les débutants

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires