Test : Hangsim

Hangsim - PC

Genre : Simulation de navion

Date de sortie : Décembre 1999

Genre
Simulation de navion
Date de sortie
Décembre 1999 - France
Développé par
Quality Simulations
Edité par
Wilco Publishing
Disponible sur
PC

Avec un nom pareil, on pense tout de suite à un jeu de Maxis, les créateurs de Sim City.

Non... Ce n'est pas un jeu de Maxis. C'est un jeu de Merde de chez Merde, même... C'est pas tout ça, mais le test avant tout.

Le test avant tout

C'est un jeu de vol libre, c'est-à-dire que vous utilisez soit un parachute, soit un delta-plane ou un autre de ces machines volantes casse-gueule. Le but de ce jeu est simple : s'emmerder dans des décors pourris.

Et en plus, sans merder !

Blague à part, ce jeu est nul pour plusieurs raisons. Déjà, c'est laid. Surtout que dans des sports comme ça, on voit le sol plus près qu'on ne le voudrait. Qui dit près, dans un simulateur de vol, dit flou. Celui-ci n'échappe pas à la règle. Si je vous dis en plus que les textures sont merdiques et la modélisation à chier... Ensuite, la maniabilité n'est pas terrible. Si on n'est pas connaisseur, on entend toujours cet infernal "bip" qui bippe sans arrêt. Les endroits pour sauter ne sont pas nombreux en plus. Et puis, les contrastes sont inexistants et puis je vois pas pourquoi je justifie que ce jeu est nul.

Bref...

C'est nul, c'est pas beau, c'est pas très jouable et pourtant, ça partait d'une bonne idée que les développeurs ont fait chier complètement. À quand Parachute Simulator 2000 ?

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Nul, chiant et laid, voilà les trois mots qui me viennent à l'esprit.

Points positifs

  • Je dirais même plus...

Points négatifs

  • ...Ce jeu est nul
  • Laid
  • Chiant

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires