Test : Invictus

Invictus - PC

Genre : RPG/STR

Date de sortie : Mars 2000

Genre
RPG/STR
Date de sortie
Mars 2000 - France
Développé par
14° East
Edité par
Avalon Interactive (Virgin Interactive)
Disponible sur
Société, PC
Site officiel
Site officiel

Après Rome, un jeu sur la Rome antique, voilà Invictus, un jeu sur la Grèce antique... Mais les deux jeux ne se ressemblent pas du tout.

Tout ça pour une histoire de langue...

Il y a quelque chose de débile dans ce jeu : il s'agit du langage. Ce jeu, dans sa VO, possède des protagonistes qui maîtrisent parfaitement l'anglais alors que les Grecs de l'époque ignoraient totalement cette langue. Bon ok, même avec des sous-titres, ça n'aurait pas été pratique, mais AU MOINS, ils auraient pu leur donner un léger accent, car à part leurs noms se terminant en -EUS ou -OS...

Bref, ça commence mal

De plus, le jeu, à la rédac', ne s'est pas lancé avec la carte 3D. Attention, je ne veux pas dire que le jeu a planté ou affiché un quelconque message d'erreur, il n'y a pas le choix dans les options : 640x480 sans carte 3D ou RIEN. Donc, je recommande vivement un processeur relativement musclé de type 350/400 MHz. En plus, ça fait pixelliser le jeu.

Maintenant que les défauts ont été dits

Bon, j'ai dit le mauvais du jeu. Maintenant, le test peut commencer. Dans ce jeu, vous dirigez, à l'instar d'un jeu de STR, un groupe de guerriers. Mais vous ne pourrez pas construire de bâtiments, mais uniquement acheter des troupes avec l'argent gagné lors des précédentes missions. L'histoire se situe dans la mythologie grecque : un combat contre les dieux en quelque sorte. Vous pourrez dialoguer avec des personnages importants ou bien avec de simples villageois.

Les monstres

On peut se battre contre des monstres ou des soldats. Les monstres sortent donc de la mythologie, mais pas les soldats, mais ça, vous le saviez ;-) . Attention, car ces derniers sont souvent en nombre et il ne sera pas rare de se retrouver contre six ou sept enragés.
Pour ce qui est de vos troupes, vous posséderez des monstres fantastiques tels que des squelettes, des archers, des guerriers féroces, etc. et vous devrez choisir deux héros au début du jeu parmi les classes présentes. Vous aurez droit au sorcier, au druide, etc. comme dans tout jeu de rôle qui se respecte.

Pixelman, le héros de tous les héros

Comme la carte 3D est inutilisée, la modélisation n'est donc pas extraordinaire, mais le relief est tout de même bien accentué. La caméra est libre et vous pourrez adopter des angles de vue bien pratiques. Vous pourrez zoomer, regarder vers le haut et plein d'autres choses. Une vue qui s'avère bien pratique mais qui fait disparaître les reliefs est incluse : il s'agit de la vue de dessus. Mais oui, la vue des vieux jeux du genre. N'empêche que pour moi, ils n'ont rien fait de mieux. Mais les joueurs "modernes" y trouveront aussi leur compte.

Hic

Pour un jeu de STR, Invictus s'avère bien décevant, d'une part par sa faiblesse technique, mais surtout pour son manque de profondeur. C'est sûr que la stratégie devra être utilisée pour combattre avec 6 guerriers des tas de monstres enragés, mais cela reste très bourrin et y aller dans le tas restera la meilleure solution. Ensuite, le réalisme et la richesse ne sont pas bien terribles. Bref, rien ne nous donne envie d'avancer davantage. Mais bon, les débutants en stratégie peuvent y trouver leur compte.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Invictus est un jeu de stratégie assez simple destiné aux débutants munis de machines puissantes.

Points positifs

  • Premier jeu de la mythologie grecque
  • Simple d'accès

Points négatifs

  • Graphisme
  • Technique générale
  • Pas assez compexe et trop bourrin

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires