Preview : James Bond 007 : Nightfire

James Bond 007 : Nightfire - PC

Genre : FPS/Course

Date de sortie : Décembre 2002

Genre
FPS/Course
Date de sortie
Décembre 2002 - France
Développé par
Gearbox Software
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
GBA, Gamecube, PC, PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

Classe, armes et filles à gogo, voilà ce qui vous attend dans James Bond et je me ferais mieux de changer ce style d'intro qui fait pitié...

 
 
Bon, on se connait depuis longtemps, on se partage tous nos secrets, donc je vais aller droit au but. Heu... je suis un grand timide vous savez, j'ai peur de vous choquer... Bon, je me lance : cette preview a été réalisée sur la démo du jeu. Oui, celle disponible un peu partout sur le Net. Mais si vous n'avez pas la chance de pouvoir l'essayer, lisez donc ces quelques lignes. Oui, oui, vous vous sentirez mieux après. Et nous irons tous courir dans les bois jouer à cache-cache avec notre ami lapin en écoutant du Michael Jackson. Et puis on ira tous faire un joli suicide collectif. Youpi !
 

Générique

Après une installation périlleuse (Seb qui s'amuse à cliquer sur Annuler quand l'install arrive à 99%, toujours aussi con celui-là), pendant que Rick efface le download source derrière mon dos et Gremlin qui appuie sur un bouton rigolo de l'unité centrale (si si, celui où il y a écrit Reset), je vous explique pas... Ah, et j'oubliais Fox qui me débranche ma souris pour voir si j'étais assez fou pour rebooter sans tester si elle était toujours branchée. Quelques heures laborieuses plus tard (et surtout quelques semaines de congés payés offerts à tous les membres de l'équipe), je me retrouve enfin seul et je lance la bête. Je m'attends ensuite à entendre la musique archi-connue des James Bond (tananannnnanan) mais rien ! Peut-être dans la version finale alors.
Je règle les options au maxi, en 1600x1200, eh oui, sur mon PIII 866 doppé à bloc, on peut en faire des choses... Ok c'est vrai, je lui ai promis qu'après, on irait au cinéma et puis en boîte, alors il est motivé le bougre ! Je mets mes commandes habituelles pour les doom-like (des commandes de pro : "B" pour avancer, "M" pour reculer, "P" pour sauter à gauche, "=" pour esquiver à droite, "ESC" pour sauter, bref, un truc de dingue, on sent mon expérience dans la matière).
 

Ecran de chargement

Blop ! Un petit accès disque (ou RAM, je sais pas trop, tous les bruits sont couverts par celui du ventilo, alors...). Blop (bis) ! Hop, un gars ! "1" (touche pour tirer) une balle dans la tête. J'explore un peu partout, je ramasse quelques munitions, je monte les escaliers, je butte quelques gardes, je redescends, je trouve un passage secret. Blop ! Peut-être optimiste dans la résolution, moi... Tant pis PC ! On ira pas au cinéma ! Blop ! Blop ! Blop ! BLOP !!!! DZZZZZZ ! SHLONK (écran bleu) Bon j'ai rien dis, c'est bon !.. Ouf tout est redevenu normal mais il est contrariant quand même... Bon bref, je sors, je patauge un peu dans l'eau parce que je ne suis pas lavé depuis longtemps et puis je gobe quelques poissons vivants. Mais pas trop quand même, je ne veux pas me transformer en Japonais et acheter des trucs Pokémon, moi ! Je butte quarante gardes. Petite cinématique. Tiens, mon costard n'est même pas taché. J'ouvre une porte, je vois un garde et...
 

... changement de niveau

Très bien dispersés, ceux-là... (dis-je à voix basse) Blop ! J'avance un peu... Blop ! Hum, pas bon signe ça. Blop ! Horreur ! Encore des gardes ! "1" Clic ! clic ! clic ! Plus de munitions ! Vite, je mets le jeu en pause et je cherche les codes (ailleurs que sur Hardgamers, histoire de voir si je ne peux pas publier quelques astuces au passage). Rien du tout. Tant pis, j'inspire un bon coup, je prépare le coup de poings et hop ! Pof ! Pof ! Pof ! Yaaaah ! Pof ! Pof ! Blop ! Argh ! Pof ! Pof ! Pof ! Pofpofpofpof ! (magie de l'auto-clic) Pofpoufpoufpouf ! (combo) Tous morts. Burp ! (silence) Je me retourne. Arf, il en restait un... Pan ! (j'ai récupéré des munitions depuis) Argh ! J'ai perdu, je me suis fait buter, pas de chance...
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Un jeu qui s'annonce sans surprise mais assez efficace pour séduire les amateurs de l'agent secret le plus connu du monde... Je me demande combien de fois quelqu'un l'a faite, celle-là.

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires