Test : L'Amerzone

L'Amerzone - PC

Genre : Aventure

Date de sortie : Mars 1999

Genre
Aventure
Date de sortie
Mars 1999 - France
Développé par
Microïds
Edité par
Microïds
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Eh oui, j'ai fait le test le plus en retard du MONDE ! Qu'est-ce que vous voulez, ce sont ces petites prouesses qui rendent Hard Gamers surpuissant...

L'Amerzone est un jeu d'aventures sur le vieux mais efficace principe du "Pointez-Cliquez". Vous savez, ce genre de jeu où le seul intérêt réside à résoudre des énigmes tordues et à vivre une histoire sur plein de CD... Celui-là fait aussi partie de la catégorie que j'appelle "Cryo", ce sont les jeux où on ne voit pas le héros et on tourne sans cesse la tête.

L'histoire

Vous jouerez le rôle d'un journaliste qui doit, au début, remettre une lettre à un vieux professeur qui va mourir après vous avoir parlé de L'Amerzone et de remettre l'œuf. Bien étrange tout ça... Ensuite, vous vous renseignez sur ce que vous a dit le vieux prof et en route pour l'Amerzone. Bon ok, c'est pas si simple que ça... Et ensuite, l'hydraflot - c'est le nom de l'engin - tombe toujours en panne.

Cinématiques

Ensuite, on peut découvrir une cinématique qui nous fait montrer le premier défaut du jeu : la compression est forte et ça pixellise. Et aussi, on change de CD très souvent alors qu'on n'a vu que trente secondes de cinématiques et une trentaine de photos... D'ailleurs parlons des décors. Dans le premier chapitre, ils sont moches et en général, très pixellisés et statiques... Et puis, si les persos sont bien faits, ils ne sont pas pour autant nombreux. Le son est décevant, rien n'est fait pour nous immerger dans cet univers où l'on ne se sent jamais en danger - même en prison ou assommé... Le Surround n'est donc pas géré. Et puis le but du jeu ne se résume qu'à prendre le bon objet et cliquer au bon endroit avec toute la linéarité d'un jeu Cryo. On ne se sent pas impliqué dans l'histoire.

Personnages

Les personnages vous parlent, certes... Mais vous, vous n'êtes qu'un pauvre muet et tous les protagonistes devinent qui vous êtes. Si vous parlez deux fois à un perso, il répète ce qu'il vient tout juste de dire, avec les mêmes animations et tout. On sent bien la flemme des développeurs.

Aïe ! Aïe ! Aïe !

Là où tout commence à foirer, c'est vers le milieu du jeu, au troisième des quatre CD. La sélection devient buggée, il m'a été difficile de sélectionner la disquette ou le jerrican. Ensuite, le jeu est toujours pareil. À chaque arrêt, l'hydraflot tombe en panne d'essence et il demande une nouvelle disquette à insérer. Une fois cette besogne faite, vous changez de décor. Génial... Mais le pire de tout - et ça se passe aussi au milieu du jeu -, c'est lorsque vous devrez utiliser le grappin pour avancer de rochers en rochers... Impossible à faire sans patch. Donc, je qualifie le jeu d'arnaque et le grand public - qui est nombreux, je vous le rappelle - mérite bien plus que cela.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Ce jeu est une arnaque buggée. Et puis les images peuvent paraître jolies mais c'est parce que le jeu est pixellisé en plein écran, donc là... Donc, boycottez ce jeu, vous me remercierez après...

Points positifs

  • Assez beau
  • Persos bien faits

Points négatifs

  • Voir tout le test mais surtout ces cons de bugs !!! :-((

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires