Preview : L'Entraîneur 4 : Saison 2002/2003

L'Entraîneur 4 : Saison 2002/2003 - PC

Genre : Management football

Date de sortie : Février 2003

Genre
Management football
Date de sortie
Février 2003 - France
Développé par
Sports Interactive Ltd.
Disponible sur
PC
Parfois appelé
Championship Manager 4, L'Entraineur 4 : Saison 2002/2003

Une ptite mise au point sur Championship Manager 4, soit L'Entraîneur 4 en français de Sigames Interactive qui lâche petit à petit des infos, des screens, des démos, alors zou, on prends, et on fait un ptit compte-rendu des nouveautés à venir dans CM 4.

 
 
Le gagne-pain des gars de Sigames sait se faire attendre. On se doutait bien qu'il allait être retardé...Mais de là à l'être jusqu'au mois de février de l'année prochaine, damned ! Les raisons invoquées sont certes valables, si toutefois elles sont vraies, mais cela reste un poil frustrant)...Mais bon passons et penchons-nous sur les nouveautés auxquelles l'on peut s'attendre dans CM4 .
 

Je crois que ce je vois !

Tout d'abord, allons directement à l'essentiel :le match en 2D. En vue de haut en bas, à la GTA 2 ou à Kick off 2002, les joueurs qui seront représentés par des points, s'animeront pendant tout le match, le terrain prendra autant de place que le permet votre écran avec les commentaires qui s'afficheront en bas. Ceux-ci seront plus fournis, et il y'en aura même un lors de vos remplacements (positif ou négatif bien entendu), mais attention, vous aurez un temps limité à chaque pause pour un changement...Pendant la mi-temps, vous aurez la possibilité de taper la causette avec vos joueurs, histoire de leur remettre les idées en place. Vous pourrez visionner le match soit à vitesse réelle (90 minutes...accroches-toi !), soit le traditionnel vitesse rapide. Et pour finir à souligner qu'il sera possible de sauvegarder un de vos matchs d'anthologie, et de le revisionner à loisir. Bref, la gestion des matchs est plus poussé. Tactiquement, à part l'instruction " donner la balle aux ailiers ", rien n'a été, pour l'instant, rajouté.
 

Plus de profondeur

Que ce soit dans les championnats, le management des joueurs, les transferts...tout les aspects ont gagné en profondeur, on en attendait pas moins... De nouveaux championnats font donc faire leur apparition dans CM4, d'Amérique du Sud, d'Afrique, d'Asie mais aussi des divisions inférieures, comme la division d'honneur en Angleterre. Par contre, toujours pas de C.F.A pour la France. Dommage, j'aurais bien amené Montcuq (non, ce n'est pas vulgaire, et oui, c'est une ville !) en Ligue des Champions...m'enfin. Les centres de formation auront aussi un rôle important à jouer dans la construction de votre Dream Team. Il y'aura une gestion plus poussée les concernant, de même pour les entraînements, plus réalistes, vous ne pourrez plus transformer un ailier en un défenseur central par exemple, plus précis, il y'aura un contrôle plus explicite de ce qui est travaillé. Les joueurs auront également le loisir de vous expliquer le pourquoi de leur mauvaise performance (elle a intérêt à être bonne l'excuse !). Un gros travail a été apporté au système de transferts également. Tout d'abord, la recherche de joueurs, celle-ci devient plus précise, suivant le meilleur pied du joueur et sa position. Ensuite, la négociation du contrat est plus large. Vous pourrez entre autres par exemple, payer vos buteurs qu'à partir d'un certain nombre de réalisations. Une date pourra être fixé pour le transfert et en prime le kiné vous donnera son avis sur le joueur. S'il a la fâcheuse habitude de se blesser tous les deux matchs, cela peut être utile. Idem pour les prêts, qui reprennent au grand complet les règles en vigueur, à savoir des prêts avec options d'achat, et la possibilité de le prolonger...
 

Et nous ?

Au début du jeu, nous avions à choisir nos noms, prénoms et nationalité, toujours pareil dans CM4 avec en prime à choisir notre âge (on va devoir se vieillir un peu je crois...) et nos clubs préférés. Ensuite, nous, entraîneurs modèles, sommes plus impliqué et avons un rôle plus pédagogue et diplomate dirons-nous. Explication : lorsque vous placerez les mauvaises graines sur la liste des transferts ou que vous le reléguerez en équipe B, il vous faudra lui donner une raison au bougre, histoire de lui faire passer la pilule...En espérant qu'il y'ait l'option "baratiner" : " Non mais c'est pas toi le problème, on manque de thunes c'est tout... " hinhin !
D'une manière générale, le manager pourra faire des commentaires à peu près sur tous les plans. Vous aurez plaisir de critiquer l'équipe s'ils jouent comme des branques...On pouvait déjà le faire publiquement, l'on pourra désormais le faire en interne. On pourra même faire des commentaires sur d'autres joueurs ne faisant pas partie de l'équipe, ce qui entraînera les conséquences habituelles, comme par exemple le fait d'être ajouté à la liste des clubs ou staff, préférés ou détestés du joueur. Concernant le joueur à propos, le manager exigeant que vous êtes lui fixera des objectifs, comme marquer un certain nombre de buts... Pour ce qui est du marketing, on pourra regarder mais pas toucher...comme au musée (ou comme une strip-teaseuse aussi). Les contrats de sponsoring par exemple seront visibles, mais pas interactifs. Et alléluia ! le comité directeur vous consultera sur le programme des matchs amicaux, ainsi, et c'est plus malin déjà, on pourra affronter en amical des équipes que nous retrouverons aux prochaines compétitions. Aaah, ce cher comité directeur, entre eux et nous, c'est toute une histoire. Pas de nouveautés dans nos rapports (chaleureux) avec eux, si ce n'est maintenant la possibilité de leur demander, gentiment toujours, la réfection de la pelouse. Et puis si l'entente n'est pas cordiale avec le comité directeur, nous avons plus de chances de rebondir après un éventuel renvoie, avec notamment les offres d'emplois qui apparaîtront dans les infos. Et si toutefois vous n'étiez pas retenu ou votre candidature refusée par un club, celui-ci aura la courtoisie de vous en donner les raisons. Et dans la série des petits trucs qui énervent les joueurs invétérés de CM, c'est bien qu'un (ou des) joueur international clé de votre équipe se casse en sélection pour jouer un amical de seconde zone, à la veille de votre match ultime en championnat par exemple...Fini ces p'tits tracas, puisque l'on pourra empêcher ces mêmes internationaux de partir faire leur match ! Bonne idée.
Nous serons plus proches des joueurs, des médias, de l'organisation de l'équipe, mais aussi des supporters...Eh oui, on allait presque les oublier ceux-là. On connaîtra dorénavant leur "taux de patience", leur ambition, leur loyauté, leur capacité à se tenir convenablement lors des matchs, et leur capacité à ingurgiter le plus de bières possible en 90 minutes...non, là c'est blague...pff, intenable le Babos, ouais je sais !
 

En Bref,

Bah graphiquement, hormis le match en 2D, qui est une petite révolution tardive certes, mais tout de même la bienvenue, pas de gros changements au vue des premières images. Ah si, les boutons paraissent moins angulaires, à la manière de Windows XP...ouch, ça va être dur de s'habituer à ça ! Pour le son, sachez que j'en aurais parler s'il y'avait quelque chose à en dire...mais niet désolé...si allez, le public sera plus réactif, génial ouais.
Ensuite, ce sont des ptits détails, qui renforcent encore davantage la profondeur et le réalisme de CM, en vrac : différence de buts visible en championnat, le pourcentage d'arrêt du gardien, connaissance du nombre de supporters à l'extérieur, cartes avec la localisation géographique des équipes...etc.

Article rédigé par Babos , le

Le match en 2D, quoiqu'encore sommaire, pourrait séduire quelques réticents à la série des Championship Manager. Pour les fans ils le voulaient, ils vont l'avoir. Mais me direz-vous, CM4, ne peut qu'être mieux que son prédécesseur, il est vrai et cela se vérifie à priori au vue des nouveautés attendues dans CM4. En souhaitant que l'attente imposée par Sigames soit justifiée.

Commentaires