Test : Diablo II : Lord of Destruction

Diablo II : Lord of Destruction - PC

Genre : Addon pour Diablo 2

Date de sortie : Juillet 2001

Genre
Addon pour Diablo 2
Date de sortie
Juillet 2001 - France
Développé par
Blizzard Entertainment
Edité par
Sierra Entertainment
Disponible sur
PC
Parfois appelé
Diablo 2 Lord of Destruction, Diablo II : Lord of Desctruction

Plus de 4 millions de joueurs ont attendu le 29 juin 2001, le jour de la sortie de Lord of Destruction, l'extension officielle d'un des meilleurs jeux de rôle du monde, j'ai nommé Diablo 2 !

 
 
Comme des millions de joueurs, j'ai moi-aussi succombé au charme de Diablo II qui, sans en être un exploit graphique ou d'originalité, était extrêmement efficace et procurait des centaines d'heures de fun. Un des éléments qui ont fait son succès est sans conteste le nombre d'objets que l'on pouvait découvrir, tous uniques et ayant des pouvoirs différents. Après avoir entraîné mon personnage pendant des heures (même si je me suis arrêté au niveau 30), j'ai laissé mon fier paladin tranquillement dans un coin de mon disque dur en attendant le jour J, c'est-à-dire le jour où je pourrai continuer l'aventure et enfin anéantir Baal, le dernier démon faisant régner le chaos sur Terre. Ce jour J est arrivé et c'est à moi, chers lecteurs, de vous faire part du récit de mes aventures et, surtout, de vous raconter ce qui a été modifié dans cette extension, car les développeurs ne se sont pas limités à trois objets, deux cinématiques et un nouvel acte...
 

De nouveaux objets

Dans Diablo II EXPANSION SET Lord of Destruction, comme c'est écrit sur la boîte, vous trouverez des centaines -que dis-je- des milliers de nouveaux objets (gérés aléatoirement, comme dans Diablo 1 et 2) prêts à être utilisés afin d'affronter de nouveaux monstres encore plus corriaces (mais j'y reviendrai plus tard). Il y a bien sûr des tas d'objets uniques et rares (vous aurez la chance d'en découvrir en terrassant Baal, comme c'était déjà le cas quand on tuait Diablo), mais je ne vais pas m'attarder là-dessus car il y a également de nouveaux types d'objets. La première nouvelle catégorie est nommée le Charme qui, une fois dans votre inventaire, améliore une capacité bien précise de votre personnage, à l'instar des anneaux ou des amulettes, sauf qu'ici, vous pourrez en prendre un plus grand nombre. Vous trouverez aussi des objets d'un type nouveau : les Runes, qui peuvent être serties sur les armes, et qui leur donnent un plus grand pouvoir qu'avec des diamants. Si vous les alignez dans un ordre précis, leurs pouvoirs sera plus grand que la somme de toutes les runes enchassées sur l'objet à sertir. Cependant, vous n'en trouverez qu'un petit nombre tout au long de votre aventure. En ce qui concerne les objets ordinaires peut posséder une nouvelle propriété, affichée dans les caractéristiques de l'arme : il s'agit de la mention "Ne peut être éthéré", ce qui signifie que votre arme (ou votre bouclier, etc.) ne peut être réparé, mais possède des pouvoirs magiques plus grands. Par ailleurs, les objets que vous retrouverez proviennent du jeu en mode Normal et en mode Cauchemar (vous savez, les objets comme l'Armure Matelassée que l'on trouve en mode Normal qui se transforme en Armure Fantôme bien plus efficace en mode Cauchemar). Pour finir, le coffre que vous trouverez en ville est désormais deux fois plus grand, histoire de garder le maximum d'objets. Je pourrais vous parler de l'amélioration de l'interface, comme la possibilité de changer d'arme et de mode d'attaque en une simple pression de touche ou de la possibilité de réparer tous ses objets d'un seul clic chez le forgeron, mais je ne le ferai pas.
 

Deux nouveaux personnages

Histoire de rallonger la durée de vie plus qu'honorable de l'extension (j'ai quand même mis 8 heures pour la finir avec mon paladin), deux nouveaux personnages seront proposés au joueur : il s'agit du druide et de l'assassin. Le druide est le personnage le plus original du jeu, car il a la possibilité de se transformer en divers animaux tous aussi effrayants les uns que les autres (comme l'ours ou le loup), afin de mieux terrasser les adversaires. Il peut également jeter des sorts, comme on pouvait déjà le faire avec la Sorcière. L'assassin a une particularité, c'est de maîtriser les arts martiaux. Vous pourrez recommencer le jeu depuis le début avec ces deux nouveaux personnages.
 

Des monstres très méchants

La difficulté de cette extension, à l'instar de Diablo II, est irrégulière, car les développeurs ne contrôlent pas directement l'expérience des personnages (on peut commencer l'acte 5 avec un personnage de niveau 25 ou de niveau 50). Au début de ce cinquième acte, on est étonné par la force des monstres si l'on possède un personnage normal (genre niveau 29-30). Il faut reconnaître que ces monstres sont vraiment teigneux, comme ces Gremlins (tiens, ça me rappelle quelqu'un). Ces derniers ont la possibilité de se téléporter et de lancer des boules de feu infligeant des dégâts considérables. Rassurez-vous, les autres monstres sont moins aggressifs, mis à part les Suicidaires, des démons qui explosent au contact de notre héros. Vous remarquerez que la plupart des monstres possèdent des attaques à distance. Une fois le début de l'acte passé, le jeu est beaucoup plus facile et on avance bien, sans trop mourir. Enfin, la dernière quête vous fera baver car vous rencontrerez de très nombreux monstres d'une force redoutable (ça rappelle l'acte 4). Après cet affrontement, vous allez avoir la chance d'affronter Baal, qui possède des attaques très originales, mais je n'en dirai pas plus...
 

Des graphismes plus soignés

Les graphismes de Lord of Destruction ont sensiblement été amélioré, qu'il s'agisse de la résolution graphique (désormais en 800x600) ou de la modélisation du décor, voire des animations des monstres. Le jeu ne ressemble plus à un tas de pixels et il est bien plus agréable à l'oeil. Il semblerait même que les effets de lumières soient améliorés, surtout en ce qui concerne l'alternance jour/nuit, davantage accentuée que dans Diablo II. Ces améliorations sont mineures par rapport aux modifications du gameplay, mais le jeu gagne tout de même en beauté, ce qui n'est pas pour nous déplaire.
Pour conclure ce test, parlons un peu des défauts de cette extension (ça n'a pas de rapports avec le graphisme, mais ça me fait gagner un intertitre). Tout d'abord, la difficulté du jeu est irrégulière, comme je vous l'ai déjà dit. Ensuite, avoir la possibilité d'incarner deux nouveaux personnages, c'est bien, mais quand on a un personnage déjà prêt à combattre, armé jusqu'aux dents, ayant déjà vaincu Diablo (il sait donc comment tuer des boss) et qui est donc gavé de points d'expérience, c'est mieux. Ce n'est pas affolant, mais je suis sûr que les joueurs commenceront d'abord par affronter Baal avec leur ancien personnage avant de jouer avec les deux nouveaux persos... Je sais, c'est un défaut bidon, mais c'est tout ce que j'ai trouvé.
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Lord of Destruction est une extension très réussie, qui vous proposera un nouveau challenge à la hauteur de nos espérances : les nouveaux monstres sont corriaces, les nouveaux objets sont nombreux, les nouvelles quêtes très intéressantes et j'ai employé le mot "nouveau" cinq fois dans cette phrase (en comptant "nouvelle", ah, ça fait six maintenant).

Points positifs

  • Nouveaux graphismes
  • Nouvelles quêtes
  • Nouveaux objets
  • Nouveaux personnages

Points négatifs

  • Tendance à oublier les nouveaux personnages
  • Difficulté irrégulière
  • Ca rame quand on change de cartes

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires