Test : World War 3 Black Gold

World War 3 Black Gold - PC

Genre : Stratégie temps réel

Date de sortie : Décembre 2001

Genre
Stratégie temps réel
Date de sortie
Décembre 2001 - France
Développé par
Reality Pump
Edité par
JoWooD Productions
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

C'est marrant ça : quand j'ai installé SWINE, je pensais avoir un mauvais jeu et quand j'ai installé World War 3, je pensais avoir un bon jeu. J'ai l'impression que mes prévisions sont souvent ratées, car j'ai prédit l'inverse de la réalité !

 
 
World War 3 ressemble à s'y mépendre à Earth 2150 : interface similaire, moteur graphique identique et mécanismes du jeu très ressemblants. Normal, car ce sont des anciens de TopWare (développeur de Earth 2150) qui ont réalisé le jeu. Ne vous étonnez donc pas de voir le cycle jour/nuit (avec les phares des véhicules et les lumières des bâtiments qui éclairent le terrain), les intempéries, le vent et la possibilité de customiser les unités que vous construirez. Seulement voilà : on nous a servi Earth 2150 il y a un peu plus d'un an, on nous a réchauffé le plat pour The Moon Project il y a huit mois (à l'époque, on était déjà lassé du concept) et maintenant, le soft paraît carrément périmé, d'autant plus que Earth 2160 Online a été annoncé (pourtant, je ne pensais pas qu'il allait sortir quand j'ai fait le test de The Moon Project -comme quoi, mes prévisions sont toujours foireuses) et qu'il sera probablement innovant, lui. Bref, vous l'aurez compris : on ne mord plus à l'hameçon.
 

Ben Laden ?

La sortie du produit a été retardée à cause des attentats du 11 septembre. C'est dommage pour lui car il aurait eu une meilleure note s'il n'avait pas été submergé par le flot de jeux de stratégie que l'on a en ce moment. Il y a un mois, on n'avait aucun RTS récent à se mettre sous la dent. Le jeu n'aurait pas fait un carton, mais se serait certainement mieux vendu que maintenant. World War 3 met en scène une guerre provoquée à cause du pétrole (d'où le titre Black Gold, soit l'Or Noir en anglais, comme me le précise Zourzil à l'instant), dont les réserves s'épuisent trop rapidement : dans trois ans, les réserves seront totalement expirées, vous vous rendez compte ? Plus de voiture, plus de chewing-gum (c'est fait à base de pétrole, au cas où vous ne le sauriez pas. Je n'aurais pas dû le dire et si un lecteur m'avait fait la remarque, je l'aurais cassé bien comme il faut, mais maintenant, c'est trop tard), plus rien !
 

Comment éviter cette catastrophe ?

D'où le début d'une crise et donc d'une guerre, qui ne servira d'ailleurs à rien, car ce n'est pas grâce à elle que l'on aura plus de pétrole, mais passons. Votre objectif sera de prendre les commandes de l'un des trois camps en présence (Etats-Unis, Iraq et Russie) et mener votre peuple vers la victoire. Enfin non, vous ne pourrez pas choisir votre camp, car vous devrez faire les campagnes dans un ordre déterminé : les Etats-Unis, la Russie, puis l'Iraq. Il y a deux campagnes par camp et il y a quelques didacticiels au début, mais je les ai sautés, vu que je connais bien Earth 2150, mais si vous ne connaissez pas, je vous conseille de les faire, car le jeu est difficile à prendre en main si on n'en connait pas les mécanismes de base. Si vous voulez découvrir les Russes et les Iraqiens avant l'heure, il vous faudra jouer en escarmouche... L'idée de verrouiller les campanges aurait pu faire office de "carotte", comme dans les jeux de course, mais le problème, c'est que les campagnes ne sont pas très passionnantes car le jeu est un peu trop bourrin, assez lent et surtout on a déjà vu, revu et rerevu (c'est français, ça ?) ces missions des centaines de fois. Contrairement à SWINE, elles sont très longues (ici, elles peuvent même durer très longtemps) et la durée de vie du soft est donc largement suffisante.
 

Comment il est, le jeu ?

Graphiquement, World War 3 commence à dater : les unités sont floues et peu détaillées (elles ne sont pas composées de milliers de polygones), et c'est également le cas pour les terrains, très souvent plats et quasiment dépouillés de toute végétation. D'ailleurs, quand ils ne sont pas plats, ils sont à la limite du cubique, donc ce n'est pas mieux. Seule compensation : ça reste toujours fluide, même avec des tas d'unités à l'écran. Côté son, on s'aperçoit dès l'introduction que les voix sont ratées. En effet, elles sont insupportables, surtout les voix des américains. Il n'y a que celles de l'Iraq qui pourraient aller, mais elles ne sont pas bien formidables, quand même. J'ai également essayé la version américaine et là, les voix sont beaucoup plus réalistes, surtout celles des Américains (normal !). Côté traduction écrite, on retrouve quelques fautes d'orthographe et quelques débilités, inhérentes à toute traduction anglais/français. Côté musical, le soft se défend bien, et certaines musiques sont même réussies car elles font penser aux films de guerre, ce qui aurait pu accroître l'immersion si le reste du jeu était du même niveau.

Et le mode multijoueur ?

En multi, plusieurs modes vous sont proposés et c'est bizarre, car le jeu est beaucoup plus rythmé et intéressant. Zappons les classiques et concentrons-nous sur un mode particulier. Dans ce mode, vous demarrez avec un certain nombre de ressources (style $100 000) et vous ne devez plus faire de récoltes, ce qui nous épargne de toute cette partie qui fait traîner le jeu. On construit donc sa base (il n'y a pas beaucoup de bâtiments différents, donc ça va vite), on fait quelques recherches et on envoie ses troupes sur l'ennemi ! Le jeu devient assez stratégique car il faut faire un compromis entre dépenser son argent pour telle technologie ou telle unité, ou le garder pour construire un bâtiment précis, par exemple. Attention, n'allez pas imaginer que le jeu devient passionnant, mais c'est une façon de compenser quelques erreurs des développeurs. Remarquez, ce mode était peut-être déjà présent dans Earth 2150, maisje ne m'en rappelle plus : il y a tellement longtemps que j'y ai joué et j'essaie tellement de jeux que je ne peux plus me rappeler de tous dans les détails.

Bon allez, achevons ce test

Je vois que j'ai dépassé mes 5500 caractères, donc je vais conclure cet article. Je trouve que c'est un peu trop pour un jeu aussi moyen, mais tant pis. World War 3 est un jeu assez moyen, car trop semblable à son modèle Earth 2150. Si les développeurs avaient fait preuve de plus d'imagination dans les campagnes, et de talent en améliorant le moteur graphique, on n'aurait pas eu un jeu mythique, certes, mais quelque chose du niveau de SWINE, ce qui est déjà largement suffisant pour nous, les joueurs. Comme ce n'est pas le cas et qu'il existe plein de RTS en ce moment (SWINE, Battle Realms, Cossacks Art of War et Empire Earth, pour ne citer que les meilleurs), je ne vois pas pourquoi on devrait se jeter sur World War 3, il existe d'autres titres bien meilleurs. Voilà, c'était ma conclusion.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

World War 3 est un jeu bien décevant, pompant trop Earth 2150 et n'apportant pas assez de nouveautés au genre, qui est actuellement en plein épanouissement, avec des produits tels qu'Empire Earth, Battle Realms et Cossacks Art of War.

Points positifs

  • Mode multijoueur
  • Possibilité de personnaliser ses unités

Points négatifs

  • Graphisme
  • Les lenteurs dans les campagnes
  • Ca ressemble trop à Earth 2150 !

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires

Jeux similaires