Test : Magic & Mayhem 2 : The Art of Magic

Magic & Mayhem 2 : The Art of Magic - PC

Genre : RPG

Date de sortie : Novembre 2001

Genre
RPG
Date de sortie
Novembre 2001 - France
Développé par
Climax Entertainment
Edité par
Virgin Games
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Battlemage était sorti dans un semi-anonymat sur PC voila 3 mois. The Art of Magic, de Climax, est meilleur que ce dernier, sans pour autant casser des briques.

Art of Magic se veut dans la plus pure lignée des RPG en 3D, avec une grande partie action. Dans le genre Myth, Arcanes (c'est d'ailleurs la suite de ce dernier), voire Fallout Tactics. C'est d'ailleurs bien dans ce rayon que vous évoluerez étant donné que la campagne s'effectue en missions. La ressource unique du jeu est le mana, réparti sous forme de sources à travers les cartes. Chacun de vos héros peut en utiliser pour lancer des sorts en quantité, offensifs ou défensifs. Rien de bien transcendant si ce n'est que l'on peut choisir parmi un choix impressionnant de magie. En fait, les plantes trouvées peuvent être utilisées sous plusieurs formes. Ainsi, la Belladonne permet d'invoquer des squelettes, lancer des missiles, ou encore enterrer une créature. Tout cela se modifiera selon la position (chaos, neutre ou ordre) que vous déciderez d'adopter, mais ça permet de se faire une meilleure idée de ce que permettra Arx Fatalis (créer ses potions). Au niveau profondeur de jeu, le meilleur était donc à prédire, surtout qu'il ne s'agissait pas du seul argument de vente.

Prise en main, moteur

Une maniabilité rapide et efficace, étant donné que le jeu consiste habituellement à détruire l'ennemi ou rallier un waypoint. Le moteur aide à plonger le joueur avec des modélisations très travaillées pour un jeu sans prétention, et un univers bien rendu. La musique et les voix en anglais rapellent d'ailleurs la Bretagne et ses environs (Normandie, Poitiers, Marseille, le Caire, Tokyo, etc.), augmentant l'immersion.

Pourtant

Fallait s'y attendre, lorsqu'aucun défaut ne vient entacher un jeu, c'est qu'il faut attendre la fin du test et le paragraphe fait pour. Art of Magic ne veut pas s'imposer comme un must, et tous ces éléments sont donc moyens sans plus. Les missions se ressemblent, et il suffit généralement de placer quelques unités à chauqe source de mana pour s'en sortir avec les honneurs. Les sorts sont bien vites relégués à une petite quinzaine, même si ça reste le point le plus agréable du jeu. On a l'impression d'être cloitré à une unique solution "combat-combat-bataille" qui est tout aussi présente en mode multijoueur. Résultat, on apprécie, et puis on lache. Le joueur qui achète un jeu 15 euros aura tendance à le lâcher plus ou moins rapidement s'il se revèle moyen, alors qu'il aurait persévéré sur un titre acheté 55 euros. Ici, c'est pareil, sauf que le jeu coûte à l'origine 55 euros. Oui, ça calme, et puis on se dit que le Démineur, en fait, c'est pas si mal.

Article rédigé par Rick28 , le

Un titre sans prétention sur lequel je n'ai d'ailleurs pas grand chose à dire. Un background interessant (avec des musiques celtiques), mais un scénar' vide, et des possibilités trop faibles. Le joueur hésite, mais finit par retourner dans ce monde réel, avec les vrais gens, qu'il déteste tant.

Points positifs

  • L'univers
  • Un moteur sympa
  • Les sorts

Points négatifs

  • La profondeur
  • Le multi pas très trippant
  • Le prix

Commentaires