Test : Empereur : L'Empire du Milieu

Empereur : L'Empire du Milieu - PC

Genre : Gestion

Date de sortie : Septembre 2002

Genre
Gestion
Date de sortie
Septembre 2002 - France
Développé par
Impressions Games
Edité par
Sierra Entertainment
Disponible sur
PC
Parfois appelé
Empereur : La Bataille du Milieu, Emperor : The rise of Middle Earth
Site officiel
Site officiel

Une énième suite de Caesar 3 sort. Cette fois, rendez-vous en Chine pour cet épisode d'une saga de chez Sierra, qui commence à s'essoufler.

 
 
Après Caesar 3, Pharaon, Zeus : Le Maître de l'Olympe et leurs multiples extensions, voila donc Emperor. Qui a la particularité d'être le seul épisode de la série dont le titre ne permet pas de se faire une idée de l'univers. Ouvrez vos oreilles, cette fois tout se passera sous le soleil chinois.
 

La série à succès? Vraiment?

Comme la majorité des grands développeurs, Sierra se doit de posséder une série a succès, qui permette de renflouer les caisses ou les fonds de poche à la fin du mois... Mais alors que Half-Life 2 est attendu par une tripotée de millions de joueurs, Sierra nous prend à revers (oh les malins...) pour nous livrer une énième resucée de leur Caesar-like. Malheureusement, sans être un mauvais jeu, Caesar 3 commençait déjà à être fatiguant après 15 heures de jeu. Il n'est peut être finalement pas si bon de dériver de toutes les façons cette série qui perd peu à peu de son estime... Oh les bêtes...
 

Il y a les copies à poux, puis les copies à pas poux, et les copies à papa poux.

Il est vrai qu'au niveau réalisation uniquement, le jeu sent déjà le réchauffé : même moteur 2D, même mini carte, même infrastructures à construire, etc. Il faut avouer que le design chinois permet de complexifier un peu les décors, avec des toitures plus alambiquées, des jardins mignons tout pleins, etc... En dehors de cette énième remise au goût du jour, le gameplay ne change pas d'un iota. Gestion de la population, composition d'armées, agriculture, commerce, diplomatie, religion, etc... Toujours les mêmes actions répétitives à faire pour créer un quartier, les barbiers, bains publics et autres stadiums de Caesar 3 sont juste remplacés par leurs homologues chinois.
 

Mais si, en cherchant bien!

Hé oui, une telle nouveauté se devait de sortir dans un tout nouvel épisode, et pas dans une simple extension a 15 euros : le multi est enfin de la partie. Cela veut dire que vous pourrez confronter vos villes dans des joutes militaires ou diplomatiques sur Internet ou en Lan. De quoi re-motiver ceux qui ont lâché la série, et qui ne voyait aucune raison pour y revenir. Pour les autres, ceux qui ont des revenus normaux, et qui économisent pour Noël (Unreal 2, UT2003, Sim City 4, etc... que des bombes!), n'ayez pas de remords.
 

Article rédigé par Rick28 , le

Emperor n'est qu'une bête copie de ses aînés. Il n'apporte qu'un mode multijoueur, et ce n'est franchement pas assez face à Industry Giant 2 par exemple, ou face à Sim City 4, qui devrait sortir vers Nöel.

Points positifs

  • Un titre qui est un jeu à lui tout seul tellement il veut rien dire.
  • Le mode multi, enfin !!

Points négatifs

  • Les nouveautés ne courent pas les rues (de ma ville... humpf...)
  • Vraiment la politique marketing de Sierra est de mauvais goût...

Commentaires