Preview : Unreal Tournament 2004

Unreal Tournament 2004 - PC

Genre : Doom-like multijoueur

Date de sortie : Février 2004

Genre
Doom-like multijoueur
Date de sortie
Février 2004 - France
Edité par
Epic Games
Disponible sur
PC

Après un E3 riche en nouveautés révolutionnaires concernant les FPS, Atari (anciennement Infogrammes) change radicalement de politique commerciale pour l'une de ses principales licences. Unreal Tournament ressortira désormais chaque année dans une nouvelle version, à la mode des Fifa et autres Tomb Raider. Forcément, on y perd niveau innovations, mais l'économie française du jeu vidéo ne s'en portera que mieux.

 
 
De nombreux éléments techniques persisteront entre Unreal Tournament 2003 et 2004. Moteur graphique et physique resteront les mêmes. Une raison simple, car le développement de mods créés pour Unreal Tournament 2003 n'est à l'occasion pas entravé idiotement par ce renouvellement technologique. Les expériences douloureuses entre Flight Sim 98, 2000, 2002 et Cie ont porté leur fruit, pour le plus grand plaisir des créateurs (dans la série des Flight Sim, pour chaque nouvel épisode, il fallait redévelopper des nouveaux mods, et laisser en désuétude les anciens. De grandes réunions commémoratrices se font encore chaque mercredi soir au 10 DVD No Life chez Michel, collectionneur invétéré des pièces détachées de 747-400, où l'on discutera la semaine prochaine des skins de HUD de Flight 1995). Les prochains épisodes d'Unreal Tournament évolueront donc très peu au niveau technique. C'est bien compréhensible, forcément, mais lorsque l'on voit le perpétuel développement de la concurrence, qui ne compte pas freiner la cadence (Half-Life 2, Far Cry, Doom 3), on peut se demander quelle stratégie va adopter Epic dans 2 ans.
 

Un peu de technique

La barre technique va donc rester encore quelques temps au même niveau. De même, maintenant que les développeurs ont bien axé à leur convenance le gameplay de The Tournament, il s'agit de ne pas le transformer en grande marre à la tambouille. Les armes et cartes de Unreal Tournament 2003 seront elles aussi à nouveau au rendez-vous, tout comme ces subtils combos d'adrénaline (que je trouve personnellement toujours aussi déconcertants à utiliser). Un SpaceCopter (hélicoptère de l'espace, c'est très répandu en Alaska) révèlera tout de même quelques petits remaniements, afin de faire bonne figure face à un public loin d'être dupe (sauf Mirage et Jivé, qui sont vraiment bêtes), et désireux de ne pas débourser 50 € pour un simple Unreal Tournament 2003 Gold. Ces petites améliorations, pour un souci d'équité entre la première partie, et la seconde (qui rouspète toujours parce que la première lui vole la vedette), seront donc détaillées dans une seconde partie. Cette deuxième bénéficiera même d'un titre unique et de phrases complexes, vivantes et dynamiques, signe de ma gratification envers elle.
 

Des petites améliorations qui ont tout d'une grande.

Oui, oui, en effet, ce titre accrocheur n'est là que parce que j'aimais bien la tournure. En dehors de cela, le joueur peut calmer ses ardeurs. Car niveau innovations révolutionnaires, le programme s'annonce bien maigre. De nouvelles cartes, une nouvelle arme (un double fusil d'assaut), 3 nouvelles factions qui donnent droit à de nouvelles skins, et quelques nouveaux combos. Bon.. humm, c'est bien vide quand même. Bien sûr, la version 2004 inclue aussi l'ensemble des patchs sortis durant l'année, les mutators officiels, les bonus packs pleins de saloperies, etc.
Mais la plus grosse nouveauté, du moins la moins anecdotique, revient sûrement à l'apparition des véhicules. 7 engins motorisés, terrestre, ou aérien seront jouables. Résultat : des cartes plus grandes seront proposées, dans des environnements naturels, ou futuristes, pour des combats qui semblent se placer sur la vague motorisée qui avance depuis quelques semestres (Tribes 2, Halo, Planetside, dont il reprend de nombreuses idées, aussi bien que Half-Life 2 ou Breed dans les mois à venir). Un inventaire exhaustif? Volontiers : Raptor, Skimmer, une jeep, un bombardier d'assaut, un buggy, un tank, et une tourelle mobile, voila la menu des réjouissances. On n'en est pas encore aux motos de GTA Vice City, mais la diversité gronde.
 

Article rédigé par Rick28 , le

Après 3 ans d'attente (Unreal Tournament date de fin 1999), Epic semble avoir décidé de prendre la bête UT par les cornes. La licence risque peut-être malheureusement d'être surexploitée par la sortie d'un nouvel épisode chaque année, mais cela contribuera sûrement à enrichir et équilibrer de plus en plus l'univers et le gameplay UT, personne ne s'en plaindra. Faîtes attention, le nouvel opus coûtera tout de même 50 euros aux oignons.

Commentaires