Test : FIFA 2004

FIFA 2004 - PC

Genre : Football

Date de sortie : Novembre 2003

Genre
Football
Date de sortie
Novembre 2003 - France
Développé par
EA Sports
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
GBA, Gamecube, PC, PS2, PlayStation, Xbox

Je suis soufflé. Pour un jeu que l’on ne disait pas si révolutionnaire, FIFA 2004 m’a bien surpris et peut se vanter du fait d’avoir réhaussé son gameplay et son emballage dans le même temps. Cela ne va pas plaire à certains fans de PES 3 mais je crois que les jeux de foot ont un nouveau maître.

 
 
Ce que personne n’attendait est arrivé. EA a véritablement revu en profondeur le gameplay de FIFA qui commençait sérieusement à s’encrasser. L’année dernière, le titre d’EA nous proposait de sublimes graphismes, une ambiance de folie mais malheureusement, FIFA 2003 n’a pas convaincu grand monde, principalement à cause d’un gameplay trop arcade et de possibilités de jeu pas toujours très bien développées. Voyons pourquoi son aîné se rattrape dans ce test…
 

Hop ! Les modes de jeu !

Là franchement, ce n’est pas ce qu’il manque et c’est l’un des points forts du jeu si on le compare à l’un de ses concurrents les plus féroces : Pro Evolution Soccer 3 pour ne pas le nommer. Tous les effectifs sont à jour et on retrouvera avec plaisir ses stars préférées. Les vrais maillots sont bien entendus présents et j’ai constaté avec plaisir que le choix des stades s’était considérablement étoffé. Pas de souci à se faire de ce côté-là, donc, c’est parfait. Le titre d’EA est littéralement blindé de modes de jeu. Outre les habituelles compétitions internationales, les matchs amicaux, les matchs Football Fusion ( compatibilité avec LFP Manager 2004 ) on retrouve un mode carrière splendide où vous pouvez tout, mais alors tout gérer, des transferts en passant par la composition de l’équipe, la réserve. Vous êtes le maître de l’équipe et ce mode est très sympathique, il donne l’impression de s’investir à fond ! Joueurs passionnés, à vous ! EA Sports, it’s in the game : ça n’a jamais été aussi vrai !
 

Trop beau ! J’en lèche l’écran !

Sluuuurrrrp ! C’est chaud ! Ils se sont donnés à fond chez EA ! Jamais, de toute ma vie de joueur, je n’ai eu autant l’impression de me retrouver devant une émission de TV. C’est ce point qui a dû faire perdre quelques fans à PES 3, l’année dernière. D’ailleurs, en parlant de TV, l’ambiance sonore est nickel et les commentaires de Margotton et de Garde sont très inspirés. Tout s’enchaîne parfaitement et on ne peut faire aucun reproche aux deux commentateurs. Bravo ! La modélisation de certains joueurs est littéralement à tomber par terre que ce soit Zidane, Beckham (avec son petit chignon ridicule), Henry ou Ronaldo, c’est magnifique. Chacun des stades a reçu une attention toute particulière et c’est vraiment un plaisir de regarder la petite séquence d’intro avant chaque match. Les beaux jeux chez EA on y est habitué, mais le plus important c’est la jouabilité. Et on ne va pas être déçu, c’est moi qui vous le dis !
 

Un gameplay entièrement revu

Oui, je sais c’est le même titre que pour NBA Live 2004, mais c’est un peu le même test aussi, 2004 année des changements chez EA. Le point fort de PES 3 n’est plus. On ressent toujours le plaisir de l’arcade en jouant à FIFA mais l’IA qui a été revue change tout. On ne passe plus en appuyant bêtement sur le bouton accélération. Maintenant, il faut construire, changer d’aile. Cela reste instinctif mais tout change à cause de l’IA plus incisive et plus méchante. En International, maintenant pour gagner, faut Les coups se tirent maintenant comme dans un jeu de golf et sont un peu faciles à rentrer mais c’est un si petit défaut comparé à l’océan de qualités que nous offre ce FIFA 2004. Ouh là ! J’manie la métaphore aussi bien que mon prof de physique (spécial dédicace Mr Roux !) Les fans auront du mal à s’y retrouver mais pour les fans de bon et de vrai foot comme moi c’est la panacée.

Article rédigé par Baba , le

En conclusion, on peut tout simplement dire qu’EA est en train de nous créer le jeu parfait, pendant que Konami fait le contraire avec PES 3. Oui je sais et pourtant, j’adorais PES avant d’avoir goûté à ce nouveau cru de FIFA. Imaginez un peu un jeu de foot avec toutes les équipes, toutes les divisions, toutes les compétitions et un gameplay excellent. Imaginez FIFA 2004.

Points positifs

  • La réalisation
  • L'ambiance
  • Le gameplay

Points négatifs

  • Quelques saccades mais c'est tellement rare...

Commentaires