Test : Judge Dredd vs Judge Death

Judge Dredd vs Judge Death - PC

Genre : FPS

Date de sortie : En 2003

Genre
FPS
Date de sortie
En 2003 - France
Développé par
Rebellion 2000 AD
Edité par
Sierra Entertainment
Disponible sur
Gamecube, PC, PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

A la fois policier, juge et bourreau, les Judge combattent la violence par la violence. Dredd est l'un de ses agents d'élite, un M. Smith capable d'arrêter à lui seul une armée d'hors-la-loi putchistes (comme les nouveaux rédacteurs de HG). Rien à dire, c'est classe, un juge en action, Stallone l'a prouvé voilà bien longtemps. Même qu'il a dégommé des milliers de clones à lui tout seul à la fin. Après, il est devenu champion de boxe, j'ai pas tout compris. Puis la guerre du Vietnam s'en est mélée, et là j'étais complètement perdu.

 
 
Alors que vous amusez tranquillement à arrêter la vermine de Mega-City One, une armée de Vampires se lance dans la persécution des habitants de la cité. Pas le temps de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche, le conseil a déjà requis votre soutien dans cette mission visant à rétablir l'ordre. La loi, c'est vous. Et pas le temps de flirter avec les citoyens. Au fil des 13 missions, vous devrez donc dégommer un max de vampires, tout en évitant les civils se baladant dans les zones urbaines. Les objectifs de mission évoluent peu, et ne vous attendez pas à des perles de gameplay. Non, pas de véhicules à piloter ou de méga tuerie scriptée à la Call of Duty, ici il s'agira surtout d'un amas de salles toutes plus blindées d'ennemis les unes que les autres. Normal me direz-vous, c'est un portage console.
 

Un univers qu'on découvre un peu mieux

Le Judge Dredd a la capacité d'évoluer en milieu hostile en compagnie de 2 armes. La première restera éternellement le Lawgiver, une sorte de Desert Eagle surpuissant, capable d'utiliser 6 types différents de munition, pour autant de manière de l'utiliser : balles standard, perforantes, incendiaires... La 2ème arme permettra de retrouver les habituels Snipe et Rocketlauncher, qui ont failli nous manquer. Tiens en fait, un jour faudra faire un jeu... sans snipe. Ouaw, ça sera la méga révolution, tout le monde descendra dans la rue, et le titre sera désigné "fps le plus original de l'année". Enfin un concept révolutionnaire à la portée de tous...
Pour ce qui est du scénar', malgré la présence encombrante de vampires tout au long du jeu, Judge Dredd doit ici combattre un ennemi de toujours. Une sorte de juge revenu d'entre les morts, nommé Judge Death, qui semble prendre un malin plaisir à semer le mal là où il passe. Un gars normal quoi, mais dont la gueule ne semble pas revenir à Dredd.
 

Des petits clins d’œil consoleux

La réalisation est moyenne. A la fois lisse, fluide, et avec de bons cotés (armes et effets tout marrants), elle révèle rapidement ses faiblesses au niveau des textures, des modélisations, et du vide de certaines salles. De même, la bande son reste très classique, les musiques sont anecdotiques alors que l'ambiance Blade Runner se prêtait à quelques morceaux éclectiques, tandis que les voix françaises sont de bonne qualité, mais trop peu nombreuses pour s'y intéresser.
Néanmoins, le portage console/pc apporte de bons points. Ainsi, Judge Dredd vs Death possède-t-il de nombreux modes de jeu, aussi bien en solo qu'en multi. La campagne solo possède 13 niveaux, et est étendue à un mode arcade composé de 12 niveaux, qui rappelle plus les niveaux de dégommage en masse de Time Splitters 2 que la furtivité d'Operation Flashpoint. En multi, et après avoir débloqué quelques surprises par le mode solo, vous devriez découvrir de nombreux modes de jeu, en coopération à 2, ou sur des maps spéciales multi de 2 à 8 joueurs, accompagnés ou non de bots. Bref, la durée de vie s'en voit rallongée.
 

Au final

Peu original, malgré un background travaillé, Judge Dredd vs Death s'en sort tout juste. De nombreux modes de jeu, ainsi qu'un armement singulier permet tout juste d'oublier une répétitivité dans l'action lourdingue, et une réalisation faiblarde. Même pour les fans de la série BD, ce jeu reste une anecdote. Il n'a pas assez d'envergure pour intéresser grand monde, autant être clair. Reste qu'à 10€, le titre est prenable, pour une soirée. A 45, c'est plus difficile. Moi je pourrai me le permettre (je suis riche), mais vous...
 

Article rédigé par Rick28 , le

Trop juste pour intéresser qui que ce soit. Judge Dredd restera un bel exemple pour montre que le portage console/pc n'est pas encore arrivé à la parfaite symbiose, et que le portage film/jeu n'est pas encore arrivé à la... parfaite symbiose. Je me répète, mais c'est pour les Chinois qui nous lisent.

Points positifs

  • Le Lawgiver et ses 6 munitions
  • Les modes multi

Points négatifs

  • Réalisation juste
  • Réalisation très juste
  • Gameplay super répétitif
  • IA stupide

Commentaires