Test : Jedi Knight 3 : Jedi Academy

Jedi Knight 3 : Jedi Academy - PC

Genre : Doom-like

Date de sortie : Septembre 2003

Genre
Doom-like
Date de sortie
Septembre 2003 - France
Développé par
Raven Software
Edité par
LucasArts Entertainment
Disponible sur
PC, Xbox
Site officiel
Site officiel

Moults et moults jeux sortent autour de l’univers si riche de Star Wars, assez souvent de qualités, il faut admettre que le plus aimé des joueurs reste Jedi Knight et ce depuis bien longtemps ! En effet, qui n’a jamais rêvé de jouer au jedi ? Après Jedi Knight 2 : Outcast qui était excellent, il paraissait dur de faire mieux. Je vous le dis de suite, ce nouvel épisode sans être extraordinaire par rapport à l’ancien est bien mieux ! Et si je ne devais pas écrire ce test je serais encore en train d’y jouer !

 
 
Pour ce nouvel épisode on change de personnage principal et je peux vous dire que ça fait bizarre de ne plus s’appeler Kyle Katarn. La nouveauté étant que ce personnage en question est créé de toute pièce par nos soins : vêtements, race, couleur. Le choix reste succin mais jouer avec une femme twi’lek en petite tenue est jouissif surtout lorsque l’on voit le soin qu’on prit les p'tits gars de Raven Software pour les modéliser !
 

Les petits écoliers

On commence donc avec son personnage comme apprenti Jedi, avec pour maître Kyle Katarn himself ! Les premiers niveaux restent assez basiques on apprend à gérer ses pouvoirs et son sabre. Finit l’époque où on devait attendre la moitié du jeu pour acquérir ses pouvoirs, ils sont là de suite désormais.

On répartit ses pouvoirs dans ceux de la force obscure ou non, et les aptitudes de base que l'on devait auparavant développer s’améliorent d’elles-mêmes ! De temps en temps si on développe trop les pouvoirs de la force obscure on a le droit à un petit speech de Luke Skywalker.
 

Un système de missions bien sympathique

Après le mini tutorial on en arrive aux missions, le principe est simple, on a des missions par groupe de 5, il suffit d’en faire 4 pour ouvrir la mission qui fera avancer l’histoire principale.
Je vous conseil de toutes les faire, certaines sont géniales, vous passerez d un tram fonçant à toute vitesse que vous devez sauver à une mission sur un lance speeder ou encore à une chasse à l’homme sans sabre laser où la proie… c’est vous ! On apprécie beaucoup toutes ces missions qui sont à chaque fois l’occasion d’apprendre ou d’approfondir ses pouvoirs.

La trame principale est moins intéressante que dans l’épisode précédent mais reste captivante surtout par les quelques trouvailles qu’ils nous ont dégottées. En effet il existe deux fins dans ce jeu ! On vous proposera à un moment de rejoindre le côté obscur. A vous de faire le choix que vous voudrez ! J’ai tenté les deux et la voie obscure est plus dure, mais massacrer du Jedi de l’académie à foison et combattre Kyle Katarn en valent le coup !
 

C’est mon sabre !

Quelle est la spécificité d’un Jedi ? Sa façon mystérieuse et incompréhensible de s’exprimer ? Sa coiffure bizarre ou ses vêtements qui font penser qu’il se sape dans une poubelle ? Et bien non ! C’est son sabre laser ! Et c’est là que Jedi Academy frappe fort ! Vous aurez le choix entre un sabre laser simple, ou deux sabres laser ou bien un sabre laser à doubles lames ! Les combos sont assez durs à sortir au départ et l’on regrette de ne pas en apprendre quelques-uns dans le tutorial. Mais ce n’est pas grave les combats de Jedi sont vraiment devenus passionnants.



Avez-vous déjà combattu 4 Jedis à la fois en marchant sur les murs tout en faisant tournoyés 4 sabre à la fois avant de vous retrouver nez à nez avec 15 impériaux après un rebond sur deux murs haut de 10 mètres ? Non ? Et bien moi si et j’ai adoré ! Une nouvelles panoplie de mouvements à été implémentée dans Jedi Academy. On peut sauter sur un mur et rester accroupis dessus un petit moment (ça fait bizarre dit comme ça je l'admets !) on peut sauter encore plus haut, etc.

Bref les combats entre Jedi sont devenus bien plus intéressants surtout qu'ils comprennent maintenant une certaine stratégie. En effet, certains pouvoirs permettent d'en absorber ou d'en contrer d'autres. On doit donc activer le bon pouvoir au bon moment et on se surprend parfois soit même à être vraiment à 100 % dans un combat la souris fumante et les sourcils froncés, la perle de sueur au front.

Mais si je vous disais que JK3 n’était pas une si grosse révolution c’est bien parce qu’il a quelques ombres à son tableau, c’est de celle-ci que je vais vous parler maintenant.
 

Le côté obscur de Jedi Knight

Pas besoin d’ergoter pendant des heures, les graphismes sont quasi similaires à l’opus précédent, même si l’on a plus de paysages différents, plus de textures, plus... plus... plus... cela ne suffit pas à nous faire avaler la pilule et on reste assez déçu de cela, hormis quelques effets sur les sabres ou pour les pouvoirs. On reste sur sa faim et on ne scotch pas sur les décors, c’est bien dommage ! C’est sûrement le détail qui empêche ce jeu de devenir LE JEU indispensable de sa ludothèque.

On peut rajouter à cela des effets sonores parfois limites par exemple Boba Fet qui fait les mêmes bruits qu’un mercenaire de base ça la fout mal! Ou encore les disciples de la force obscure qui vous poursuivent en répétant les 3 mêmes phrases en boucles, c’est stressant! Heureusement les musiques sont toujours là, extraordinaires et arrivant aux bons moments, les bruis de sabre et de laser rattrapent le tout !
 

Article rédigé par BoriS , le

Jedi Knight 3 reste un must ne serait ce que pour ses duels au sabre d’anthologie, pour ses bonnes idées qui regorgent de tous les coins. Raven semble écouter les conseils, finit les casses têtes ou il faut ramper derrière une poubelle sur une jambe pour trouver le passage secret ! Même si la durée de vie en est réduite ( 15-20h ) le plaisir de jeu n en est que redoublé, donc si vous aimez starwars rué vous dessus c’est le jeu qu’il vous faut!

Jk3 possède aussi un mode réseau toujours aussi intéressant mais reste le même que d’habitude, il pourra cependant vous occuper de longues soirées et augmente considérablement sa durée de vie, il serait cependant trop long d’en parler sachez juste qu’il est là et qu’il vaut aussi le coup !

Points positifs

  • Les combats au sabre
  • La bande sonore (musique, bruitage)
  • Le scénario et les missions intermédiaires

Points négatifs

  • La... bande sonore (certaines voix lassantes)
  • Les décors qui auraient mérités un ptit ravalement

Commentaires