Test : Prince of Persia : Les Sables du Temps

Prince of Persia : Les Sables du Temps - PC

Genre : Plate-formes persiques

Date de sortie : Novembre 2003

Genre
Plate-formes persiques
Date de sortie
Novembre 2003 - France
Développé par
Ubisoft
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
GBA, Gamecube, PC, PS2, Xbox
Parfois appelé
pop, Prince of Persia Sands of Time

La saga qui a ravi les joueurs PC de l’âge de pierre (disquette-4Mo de RAM, etc.) fait son come back dans la nouvelle génération des jeux. Mais cette conversion se limite t-elle à la simple prouesse technique ou la révolution est-elle au rendez-vous ?

 
 
Nombreuses sont les sagas dont le passage à la 3D aura été fatal. La série de « Prince of Persia 1990 » aurait pu en faire partie, mais c’était sans compter sur le talent des développeurs d’Ubisoft ! En effet après un Prince of Persia 1990 3D médiocre en tout point, on nous livre ici un jeu entièrement repensé, qui ravira non seulement les vieux de la veille, mais aussi les petits jeunots du jeu de plate-forme.
 

C’est comme avant mais c’est mieux…

Une chose qui nous frappe dès les premières heures de jeu c’est la façon dont les développeurs ont réussi la prouesse de conserver l’esprit du tout premier Prince of Persia 1990, à savoir des combats d’épées, des petites énigmes simples, des passages de pièges à la Indiana Jones, des acrobaties sur plate-formes etc…, tout en innovant et en adaptant à la perfection ce principe. La 3D rajoutant aux combats ce qui leur manquait auparavant, c’est à dire de l’action et de la technicité.
 

Qu’il est fort ce prince

Ce nouveau Prince of Persia 1990 suit la mode actuelle en matière de jeu de plate-forme puisqu’il est très orienté action tant au niveau des combats qu’au niveau des mouvements possibles. En effet vous disposerez de possibilités dignes de Neo dans Matrix, telles que marcher sur le mur, sauter d’une colonne à l’autre, d’un mur à l’autre, etc… Mais si on dépasse le stade de l’irréalisme de la situation on s’accommode très bien de ces nouvelles capacités puisque le gameplay suit parfaitement. Les possibilités de la caméra sont classiques, et ressemblent à celles des plus grands hits d’ubisoft en la matière. Vous disposez de la vue à la troisième personne orientable ainsi que d’une vue temporaire à la première personne pour bien observer les environs, et en supplément vous bénéficiez même d’une vue panoramique très utile pour analyser une situation critique de déplacement.
 

Le Maître du temps

La grande nouveauté du jeu est bien sûr ces fameux sables du temps dont vous avez sûrement entendu parler. Grâce à eux vous disposez de pouvoirs rendant les combats encore plus passionnants. Vous avez reçu un mauvais coup d’épée ? pas de problème il vous suffit de remontrer très légèrement le temps et de contrer cette attaque. De même, pourquoi ne pas paralyser tous vos ennemis dans le temps afin de mieux les découper ? Bien évidemment ces pouvoirs sont limités et à utiliser à bon escient.
 

Techniquement irréprochable

Le soft est graphiquement irréprochable tant au niveau de l’animation, de la modélisation des personnages, des textures… Les décors sont magnifiques et variés. Quelques cinématiques vous plongent dans l’histoire avec des voix très bien rendues, même pour leurs versions françaises.
Ajoutez à cette beauté 3D de beaux effets de blur et de déformation lors des transitions de vues, et lors de l’utilisation de vos pouvoirs manipulant le temps.
La maniabilité du personnage est infaillible tant à la manette qu’au clavier (bien que pour ce dernier un certain temps d’adaptation soit nécessaire, comme toujours)
 

Quelques défauts toutefois

La plus grosse ombre au tableau est sans conteste la durée de vie bien trop courte, une douzaine d’heures tout au plus. Bien qu’à la fin on commence à sentir les limites et les redondances du jeu, lorsqu’on paye un jeu on aimerait en avoir un peu plus au risque de se lasser. A ce propos, un des curieux aspects du jeu, et qui lui ôte sensiblement de la durée de vie, est un système de visions sur chaque point de sauvegarde qui vous fait vous voir durant des flashs, en pleine action, dans les épreuves qui vous sont à venir dans un futur proche. Du coup il n’y a quasiment plus de réflexion et il vous suffit d’essayer de ré-appliquer ce que vous venez de voir. C’est vraiment dommage mais peut-être qu'il s'agit du seul moyen qu’ont trouvé les développeurs pour que les joueurs ne bloquent pas toutes les trente secondes sur un passage difficile, risquant ainsi de perdre une bonne partie des acheteurs potentiels. C’est leur choix…
 

Article rédigé par DjiZ , le

Un jeu dans le plus pur esprit des Prince of Persia et auquel la 3D rajoute l’innovation qu’il manquait. Les passionnés de jeux de plate-forme et d’action y trouveront largement leur compte. Où s’arrêtera donc Ubi Soft ?

Points positifs

  • un jeu de plate-formes pas comme les autres
  • L'esprit de la série toujours au rendez-vous
  • Graphiquement irréprochable

Points négatifs

  • Durée de vie trop courte

Commentaires