Preview : New York Race

New York Race - PC

Genre : Course de voitures futuristes

Date de sortie : Décembre 2001

Genre
Course de voitures futuristes
Date de sortie
Décembre 2001 - France
Développé par
Kalisto Entertainment
Edité par
Wanadoo Edition
Disponible sur
PC, PS2
Parfois appelé
NY Race
Site officiel
Site officiel

Il faut bien reconnaître que Kalisto nous avait offert une des pires daubes avec son adaptation du Cinquième Elément. On ne pouvait donc qu'être sceptique quant à l'arrivée de son successeur, un jeu de course très original.

 
 
Rick28 m'a dit il y a quelques jours que mes articles étaient heu ben... trop classiques et sans saveur. Donc je vais essayer d'arranger tout ça avec ma preview de New York Race. Pfff, il me fait rire celui-là, qu'est-ce que je pourrais bien mettre comme blagues légères dans cet article ? Ben aucune, donc désolé, mais je ne vous ferai pas rire dans cet article.
 

Le rire est propre à l'homme...

... et c'est bien le problème. Imaginez un peu que le rire n'existe pas, je serais tranquille puisque je n'aurais pas à chercher quelques blagues bidons. J'aurai pu vous mettre Nou Ioawk Wouaïce, mais ça vous ferait penser aux jeux de mots ridicules de Zourzil donc je vous épargnerai de ce genre de blagues (désolé pour lui, mais il faut voir les choses comme elles sont, même si c'est quand même mon chef -on parie qu'il va me mettre un petit NDRC, je l'imagine bien celui-là...). (NDRC : c'est vraiment pour te faire plaisir que je mets cette note, et je ne m'abaisserai pas à répondre à ton affront) (Note de Tomate : je savais qu'il allait y avoir une petite note). Je vous pourrais aussi vous faire le coup du type du futur qui appelle un taxi (pour faire allusion au film, puisque vous piloterez un taxi dans le jeu, ainsi que des tas d'autres véhicules) et qui se plaint des embouteillages, en disant : "Ah là là, ces hommes du futur, ils ne respectent rien", mais c'est totalement naze, donc je vois pas pourquoi je devrais faire cela. Il aurait aussi le coup du dialogue entre deux rédacteurs, mais vous en avez assez vu. Héhéhé, mine de rien, j'ai bouffé deux paragraphes pour rien dire, donc le temps est maintenant compté, donc pour les blagues, allez voir ailleurs si j'y suis, non mais !
 

Les blagues Carambar

Dans New York Race, vous aurez la possibilité de piloter un véhicule parmi la dizaine disponible. Cependant, ce jeu est très particulier pour deux choses. Premièrement, il se passe dans le futur, dans un milieu urbain (ce qui le fait ressembler à un mélange de Star Wars Racer et de Midtown Madness). Deuxièmement, c'est un des rares jeux de course à être adapté d'un film (comme Racer, justement). Donc revenons aux véhicules, après cette parenthèse. Les véhicules mis à votre disposition volent et vous pourrez donc doubler des concurrents par le haut et par le bas. De plus, les circuits seront vraiment tortueux et vous serez à la merci du sadisme des développeurs, car vous devrez vous engouffrer à 250 km.h-1 (ou kilomètre à l'heure si vous préférez, mais ça fait moins intello) dans un petit tunnel, par exemple. Si vous êtes en altitude et que vous plongez, vous gagnerez de la vitesse et vous pourrez ainsi plus facilement dépasser les autres concurrents.
 

C'est une blague ?

Mais New York Race, ce n'est pas que ça, loin de là ! En effet, les développeurs ont voulu rendre leur jeu plus fun en intégrant divers bonus afin de corser l'affaire. Ben ouais, ce serait trop facile de perdre de l'altitude constamment afin d'aller le plus vite possible. Parmi ces bonus, on trouvera des armes, des turbos, etc. toute la panoplie pour être le plus efficace possible, quoi.
Côté graphisme, difficile de se prononcer pour l'instant, ma bête version démo ne comprenant qu'un circuit et qu'une voiture. Ce que j'ai pu voir, vous l'avez sur les photos à votre droite, donc je ne vois pas pourquoi je devrais les commenter. Allez ok, j'y vais : votre véhicule finement modélisé et doté de mille reflets évolue dans un décor futuriste rappelant le film dont le jeu est inspiré. De très nombreux détails enrichissent cette scène très agréable à l’oeil, tels que ces nombreux passages souterrains et ces embouteillages s'étalant sur plusieurs kilomètres. Tandis que votre rétine sera bercée par tant de spectacle, votre oreille ne sera pas en reste car les bruitages s'enchaînent dans un réalisme surprenant, ainsi que ces douces musiques à la fois réussies et discrètes. Ok, ma description est bidon, car le joueur n'est ici qu'une moitié : notez qu'un seul oeil et qu'une seule oreille profitent de la scène.
 

Quel blagueur celui-là

Au final, (NDRC : c'est quand même pas la peine de faire exactement la même chose que Rick28, car je crois qu'il est le seul à savoir faire de l'humour à sa façon) que penser de New York Race pour l'instant ? Ben deux choses : premièrement, on voit que cela fait longtemps que je n'ai pas écrit d'articles et que j'ai perdu la main. Deuxièmement -plus en rapport avec le jeu, d'ailleurs- on ne sait pas encore si la difficulté sera bien dosée car la démo ne permettait pas de savoir tout cela. Donc si vous voulez en savoir plus, il ne reste qu'à prier Kalisto pour nous envoyer la version finale et que leur jeu sorte dans les temps, c'est-à-dire en novembre. Sur ce, je vous laisse vaquer à vos occupations.
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

New York Race s'annonce comme une excellente surprise, ce qui est étonnant pour un développeur n'ayant jamais réussi à sortir de vrais bons jeux jusqu'à aujourd'hui. Croisons les doigts pour que cette impression se confirme avec le test que nous ne manquerons pas de faire dans les temps.

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires