Test : Asheron's Call 2 : Fallen Kings

Asheron's Call 2 : Fallen Kings - PC

Genre : MMORPG

Date de sortie : Décembre 2002

Genre
MMORPG
Date de sortie
Décembre 2002 - France
Développé par
Turbine Etats-Unis
Edité par
Microsoft Games
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Everquest et Asheron's Call ont bien failli faire imploser l'univers en révolutionant la notion de jeu multijoueur voilà 3 ans. Ils ont permi à des centaines de milliers de joueurs de réaliser leurs rêve les plus fous comme courir dans la campagne en pantalon jaune, avoir une maison vide, ou encore se faire écraser par un golem de feu. Asheron's Call 2 est donc le premier représentant de la seconde génération de MMORPG. Il va essayer à la fois de rallier à lui de nouveaux joueurs plein de rêves, et de satisfaire les fans du premier volet.

 
 
Après des années de patchs et d'add-ons, la fine équipe de Turbine -développeurs attitrés de Asheron's Call- a peaufiné au maximum le gameplay de cette suite pour la rendre aussi riche et intéressante que possible. Première action, et premier exemple, la création de son perso. Hop les yeux, le nez, les cheveux. On rajoute un corps, au dernier moment, pour le délire (parce que je suis et je reste un jeune plein d'envie de révolution de la société, etc.). Et hop, fini. Forcément, ça surprend. Pas d'aptitudes à définir, ni de classes à choisir. Là on commence à cogiter sur cette bête suite, qui ne semble pas vouloir repomper le petit frère de façon intégrale...
 

Un gameplay simplifié et bien plus humain

On pourrait qualifier le gameplay de AC2 de moins codé, par rapport aux actuels MMORPG. Ainsi le newbie le plus complet peut enfin essayer de comprendre quelque chose à ce qui se passe autour de lui. Comment en effet lui expliquer l'utilité du levelling, le choix d'un clan, et autres "bon là, tu t'entraînes dans un coin au sort de foudre pendant 20 minutes pour apprendre l'amélioration +2 aux éclairs". Forcément, ça casse le rythme, même si les joueurs coutumiers avaient un peu fait abstraction de ces comportements sociaux étranges (photos de groupe en tête).
Dans Asheron's Call 2, de nombreuses situations seront rendues plus crédibles, et plus réalistes. Ainsi le joueur se spécialisera désormais au fil du jeu, développant les arcanes qui l'intéressent et qu'il pensera utiles. On n'est pas encore au niveau du très intelligent Morrowind (qui améliorait les capacités que vous utilisiez le plus souvent) mais on évitera l'habituelle création de 12 persos tests qui nous permettait généralement de trouver la meilleure alchimie. De même, de nombreuses quêtes diplomatiques apparaissent. Sans nécessiter de combats, elles apporteront pas mal de points d'XP à ceux qui les réalisent, voire de nombreux objets magiques. Et seront d'ailleurs mise en valeur par rapport au levelling (qui consiste à tuer des dizaines de stremons faibles à la chaîne).
 

Une communauté qui explore de nouveaux horizons

Asheron's Call fut pour ainsi dire le précurseur des clans et autres guildes d'envergure. Sans pour autant proposer de véritables combats Royaume contre Royaume, il mettait à disposition des joueurs un système de seigneurs et de vassaux bien foutu (le seigneur donnait du matériel à son bouquetin, qui lui reversait en contre partie un pourcentage de ses points d'expérience ). Cela donnait lieu à de véritables pyramides hiérarchiques, même si peu de joueurs se connaissaient vraiment. Dans AC2, ce système est à nouveau repris (ça aurait trop perturbé les joueurs de le modifier), mais la communauté est mise en valeur. Les rencontres au coin du feu seront nombreuses, et plus vivantes que jamais. Des dizaines de mouvements ont été incorporés à cette fin, et des concerts peuvent enfin être joués par des petits musiciens en herbe. Banjos et autres guitares basiques seront mis à disposition des joueurs n'ayant pas de fortune personnelle pour s'acheter de vrais CD. Héhé, voila une nouveauté bien rafraîchissante qu'exploiteront sans modération de nombreuses assemblées.
 

Une aventure épique en équipe

Mais les MMORPG ont avant tout été créé pour cette haine de la vie et de la société qui sommeille en nous. En effet, le combat épure notre esprit et le rend plus social. Les rats ne nous résisteront plus car nous sommes des combattants de la liberté! Yahaa!!! (je galope sur un fier destrier lorsque je case cette phrase normalement, donc je suis loin d'être aussi ridicule). Si l'interface est fignolée (des années de test sur AC1...), vous découvrirez au fur et à mesure des centaines de raccourcis bien utiles et souvent salvateurs. Les escapades à plusieurs (le plus intéressant car les autres membres vous passeront une partie de leur XP, sans pour autant en perdre) seront bourrées de surprise, et souvent interminables. On part à la recherche d'une amulette pour finir par sauver une grenouille unijambiste en plein chemin, etc. Les quêtes se coupent et se recroisent, les chemins sont rarement vides, et on prend plaisir à relever toutes les quêtes que nous proposent villageois et autres soldats. Dernier bon point au sujet des combats, la mort vous enlèvera 5% de vos points d'XP (un petit copiage sur DAOC ne fait pas de mal), mais votre corps et matériel se retrouvera transporté au cimetière le plus proche. Une petite prière et hop, plus froid aux gambettes.
 

Un aspect technique peaufiné et enchanteur

Asheron's Call 2 apporte une amélioration graphique importante. Moteur revu et corrigé, effets nouveaux, fluidité constante, et aspect technique irréprochable. Un peu bien en fait. Le tout bouge constamment, que l'on soit en rase campagne (le vent fait bouger feuilles et herbes), ou en ville (bien mieux modélisées, avec des ambiances particulières pour chacune). De plus, les temps de chargement sont bien rares, et on pourra parcourir de longues distances verdoyantes sans loading. Comble du snobisme, certains donjons ne nécessitent même pas de temps de chargement pour que l'on puisse y entrer. Enfin, mention spéciale pour des monstres de toute beauté, à la fois classes et imposants. Du coté musical, les thèmes sont variés et agréables. Les bruitages sont eux aussi de qualité, sans pour autant faire exploser les enceintes 5.1.

Au final

Asheron's Call 2 est un MMORPG à la fois facile à prendre en main, et assez complet pour rallier les joueurs du premier opus. De plus, le serveur RvR semble évoluer asse rapidement. Il reste tout de même un point d'interrogation concernant les joueurs d'Everquest ou de DAOC venus essayer AC2, qui pourront rapidement se lasser face à la simplicité du gameplay de ce dernier.

Article rédigé par Rick28 , le

Premier MMORPG de la seconde vague et unique représentant de sa génération (en attendant Everquest 2), Asheron's Call 2 est le titre le plus abouti techniquement, bénéficiant d'un moteur graphique excellent et d'un gameplay bien étudié. Sa facilité de prise en main le reserve à un public large, et les habitués risquent peut-être d'être un peu déçus.

Points positifs

  • Enfin un rendu graphique classe et en perpétuel mouvement
  • Une simplicité à toute épreuve
  • Un jeu et des serveurs en français
  • Une durée de vie imposante
  • Quelques innovations bien pensées

Points négatifs

  • Grosse bécane demandée
  • Jeu trop simple pour de nombreux habitués

Commentaires