Test : Europa 1400 : Les Marchands du Moyen-Age

Europa 1400 : Les Marchands du Moyen-Age - PC

Genre : Gestion

Date de sortie : Juillet 2003

Genre
Gestion
Date de sortie
Juillet 2003 - France
Développé par
4HEAD Studios
Edité par
Jo Wood
Disponible sur
PC
Parfois appelé
Europa 1400, Europa 1400 : The Guild

Europa prêche l'originalité et nous dépose en plein Moyen-Age, dans un jeu de gestion accompagné d'une bonne dose de RPG. Un mélange assez indigeste qui permet pourtant quelques parties épiqes.

 
 
Europa 1400, c'est Anno 1503 depuis les yeux d'un artisan de la cité. Situé en plein moyen-age (qui s'étend de 500 à 1500 ap JC. Oui, ce fut très long.), ce jeu de gestion propose l'étrangeté de nous mettre dans la peau d'un héros, que nous créons à la manière d'un RPG. Son nom, tout comme ses aptitudes (combat, réthorique, vol, etc.) seront définissables manuellement. Vous pourrez même décider de vous incruster dans un arbre généalogique déjà existant, histoire d'avoir un peu de famille aux 4 coins du globe et des descendants prêts à prendre la relève à votre mort et continuer à gouverner votre futur royaume.
Par la suite, après avoir douloureusement choisi le mode de jeu (scénario ou jeu libre), la difficulté et la ville de votre installation, il vous faudra choisir parmi 12 métiers. 12 destins dans lesquels vous pourrez par la suite vous épanouir et gagner vos premiers doublons. Essayez en premier lieu de choisir un métier convenant le plus à vos aptitudes, afin de vous faciliter la tâche. Forgeron, voleur, marchand, architecte, politique, de très nombreux aspects de la vie moyennageuse sont touchés. D'accord, il manque quelques segments importants de cette période historique, comme la religion, très présente à l'époque, et l'Art (le moyen-age ne fut pas "une période de rustres malpolis et sanginaires" comme le disent souvent nos prof de primaire. Enfin, pas seulement.). Bref, faisons l'impasse sur ces oublis, les 12 métiers présents sont déjà assez développés pour nous laisser une marge de maneuvre importante.
 

Voleur de mon coeur

En endossant le rôle de voleur (paraît que j'y étais prédéstiné, m'étant dès le début attribué 4/4 en talent de voleur...), j'ai choisi un métier à risque. Mais aussi une façon rapide d'accumuler ses premières richesses. Après avoir détrousser mes premiers bourgeoises, et pénétrez mes premières chaumières (4/4 en voleur je vous dit...), je décidais de m'aggrandir. Créer une guilde, embaucher de nouveaux larbins, tout cela est géré par Europa 1402. Si les affaires progressent dans le bon sens, et à force de patience, vous pourrez alors améliorer votre materiel, développer votre guilde, et faire progresser vos membres. Cela a un prix. Vos employés -hier sous-payés mais peu efficaces- demanderont à être augmentés, tandis que vous commencerez à vous faire quelques ennemis dans le milieu. Qu'importe, la loi de la Jungle n'est bénéfique qu'au plus fort, et par un fin jeu d'engrenage, vous pouvez continuer vos bas méfaits à une échelle plus importante, jusqu'à kidnapper un membre du conseil et demander une rançon, par exemple.
 

Ce soir, comme tous les soirs, je vais tenter de conquérir le monde

L'avantage avec Europa 1400 : Les Marchands du Moyen-Age, c'est qu'il s'agit avant tout d'un jeu de gestion, et non pas d'un RPG, comme mon petit commerce de voleur pouvait le laisser croire. Ainsi ce premier boulot n'était qu'un hors d'oeuvre. Une fois les caisses bien remplies, vous pouvez vous étendre dans d'autres commerces, comme la forge, ou l'architecture. Les 12 métiers sont -et c'est très important- soudés entre eux. Si vous débutez en tant que forgeron, puis que vous créez un cabinet d'architecte, vous obtiendrez des prix supra-avantageux sur vos prochaines constructions. De même, le materiel de mes voleurs me revient moins cher à réparer si j'ai un petit marchand m'appartenant juste derrière ma planque. D'ailleurs, la micro-gestion autrefois utilisée lorsque vous n'aviez qu'un seul commerce, ne pourra plus être appliquée lorsque vous commencerez à vous étendre (vous n'avez pas 15 membres). Pour vous interesser à des sujets plus vastes, vous pourrez alors vous allouer les services de conseilliers, qui géreront en partie vos boutiques. Bref, se développer dans d'autres branches ne requiert pas un investissement de chaque instant, et apporte de nombreux avantages financiers. Par conséquent, après quelques décennies il sera de bon ton, voire même de bon goût si vous venez de Lyon, de s'étendre à tous les commerces, plutôt que de rester bêtement cantonné à une forgerie multinationale (quoique cela reste aussi envisageable). Enfin, lorsque vous vous sentez solidement accroché à la vie économique de votre ville, votre perso pourra se porter titulaire à un poste de citoyen de la cité. La seule condition reste en effet de posséder quelques richesses qui vous démarquent de la masse populaire. En devenant citoyen, c'est tout le monde politique qui s'offre à vous : complôt, corruption, et prise de pouvoir, voila votre prochain objectif pour définitivement asseoir votre soif de vengeance dans cette ville qui n'a jamais su vous respecter à votre juste valeur.
 

Comment couler rapidement un concurrent trop collant

L'aspect politique de Europa 1400 : Les Marchands du Moyen-Age est assez développé pour permettre quelques plaisirs. Ainsi vous pourrez essayer de corrompre les membres du conseil si votre sens de la réthorique est assez évelé, ou encore couler vos concurrents à un poste élevé en les mouillant dans une salle affaire et ébruiter l'histoire. Leur popularité en patira, et pourra les amener à se retirer. Mais veuillez par la suite à surveiller vos arrière, car ces mêmes adversaires trouveront toujours un moyen de se venger, en empoisonnant votre nourriture, en essayant de vous assassinner, voire même en vous provoquant en duel. Il n'est pas impossible de retrouver son perso au fond d'une cave, en train de pourrir dans ses tripes suite à un assassinat en règle de la part de votre pire ennemi qui avait acheté l'un de vos serviteur. La partie peut alors se terminer en GameOver, sauf si vous avez penser à assurer votre descendance. Dans ce cas là, le principal héritier reprendra l'affaire familiale, et la partie pourra repartir de plus belle.
 

Un problème d'interface évident

Le gros problème avec Europa 1400 : Les Marchands du Moyen-Age, c'est son interface, lourdingue. Elle est peut être design et adaptée à l'époque, mais les raccourcis ne sont pas toujours évident, on clique des dizaines de fois pour se retrouver sur un écran d'options générales qui devraient être directement accessibles, etc. Bref, c'est loin d'être évident, et c'est bien dommage car il s'agit sans équivoque du plus gros problème de ce jeu. Même graphiquement ça se tient, avec une ville entièrement modélisée, une météo visible, et des citoyens qui se baladent. Bon d'accord, niveau animations on est loin de la panacée, mais le même problème revient dans Republic : The Revolution, qui reprend un concept similaire. Bref, j'insiste sur cette interfac loupée, difficile à appréhender, et même difficile à utiliser après 15h de jeu.
 

Au final

Un jeu de gestion avec une portion de jeu de rôle. Voila un concept interessant, placé dans un cadre moyennageux. Bref, un tout original, desservi par de nombreuses bonnes idées et 12 métiers que l'on peut faire prospérer. Un jeu de gestion qui joue donc sur 2 plans, à la fois son petit commerce, ses 3 employés, ses matières premières, et d'un autre coté la ville, ses quinzaines de commerces qui vous appartiennent et régulent l'économie des habitants, votre situation de monopole sur les forges, vos longs débats avec vos concurrents pour définir un prix d'appel sur les marchandises de luxe. Bref, malgré une interface qui me les broute et un moteur 3D un peu vieillot, Europa 1400 : Les Marchands du Moyen-Age est interessant, et n'est pas qu'une simple expérience de la part de Jo Wood et de 4Head Allemagne, mais bien un vrai jeu.
 

Article rédigé par Rick28 , le

Un jeu de gestion avec une portion de jeu de rôle. Voila un concept interessant, placé dans un cadre moyennageux. Bref, un tout original, desservi par de nombreuses bonnes idées et 12 métiers que l'on peut faire prospérer. Bref, malgré une interface qui me les broute et un moteur 3D un peu vieillot, Europa 1400 est interessant, et n'est pas qu'une simple expérience de la part de Jo Wood et de 4Head Allemagne, mais bien un vrai jeu.

Points positifs

  • Principe original
  • Contexte historique interessant
  • De nombreuses possibilités
  • Moteur graphique en 3D

Points négatifs

  • Interface qui me les broute
  • Animations

Commentaires