Test : Terminator 3 : War Of The Machines

Terminator 3 : War Of The Machines - PC

Genre : FPS

Date de sortie : Fin 2003

Genre
FPS
Date de sortie
Fin 2003 - France
Edité par
Atari (Infogrames)
Disponible sur
PC

Terminator III : War of the Machines. Ces quelques mots éveillent en moi le douloureux souvenir de la qualité moyenne assez excécrable des adaptation en jeu vidéo des succès cinématographiques. En matière générale, il suffit d'avoir le titre du film en gros sur la boîte pour s'assurer un max de bourzoufs. Ca, les développeurs l'ont bien compris, alors, aprés tout, pourquoi se casser à faire un bon jeu ? Au final la grande majorité de ces jeux va donc du franchement passable à la bouse ignoble. Comprenez donc la légère appréhension que je ressent à l'approche de ce soft.

 
 
Dès les premières images, je chute de ma chaise puis rampe en hurlant, les mains sur les yeux, les rétine brulée par la vision d'horreur qui m'est apparue. Aprés avoir repris mon souffle de longues minutes, je m'approche à nouveau de l'écran en brandissant un crucifix. Je tente de supporter la vue de cette pièce entièrement modélisée à l'aide de 13 polygones, et texturée avec des skins fait sous paint, ou récupérés sur 'les sims'. On note aussi diverses magnifiques optimisations, par exemple plutôt que de s'embéter à modéliser une fenêtre en troidé, appliquez une simple texture en forme de fenêtre sur le mur et le tour est joué.
 

Courage

Pris de nausées, je me force tout de même à explorer un minimum le gameplay. Comme annoncé, pas de solo, seulement un mode multi. Chouette ca sera plus vite fini. Trois mode de jeu: Domination, Mission et Deathmatch où il faudra respectivement contrôler des bases, capturer/protéger un point stratégique et atomiser tout ce qui bouge. Bref ca ressemble au mode multijoueur d'un super jeu solo, qui a juste été rajouté en bonus. Mais là non, c'est le jeu en lui même.
 

Help me

Les parties sont au niveau du reste du jeu: évoluant dans l'univers affreusement moche décrit plus haut, vous affronterez des bots à l'IA frisant la trisomie et au comportement complètement scripté (Même le pathfinding est un echec) , ou des joueurs tout aussi déprimés que vous devant une telle pauvreté. Très vite vous connaitrez les 12 maps disponibles par coeur, et le manque de diversité et d'originalité de l'armement disponible vous donnerez vite envie de vous pendre. Pour la route, on peut encore ajouter les tonnes de bugs graphiques et physiques (et vazy que je te tire dessus au travers du mur, que je passe au travers d'un robot, ...). En fait c'est dingue le mal que j'ai à faire durer ce test tellement il y a peu de choses à dire sur ce soft. Arrêtons là le massacre.
 

Article rédigé par Mefil , le

N'approchez sous aucun prétexte, ou alors pour offrir à l'anniversaire d'un type que vous détestez.

Points positifs

  • Rien

Points négatifs

  • Tout le reste

Commentaires