Test : Joint Operations : Typhoon Rising

Joint Operations : Typhoon Rising - PC

Genre : FPS

Date de sortie : Août 2004

Genre
FPS
Date de sortie
Août 2004 - France
Développé par
Novalogic
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

On attendait Joint Operations comme un banal Battlefield-like raté, comme Söldner en son temps. Mais on se retrouve en fait face à un petit bijou du FPS exclusivement multijoueur !

 
 
Ce jeu est développé par Novalogic. Novalogic ? Kesako ?? Souvenez-vous la série des Delta Force, ces FPS orientés tactiques sans être pour autant des prises de tête à la Hidden & Dangerous… Et bien après un Black Hawk Down qui a fait remonter la pente, les petits gars de Novalogic se sont senti pousser des ailes et se sont attaqués à un pilier du FPS online : Battlefield, et on ne va sûrement pas leur reprocher leur ambition, puisque là où Söldner a lamentablement échoué, Joint Operations réussit haut la main !
 

Une base Commune

Novalogic sur le fond n’invente presque rien : un FPS multijoueur par équipe où l’on dispose de différents véhicules sur l’air, la mer et dans les airs, un environnement de jungle indonésienne qui nous fait penser à Battlfield Vietnam. Deux factions qui s’affrontent : les rebelles indonésiens disposant d’un arsenal militaire russe (AK-47, RPG-7, etc…) face à la coalition alliée composée de nombreux pays (dont la France !) équipée d’un arsenal typiquement US (M-16, etc...).

Mais en bien mieux

Là ou se distingue principalement Joint Opérations, c’est sur sa manière de présenter les choses. Tout d’abord des caractéristiques de rêves : jusqu’à 150 joueurs sur un même serveur et le tout sans aucun lag (et quand je dis aucun c’est vraiment aucun : vous aurez moins de lag à 150 joueurs sous JOTR qu’à 10 joueurs sous BF !) grâce à un netcode extraordinairement bien monté (ça ne serait que de moi, je décernerai un prix nobel à leur ingénieur réseau ^^), des maps immenses et en nombre conséquent, de nombreuses armes pour les 5 classes de soldats présents, de nombreuses skins de joueur, et des véhicules qui repoussent toutes les limites (vous pouvez embarquer un véhicule dans le chinook, ainsi qu’y entasser un nombre impressionnant de soldats qui ne se limite plus au nombre de « places assises », pour peu on se croirait dans le métro parisien à une heure de pointe :-D).
Mais à côté de tout ça, là ou JOTR marque sensiblement son empreinte c’est sur son gameplay qui, même si il rebute les 20 premières minutes lors de la découverte du jeu, est largement plus orienté tactique et teamplay, tout en conservant la bonne dose de « bourrinage ».

Un gameplay de référence

En plus de quelques missions didacticiels offline fort utiles, vous disposez de quatre modes de jeu online : un mode Advance And Secure qui peut être considéré comme une fusion parfaitement réussie du mode Onslaught d’UT2004 et du mode conquest de Batlefield amélioré, assurant ainsi une action toujours groupée sur quelques points centraux, un véritable front de guerre ne laissant aucune chance au petit malin solitaire qui va contourner l’île. Un mode avec de nombreux petits plus par rapport à ses concurrents qui assurent un teamplay obligatoire et un avancement tactique basé sur l’observation et le camouflage plus que sur le « je fonce et je tire », sans pour autant être une infiltration prise de tête. Bref un parfait dosage.
Deuxième mode de référence : le mode Team King Of the Hill qui offre un exemple ultime d’un assaut groupé et concentré sur un seul et même objectif : une seule zone à contrôler sur la carte, et le plus longtemps possible, sachant que le compteur se réinitialise dès que l’ennemi vous a pris votre place.
A côté de cela deux modes plus classiques : un Team Deathmatch plus discutable d’intérêt puisque il engendre un peu un jeu axé sur le « chacun pour soi », mais défoulant quand même, et un mode coopératif qui vous propose quelques missions à mener à bien à plusieurs contre une IA, ma foi, plutôt bien ficelée.
Les autres différences de gameplay se situent, par exemple, sur la visibilité changeante suivant la météo aléatoire, ainsi que le moment de la journée/nuit (l’alternance pouvant se faire en pleine partie), des véhicules certes équipés d’armes lourdes mais avec un maniement arcade et une utilisation plus destinée au transport de troupes et au soutient qu’à l’assaut, et une vitesse de déplacement des personnages fonction de ce qu’ils portent.
De plus, la magie de JOTR fait que vous prendrez du plaisir aussi bien à 20 sur un serveur qu’à 150 (certains éléments comme le temps de prise des drapeaux, le temps d’un round, etc… s’adaptant suivant ce nombre), même si la façon de jouer ne sera évidemment pas tout à fait la même.
A noter également que les deux factions en présence sont parfaitement équilibrées, on évitera ainsi de voir 80% des joueurs d’un serveur filer vers un côté plutôt qu’un autre.

Des qualités encore et encore

Rajoutez à cela un moteur graphique qui, sans atteindre le niveau de Far Cry, reste très largement agréable, et en tout cas de bien meilleure qualité que tous les autres concurrents du genre FPS online (Battlfield Vietnam notamment). L’ambiance sonore est extrêmement bien rendue et vous plonge en immersion totale au sein de cette guerre. Vous serez d’ailleurs surpris de voir comme le son de ce jeu interviendra directement dans le gameplay, puisqu’il sera parfois le seul moyen de découvrir un ennemi particulièrement bien camouflé. Le doublage français des voix est de qualité, et de nombreuses fonctionnalités sur l’interface existent.
Parlons maintenant de l’ambiance globale qui règne sur les serveurs. En effet certains verront tout à fait de quoi je parle si je leur dis que Battlefield 1942 et Battlefield Vietnam (à plus grande échelle encore) ont été largement gâchés sur les serveurs publics par les lamers, les basebombers, et les pilotes en mal de reconnaissance. Ici la puissance des véhicules étant toute relative, aucun abus n’en sera fait (surtout face aux lance-roquettes de l’infanterie ^^), très peu de clanpins pourront s’amuser à plonger sur la base ennemie sans se faire immédiatement trucider. Bref malgré quelques petits malins qui dérivent, le gameplay reste entier !
Enfin, sur ce jeu seuls trois défauts minimes apparaissent : l’interface un peu « brute » au départ qui aurait peut être dû être améliorée, un comportement des véhicules parfois surréaliste, et l’utilisation de Novaworld comme passerelle indispensable pour trouver un serveur. A part ça, le soft non seulement remplit son contrat, mais en plus est un surprise agréable. Ce jeu mérite donc mon A+ pour son intérêt à la vue du plaisir qu'il procure à être joué !

Article rédigé par DjiZ , le

Les gars de DICE ont intérêt à se surpasser car si Battlefield 2 est attendu au tournant, Joint Opération surpasse très largement ses concurrents actuels (Battlefield 1942 et Battlefield Vietnam) en apportant tout ce qui leur manquait. On est en présence d’un must du FPS multijoueur à ne surtout pas rater, savant dosage de tactique et de guerre brutale.

Points positifs

  • Gameplay qui se démarque en apportant ce qui manquait jusqu'alors au genre
  • 150 joueurs maximums
  • Netcode sans faille

Points négatifs

  • Interface un peu rédibitoire au premier abord
  • Maniement des véhicule parfois surprenant

Commentaires

Jeux similaires

Far Cry - PC 8

Far Cry

Genre FPS tropical

Développé par Crytek Studios

Edité par Ubisoft

Date de sortie Mars 2004

Voir la fiche du jeu

Quake 4 - PC 8

Quake 4

Genre Doom-like

Développé par Raven Software

Edité par Activision

Date de sortie Octobre 2005

Voir la fiche du jeu

XIII - PC 8

XIII

Genre FPS Cel-shadé

Développé par Ubisoft

Edité par Ubisoft

Date de sortie Novembre 2003

Voir la fiche du jeu

Call of Duty - PC 8

Call of Duty

Genre FPS

Développé par Infinity Ward

Edité par Activision

Date de sortie Novembre 2003

Voir la fiche du jeu