Test : Operation Flashpoint

Operation Flashpoint - PC

Genre : Action/Tactique

Date de sortie : Juin 2001

Genre
Action/Tactique
Date de sortie
Juin 2001 - France
Développé par
Bohemia Interactive Studio
Edité par
Codemasters
Disponible sur
PC
Parfois appelé
OFP
Site officiel
Site officiel

Operation Flashpoint est un simulateur de guerre à taille réelle, car vous serez propulsé sur le champ de bataille et vous devrez remplir des missions très périlleuses.

 
 
Les petits gars de l'Est ont déjà fait leur preuve quant aux simulations militaires. On se souvient notamment d'un certain Hidden & Dangerous qui avait surpris tout le cercle trèsreclus des développeurs. Aujourd'hui, c'est au tour de Bohemia Interactive de montrer leur vraies valeurs, et comme on ne change pas une équipe qui gagne, on reprend les mêmes et on recommence. On n'oublie pas de prendre un nouveau moteur, changer les noms des persos, et rajouter quelques trucs. Le problème, c'est qu'un jour un type a dit que ce jeu allait être bien, et de fil en aiguille, ce jeu est devenu une véritable simulation de guerre dans l'esprit des joueurs. Par conséquent, Bohemia, pour ne pas déplaire à ses fans (qui étaient déjà nombreux), et parce que l'idée n'était pas mauvaise, ont modifié quelques aspects et ont rajouté quelques centaines de Mo pour finalement créer la première véritable simulation de guerre à taille réelle.
 

Les débuts de militaire de carrière n'étant pas fils de commandant

Le ton est donné, en tant que petit fantassin de première classe, vous devrez faire vos preuves à travers une longue campagne qui vous tiendra en haleine de nombreuses heures. De classe en classe, vous aurez rapidement l'occasion de piloter différents véhicules, de diriger votre patrouille, etc... Le jeu reprend véritablement tous les avantages d'une véritable guerre (façon de parler), ce qui donnera ainsi l'occasion de vivre de véritables moments de liberté. Les missions vous pousseront d'ailleurs à utiliser toutes les cartes que vous avez en main, sans pour autant vous y obliger. Vous devez défendre un village contre l'arrivée d'une patrouille ennemie ? Pas de problème, 'suffit déjà de trouver le village qui se trouve à quelques 3 km au nord ouest. Une petite course ? Rappelons que vous possédez un sac à dos de 30 kg et, par conséquent, le camion garé à 3 m de votre emplacement actuel serale bienvenu ! Arrivé sur place, assurez-vous que le village en votre possession ne recèle pas de passages qui pourraient être en faveur de l'ennemi, et, après avoir longuement étudié la disposition des maisons et autres bâtiments, préparez-vous à recevoir l'adversaire comme il se doit. Pour cela, déployez vos hommes à l'aide d'un menu simplisime : 4 hommes maximum, les boutons F1 à F4 pour les sélectionner, et plus qu'à cliquer sur un endroit de la carte pour qu'il s'y rende, sur un ennemi pour qu'il le tue, etc. Dans operation Flashpoint, vous vous sentez véritablement maître de votre destin, et le jeu vous donne vraiment votre chance pour vous en tirer. Pourtant, dans cette simulation de guerre, ne retenez pas seulement "de guerre" : l'aspect simulation est lui aussi bien plus qu'une apparence.
 

Plus facile à dire qu'à faire ! Le réalisme, c'est dur !

En tant que simulation, Operation Flashpoint se devait de réunir les canons habituels dans cette catégorie. Ainsi les aspects "je suis un simple fantassin tout pourri" ou encore "je me balade à poil sur un champ de bataille, et une simple balle dans l'épaule m'envoie Ad Patres" sont ici fidèlement reproduits. Pas d'égarements donc, et même si le jeu, comme ditprécédemment, vous laisse une grande sensation de liberté, vous prendrez rapidement l'habitude de ramper dans les champs de blé. Très pratique d'ailleurs les champs de blé virtuels : ils ne piquent pas les fesses comme leurs homologues réels ! Un deuxième aspect vient entacher la notoriété que le réalisme a emmagasiné grâce à différents mods plus ou moins connus : la visée. En effet, même si le moteur permet de snipper à plusieurs centaines de mètres, vous aurez tout le mal du monde à viser des ennemis à plus de 200 mètres et ce, même si ce dernier est immobile, car vous allez trembler, ne serait-ce que très légèrement. Comble du snipe, les bots n'ont pas véritablement les mêmes problèmes, et sont apparemment plus gradé que vous. Ainsi, ils n'auront aucun mal à tirer un lapin alors que vous ramiez pour y parvenir ! (heureusement, ce défaut s'applique aussi aux autres membres de votre équipe !).
 

Changement de point de vue : le réalisme, c'est bien !

D'un autre côté, le réalisme apporte aussi son lot d'avantages : armes et autres véhicules seront fidèlement modélisés à partir des entités réelles, tandis que la campagne vous proposera une trentaine de missions variées et de difficultés croissantes vous aggripant lestripes (vous aurez toujours peur de voir un soldat ennemi apparaître de l'arrière d'un buisson... ceux qui y ont joué comprendront !). En gros, un réalisme total à été apporté quant à la modélisation des détails, et je rappelle, car je n'ai pas pu le caser, que chaque véhicule à vu sa conduite être scrupuleusement réspéctée. Quel chance pour eux !
 

Operation Flashpoint en multi

Abordons maintenant un point crucial : le multijoueur. Autant vous prévenir, ce jeu aurait pu, à l'instar d'un certain Shadowbane, être uniquement utilisé en multi. Vous aurez entre autres, la possibilité de faire des deathmatchs, CTF, King of the Hill, etc. Bien que le deathmatch ne soit pas des plus intéressants, il faut bien avouer que les autres modes prennent un nouveau départ grâce à Operation Flashpoint. Le mode King Of The Hill vous permet par exemple de confronter 2 équipes humaines : rejoignez tout d'abord un petit village paumé qui servira de centre de combat : une équipe devra tenir la place, tandis que l'autre tentera de s'emparer du bourg. S'ensuivront des séances de coopération digne des meilleurs moments de Star Trek (quoi que CounterStrike soit l'exemple le plus juste...), tel que des embuscades, etc.
Affûtez vos couteaux, car le CTF est lui-aussi tout aussi trippant ! De plus on attend impatiemment l'apparition de mods sur le Net, ce qui, on n'en doute pas, ne devrait pas tarder ! D'ailleurs, ça ne tarde pas, en effet : les mods Vietnam et Normandie sont en préparation, et devrait permettre à 50 joueurs de s'affronter joyeusement sur des immenses cartes avec objectifs, véhicules, armes d'époque à l'appui !
 

Pour toi, v'là la conclusion

Au final, Operation Flashpoint est le mélange idéal : entre jeu et expérience, il accroche rapidement grâce à une interface bien fichue, une jouabilité agréable, et ne lasse pas grâce à des tas d'innovations qu'il ne le place dans aucune catégorie. Au même titre que Deus Ex, Operation Flashpoint est un projet de grande envergure qui a concrétisé l'essai. A acheter. Si vous n'avez pas 369 F, volez-le, nan je déconne, il faut bien payer les développeurs, car ils le méritent vraiment.
 

Article rédigé par Rick28 , le

Un titre incontournable. Mêlant agréablement jeu et expérience, Operation Flashpoint ravira tout ceux qui ont envie de se lancer dans une aventure de très grande envergure. Cependant, on a l'impression que le jeu sort quand même un peu trop tôt...

Points positifs

  • Île entièrement modélisée
  • Armes et autres véhicules fidèles à la réalité
  • Maniement des véhicules
  • Ambiance et liberté d'action
  • Multijoueur !

Points négatifs

  • Animations des persos moyennes
  • Config. musclée
  • Certaines lenteurs dues au réalisme

Commentaires