Test : Voyage au centre de la Terre - Jules Verne

Voyage au centre de la Terre - Jules Verne - PC

Genre : Aventure

Date de sortie : Novembre 2003

Genre
Aventure
Date de sortie
Novembre 2003 - France
Développé par
Frogwares
Edité par
Micro Application
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Les jeux d'aventure sont morts ? Meuh non, à peine sorti de Black Mirror, Tony Tough et compagnie, c'est au tour de l'adaptation du célèbre roman de Jules Vernes de passer sous la moulinette à test de HardGamers.

 
 
Vous vous appelez Ariane et vous vous baladiez en Islande près d'un volcan quand tout à coup : bouf ! Des pierres se décrochent de la paroi et crack ! Votre hélicoptère est réduit en bouillie. Ah c'est malin. D'autant plus malin que le pilote a disparu. Vous récupérez votre ordinateur portable, vous tentez d'envoyer un mail de secours (on est en juin 2005, pas au temps de Jules Vernes) mais évidemment, personne ne répond, votre mail s'étant probablement perdu dans des milliers de spams et de virus en tous genres. Bref, vous êtes bien dans la merde. Evidemment, vous n'allez pas traîner ici alors vous jetez un oeil dans une caverne pour trouver une sortie (quelle idée) et vous tombez dans un trou. Après un petit coma, vous vous réveillez sur une plage pleine de sable fin et d'eau claire. Ouais, apparemment vous n'êtes plus en Islande...
 

Qu'est-ce qui s'est passé ?

En fait, vous comprendrez rapidement que vous êtes tombé au centre de la terre. Le ciel est bleu à cause d'atomes qui se frottent entre eux et qui créent une pression (ou un truc comme ça mais moi et la physique ça fait deux). La vie ne s'est pas développée comme ailleurs : les dinosaures ont survécu, une civilisation s'est créée et vous pourrez vous balader dans des forêts de champignons géants. Ils sont peut-être hallucinogènes mais on ne peut pas mordre dedans.
Ah oui un petit conseil aussi : pensez à arracher les fils électriques de l'hélicoptère avant de continuer l'aventure, vous en aurez besoin.
 

Comment ça se joue ?

Le jeu se déroule dans des décors en 3D pré calculée sur lesquels on y a superposé des personnages en 3D temps réel, comme dans The Longest Journey ou Black Mirror. Pour vous déplacer, vous devrez cliquer sur la destination à atteindre et le personnage ira tout seul comme un grand. Vous pourrez ramasser des objets, les stocker dans l'inventaire (l'héroïne a décidément de très grandes poches), les combiner entre eux et en faire encore plein de choses super intéressantes. Vous pourrez bien sûr dialoguer avec différents personnages en quête d'informations sur la suite de l'aventure.
Côté énigmes, vous aurez droit une belle flopée de puzzles dans la plus pure lignée des Myst, avec des symboles à aligner dans le bon ordre par exemple. Rien de bien neuf à l'horizon, donc.
La difficulté est assez élevée mais ne devrait pas dégoûter les habitués du genre. Par contre, on peut reprocher la première demi-heure d'être un peu trop austère : cinématiques bizarres et énigmes trop difficiles tendraient à jeter le jeu avant même d'être arrivé au centre de la terre.
 

Technique, quand tu nous tiens...

Côté graphismes, vous jouerez en 1024x768, chose encore trop rare sur les jeux d'aventure. La modélisation des décors est plutôt réussie mais cela manque parfois de petites animations qui pourraient rendre le jeu un peu plus vivant, malgré les sons environnants. Côté 3D temps réel, la modélisation aurait gagné à être plus fine : on est en 2003 et à côté des persos de Max Payne 2, ceux de Voyage au centre de la terre font pâle figure. Toutefois, ça tourne sur une petite machine ! Cool !

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Un bon jeu d'aventure, bien réalisé et doté d'un scénario intéressant. Une difficulté un peu trop élevée pour les débutants mais les amateurs en auront pour leur argent, grâce à une durée de vie d'une cinquantaine d'heures.

Points positifs

  • L'univers de Jules Vernes remis au goût du jour
  • Bonne durée de vie
  • Les décors

Points négatifs

  • La modélisation des personnages
  • Difficile pour le novice
  • Un début austère

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires