Preview : The Westerner

The Westerner - PC

Genre : Aventure

Date de sortie : En 2004

Genre
Aventure
Date de sortie
En 2004 - France
Développé par
Revistronic
Edité par
Focus Home Interactive
Disponible sur
PC, Wii
Site officiel
Site officiel

Après une longue absence, l'intrépide cow-boy Fénimore Fillmore est de retour dans de nouvelles aventures. Quelques jours avant la sortie du soft, il était temps de faire un point sur ce qui se prépare du côté du grand Far West ! I'm a poor lonesooome cow-boyyyy, and a long way from hoooome, la la la …

 
 
Dès le départ, The Westerner plante le décor. Voici donc venir Fénimore Fillmore, un cow-boy aussi charismatique que Maïté en Miss France, type même de l'anti-héros à la rescousse de la veuve et de l'orphelin. Ok, ici, ni veuve, ni orphelin, juste une famille de fermiers persécutés par le méchant Starek, désireux de s'approprier leur terrain. Et notre sympathique gaillard, allergique à tout un tas de légumes - mais pourquoi en mange t-il ? - va devoir en découdre avec ce dernier, avide de pouvoir sur la petite ville du Far West, tout au long de son voyage.
 

Point & Click version 3D

Le point & click est un genre un peu passé à la trappe où toutes les actions sont faites à l'aide de la souris, en cliquant à un endroit ou en interagissant avec les objets prévus à cet effet. L'avènement de la 3D ayant fait passé ce type de jeu pour ancestral, nous n'avons malheureusement pas eu droit à beaucoup de softs de ce genre ces dernières années. Pourtant le succès de jeux comme The Runaway semble relancer cet intérêt, très fort à la fin des années 80 et au début des années 90.
Alors pour enfoncer le clou les développeurs espagnols du jeu ont décidé de nous mettre tout ça à la mode 3D. Ne croyez pas pourtant que les bases du point & click volent en éclat pour autant car mise à part cette nouvelle dimension, le reste est tout à fait classique dans le genre (et tant mieux). On clique à un endroit pour se déplacer, sur les objets pour les utiliser et le seul changement se fait en fait au niveau de l'observation de ceux-ci puisque la vue passe en subjectif pour donner un meilleur angle.
Bref, un passage à la 3D qui semble réussi jusque là mais qui en aucun cas ne dénature le genre tant prisé par les nostalgiques comme moi.
 

'Bande de petits comiques

Ce qui caractérisait le plus souvent les point & click, c'était aussi l'humour un peu loufoque voire complètement dérangé dont les scénaristes faisaient preuve. A l'heure où les jeux de guerre sont légions et où ceux-ci sont de plus en plus sérieux, un petit coup de déconne ne fait pas de mal.
Pour The Westerner, ça commence fort dès le départ, avec des personnages décalés qui vous feront sourire et rendront hilare votre petit frère. Ca vole pas très haut, mais c'est amusant, plein de fraîcheur et tellement bien fait. Sur ce point, il faut saluer les animations sur les tronches des persos qui semblent tout à fait excellentes et qui se prêtent vraiment bien au jeu.
Maintenant, si vous êtes hermétique à tout ce qui touche au second degré, vous allez trouver ça complètement ridicule et sans aucun intérêt. Mais personne n'est parfait de toutes façons alors rassurez-vous. ^^
 

Un dessin animé, ou presque…

Au niveau de la réalisation graphique, on est d'abord un peu déçu. En effet, si la modélisation est en demi-teinte, parfois très bonne, parfois un peu carrée, on ne peut s'empêcher au bout d'un moment d'admettre que l'esthétique générale colle parfaitement avec le style du jeu. Les couleurs vives et les lumières très bien rendues donne au soft un air de dessin animé. Mais je reste toujours avec le sentiment qu'aucune texture n'a été appliquée sur les personnages et on a l'impression qu'ils sortent tout droit d'un logiciel de 3D bas de gamme. Ca fait un peu préfabriqué sur le coup mais une fois rentré dans l'esprit, on n'y fait plus attention.
Autre point fort de la réalisation, le soin apporté à la localisation française. Avec de très bons doublages grâce aux voix française de Tom Hanks, Julia Roberts ou même Morgan Freeman. Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas vu ça et on s'en réjouit ! D'autre part, les musiques sont excellentes, calmes et reposantes, un vrai régal.
 

Fait le mort, Fillmore

Mais à priori, The Westerner souffre encore de menus défauts qui gâchent un peu le plaisir de jeu. Quelques bugs graphiques par ci par là mais qui devrait être corrigés dans la version finale apparaissent de temps en temps. D'autre part, le placement automatique de la caméra ne permet pas toujours de bien se faire une idée de ce qui nous entoure. On va parfois passer beaucoup de temps à chercher l'élément qu'il nous manque alors qu'il se trouvait juste à nos pieds. Faire d'un monde en 3D un monde aussi restreint que le monde en 2D des point & click old school, ça n'était pas évident, et ça pose forcément quelques problèmes ! Mais tout cela n'altère en rien la très bonne ambiance qui se dégage du titre, c'est à peine si on les remarque après plusieurs heures de jeu…
 

Article rédigé par kremakiller , le

The Westerner est donc une très bonne surprise, avec une ambiance loufoque et rigolote qui plaira au plus jeunes comme aux plus vieux et un design façon dessin animé tout à fait plaisant. Comme quoi le point & click n'est pas mort mes frères ! Yahou ! L'univers du cow-boy qui avait disparu depuis 1996 est bien de retour, et on ne peut que s'en réjouir. Le premier épisode de la série sera de plus livré avec le jeu alors pourquoi s'en priver ?

Commentaires