Test : The Westerner

The Westerner - PC

Genre : Aventure

Date de sortie : En 2004

Genre
Aventure
Date de sortie
En 2004 - France
Développé par
Revistronic
Edité par
Focus Home Interactive
Disponible sur
PC, Wii
Site officiel
Site officiel

Le cow-boy Fénimore Fillmore est de retour, avec son chapeau de cow-boy, ses bottes de cow-boy, ses pistolets de cow-boy et son cheval de traie. Les espagnols de Revistronic font revivre un anti-héro comme on en voit plus, ça fait du bien, et ça plaira aux gamins.

 
 
Peu sont ceux d'entre vous qui doivent connaître ce cher Fénimore, toujours prêt à aider son prochain avec ses deux colts, ses bottes de cuir et son chapeau texan. Il est apparu pour la première fois en 1996 dans un épisode intitulé "Le trésor des Tolteques" et n'avait pas refait surface depuis lors. Fénimore n'aime pas les méchants, encore moins les oppresseurs mais ce qu'il déteste par-dessus tout, ce sont les légumes ! Pas évident de se mettre dans la peau d'un gars qui se fait terrasser aussi facilement par une soupe d'artichauts que Georges W. Bush par un bretzel. Mais notre sympathique gaillard n'a pas fini d'hanter votre PC !
 

L'histoire

Notre clampin arrive donc fièrement sur le dos de son destrier amateur de carottes dans la petite ville de StarekCity. A priori rien d'important si ce n'est que dès son arrivée notre héros se retrouve confronté à une bande de mécréants venu "persuader" un fermier au Q.I. proche de celui de Loana de vendre sa ferme. C'est notre héros qui sauvera ce pauvre homme et son exploitation et qui décidera un peu trop vite d'aider tous les fermiers de la ville contre Starek, le méchant de l'histoire.
Pourtant, vous commencerez bien mal votre aventure : pas un sou en poche, vos pistolets remplacés par des jouets en plastique par le gamin du fermier et surtout un cheval au ventre vide qui refuse de bouger. Mais c'est surtout une prochaine rencontre avec Mlle Rhiannon, institutrice de la ville rudement jolie et nièce de l'infâme Starek qui motivera Fénimore dans sa lutte contre l'oppresseur. En effet celui-ci voudrait marier la belle à un rentier de la ville, sorte de gendre idéal… au niveau financier bien sûr. Mais notre cow-boy ne l'entend pas de cette oreille !
 

StarekCity

Dans cette petite ville tranquille du Far West américain, on retrouve tout ce qui fait le charme des westerns. Les flics corrompus, les écoles avec trois élèves dedans, les bars et leurs jeux truqués, et les magouilles en tous genres. Le style graphique de l'environnement proposé est d'ailleurs assez réussi, on se croirait presque dans un épisode de Lucky Luke. Vous y rencontrerez un nombre assez limité de personnages mais qui joueront tous un rôle très important dans votre aventure.
L'environnement est divisé en 5 parties principales : la ferme des Bannister (les fermiers du début), celle des Jones, l'école, le centre ville et le ranch de Starek. Il y a aussi la fête foraine, mais elle n'est pas très importante. Le lieu le plus important est bien sur le centre ville où vous trouverez la plupart des protagonistes et surtout la plupart des objets que vous pourrez acheter. Mais attention, l'argent se fait rare dans le jeu et il faudra bien souvent ruser pour arriver à vos fins.
 

Fini de rire

D'un point de vue technique, on ne peut pas dire que le jeu soit particulièrement brillant mais la réalisation est tout de même soignée. Ainsi, les graphismes sont jolis, pas toujours assez détaillés mais dans un style propre tout à fait réussi. On regrettera par contre beaucoup le manque cruel de détails sur les textures parfois car sans vouloir faire quelque chose à la Max Payne, il faut bien admettre que les développeurs ne se sont pas cassé le trognon sur ce coup là. Surtout quand on voit la config minimum pour faire tourner le jeu, ça fait mal.
Autre point négatif : les musiques. Enfin la ou les musiques car c'est toujours pareil en fait. Et puis c'est mauvais alors à la longue c'est répétitif et même agaçant. Heureusement, les bruitages sont à la hauteur et le doublage français des voix est tout simplement magnifique. Du beau boulot de ce côté-là d'autant plus que la localisation est très bonne.
 

Duel au soleil

On aurait pu craindre que le passage à la 3D pour un point&click soit douloureux en matière de gameplay mais The Westerner s'en sort très bien. Certes quelques angles de caméras sont limites mais en général on n'a aucun problème pour diriger Fénimore. Les actions sont très simples puisqu'elles sont au nombre de deux : observer et utiliser. Sur un personnage : "utiliser" se change en "parler", sur les objets en "prendre" parfois mais rien de plus. Par contre je n'ai vraiment pas trouver beaucoup d'intérêt à la commande observer puisque celle-ci se contente de faire passer le jeu en vue subjective pointée vers l'objet en question. Des petits commentaires du personnage sur l'item ainsi pointé auraient été les bienvenus mais là, rien. Rien non plus pour faire des actions inutiles pour ajouter un peu d'humour, vous devrez vous cantonner à ne faire que des trucs importants… Tant pis.
 

Ze guème iz oveur

The Westerner s'en sort tout de même très bien avec une aventure assez loufoque pleine d'action et dans laquelle vous n'aurez aucun mal à vous amuser. Certes c'est un peu enfantin mais ça change de tous ces jeux de barbares... On pourrait être un peu déçu par quelques bugs qui restent présent même après l'application du premier patch et par le manque de finition évident du soft. Certes ce n'est rien de bien grave, mais ça gâche un peu le plaisir.
La durée de vie est longue, avec pas mal d'énigmes tordues qu'il ne vous sera pas si simple de résoudre. Une difficulté qui pourrait parfois gêner les plus jeunes d'ailleurs.
 

Article rédigé par kremakiller , le

Je n'attendais pas grand chose de ce The Westerner, j'ai été agréablement surpris. L'ambiance et le charme du soft opèrent immédiatement et le style parfaitement défini est un vrai régal! Si la réalisation n'est pas exemplaire, elle suffit largement mais un peu plus de finition aurait été la bienvenue. Vous cherchiez un bon jeu d'aventure, vous l'avez trouvé !

Points positifs

  • Le style
  • L'histoire
  • Amusant
  • Bonne durée de vie

Points négatifs

  • Graphismes trop simplistes
  • Manque de finition

Commentaires