Preview : Nexus : The Jupiter Incident

Nexus : The Jupiter Incident - PC

Genre : Shoot Spatial

Date de sortie : Novembre 2004

Genre
Shoot Spatial
Date de sortie
Novembre 2004 - France
Développé par
Mithis Games
Edité par
HD Interactive
Disponible sur
PC
Parfois appelé
Imperium Galactica 3 : Genesis
Site officiel
Site officiel

Malgré quelques mois de retard, Imperium Galactica 3 : Genesis semble bien parti pour nous en faire voir de plus belles en Mars prochain. Fils spirituel de IG2, ce nouvel opus semble pourtant s'axer d'avantage sur la stratégie temps réel à la Homeworld. Le tout est bien parti pour crever l'écran.

 
 
Après une bonne petite guerre de l'autre coté de la galaxie, vous rentrez chez vous pénard, prêt à enfiler vos chaussons. Quelle n'est pas votre surprise en voyant que cette petite boulette qu'est la Terre s'est pendant ce temps fait colonisé par l'envahisseur (mesquin, l'envahisseur). Vous voila avec à peine quelques millions d'homme pour sauver l'humanité.
 

Rappel des épisodes précédents

Imperium Galactica 2 est sorti en Janvier 2000 (en même temps que Quake 3 si vous préférez). Dans l'espace intergalactique, votre rôle était d'établir de nouvelles mégapoles sur les planètes environnantes, histoire de bien vous étaler dans le quartier. Vous pouviez alors construire de véritables armadas spatiales ou terrestres (pour coloniser les planètes ennemies), faire du commerce, établir des pactes diplomatiques, faire de la recherche spatiale, lancer espions et assassins contre un autre royaume, et ainsi de suite. Imperium Galactica 2 était une sorte de Civilization 2 : Call To Power amélioré. Le moteur graphique était dantesque, les vaisseaux superbes, les villes crédibles, et le tout était super cohérent.
Mais il faut bien avouer qu'avec Civ3 la concurrence pouvait se faire difficile, sans parler du style de jeu en lui-même, qui perd de ses fans (une partie dure approximativement 10 heures ;)). Il fallait donc apporter un peu de sang neuf à cette épopée. Voila pourquoi les développeurs ont décidé de privilégier l'aspect stratégie temps réel à la Homeworld, sans pour autant jeter l'aspect gestion et contrôle de ses cités. En les mettant de côté, tout simplement.
 

Un gameplay qui semble au point

Les 6 races ennemies auront pour chacune d'entre elles des réactions différentes, et un véritable caractère, que l'on découvrira au fil des défaites. En effet, ne vous faîtes pas d'illusion, l'IA jouera sur vos faiblesses, qui ne seront pas dures à trouver lors de vos difficiles premières parties. La gestion des vaisseaux est des plus importantes (il suffit de voir l'interface, blindée de raccourcis navires), sans oublier que vous aurez pour charge de définir vous-même les paramètres de vos véhicules stellaires (recherche des différentes pièces, assemblage de vaisseaux, etc.). Forcément, les stratégies s'en trouvent décuplées. Je vous souhaite notamment bien du courage si vous voulez exploiter les moindres facettes du jeu.
 

Un jeu qu'il est dynamique

Et ce aussi bien graphiquement que en ce qui concerne la campagne. Cette dernière comportera 35 missions, dont 25 subsidiaires. Marque de leur snobisme averé, les développeurs nous narguent même en annoncant 6 scénarios différents, selon les défaites du joueur. C'est définitif, je les déteste.
IG2 explosait déjà bien les rétines, avec un moteur graphique en 3D utilisé lors des combats, de la gestion des cités, et de la construction des vaisseaux (en fait, seule la vue globale de la carte stratégique était en 2D toute moche. Idiot, vu que c'était la carte la plus utilisée...). IG3 ne se prive pas d'en remettre une couche, allant jusqu'à dépasser Haegemonia : Legions of Iron (sorti voila quelques mois), pourtant déjà superbe. Les vaisseaux semblent de taille imposante (forcément, sur les screens, ça en jette) avec des textures très classes et des lumières dynamiques bien space. Il faudra voir le tout en mouvement lors la sortie du titre.
 

Que penser?

Pour avoir définitivement bien accroché sur IG2, je dois avouer que je n'ai que de bonnes apréhensions en ce qui concerne ce 3e volet. Pourtant il semble se décaler du gameplay habituel, proposant une notion stratégie 3D temps réel bien plus importante. Sans pour autant se transformer en Homeworld-like, mais en s'éloignant du rôle de clone spatial de Civ3, Imperium Galactica 3 pourrait bien trouver un créneau porteur.
 

Article rédigé par Rick28 , le

IG3 se décale de la série en accélérant le style de jeu, quitte à se rapprocher dangereusement de la Stratégie temps réel. Pourtant il garde une touche importante de gestion et de diplomatie, qui pourrait bien surprendre les habitués du genre.

Commentaires