Test : Pro Evolution Soccer 4

Pro Evolution Soccer 4 - PC

Genre : Football

Date de sortie : Novembre 2004

Genre
Football
Date de sortie
Novembre 2004 - France
Développé par
Konami Computer Entertainment Tokyo
Edité par
Konami
Disponible sur
PC, PS2, Xbox
Parfois appelé
PES

Amateurs du foot, bonsoir. Cette année, vous avez le choix, comme tous les ans. FIFA Football 2005, Club Football 2005 ou alors PES4, le seul jeu où l’année ne figure pas parce que les nippons s’en foutent royalement. Après une belle entrée sur le monde des consoles (comme toujours), sera-t-il bien accueilli par les joueurs PC ? Qui met les bâtons dans les roues à l’équipe ? Choisissez, votez, éliminez le maillon faible.

 
 
Comme chaque saison, de nouveaux volets de jeux de foot apparaissent. Le problème qui se pose en général, c’est lequel choisir ? On trouve non seulement des simulations de foot, mais également des jeux de management, où vous mettez à la peau du manager du club (sympa ton article sur Premier Manager Jivé ;). Bref, on a le choix. Mais existe-t-il des daubes parmi toute cette concurrence ? EA a-t-elle du mal à battre Konami bien qu’elle possède les licences complètes ? EA va-t-elle mener une politique protectionniste à savoir avoir l’exclusivité sur les licences de foot afin de contrecarrer le succès de Konami ? Pourquoi Le-Saint adore employer le mot slip ? Questions rhétoriques pour certains, questions existentielles pour d’autres, une chose est sûre, la série PES frappe à nouveau (et pour la quatrième fois de suite) et ça pour le plus grand bonheur des joueurs.
 

Luke, je suis ton père…

C’est sur ces mots que commence le jeu…oh mais non mais vous suivez pas, hein ? Alors ça y est, je peux dire les plus grandes conneries du monde, et hop personne ne voit rien. Certains rigolent même. C’est sympa. Bon revenons à nos moutons. PES4. Ce fabuleux jeu de foot qui nous fait vibrer à chaque action. Ce que j’aimerais vous signaler avant tout, et c’est assez important en somme, c’est l’interface. Eh bien figurez-vous que Konami c’est basé sur la version PS2 de jeu pour n’ajouter que quelques éléments. Konami n’a en effet ajouté que deux logos : un pour quitter le jeu, et un pour joueur en ligne. Mais le reste est identique à la version PS2. Prenons la configuration des touches par exemple. Devinez ce qu’on voit : une mannette ps2 avec toutes les touches qui s’y réfèrent. C’est dommage car ça fait un peu bâclé la ! Encore heureux que la version Xbox n’en subisse pas le même sort, sinon on aurait tous craché sur le logo de Konami (du moins les possesseurs de Pc et Xbox). Bref, l’interface est celle de la PS2 et pour les joueurs de la PS2 il sera très simple de s’y retrouver.
 

Dis donc toi, tu sais ce que c’est qu’une montgolfière ?

Figurez-vous que PES4 est beau. Oui, il l’était déjà pas mal sur consoles, mais on remarques rapidement les limites : ralentissements, bugs, temps de chargement etc.… Or là, sur la version PC, c’est beau, limpide, fluide et si on a une bonne machine, on ne rame pas ! Enfin des conditions acceptables. Lorsque la première partie démarre, c’est du pur bonheur pour nos jolis noeils marrons, bleus, verts, rouges ou blancs. Le tout nouveau ballon Roteiro frotte le gazon humide avec tant de délicatesse et de rayonnement, on s’y croit. Et cette modélisation des joueurs "importants". Ce Zidane plus vrai que nature, ce Henry aussi bon à l’équipe de France qu’avec Arsenal, ça parait presque incroyable et pourtant tout est là. Tout et même les transferts sont là. Bon, effectivement il n’y a pas la totalité des transferts mais une bonne partie est présente et c’est fait d’autant plus plaisir. Désormais, la ligue espagnole, la ligue italienne et celle des Pays-Bas sont parmi nous dans ce volet de PES4 avec les maillots officiels, les blasons officiels et les têtes officielles. Vous pourrez dorénavant vous faire un Real Madrid vs. Barcelone dans un Stadio Bernabeu tout feu tout flamme.
 

Christian Jean-Pierre vs. Thierry Gilardi

Engagement du Real avec Raul pour Ronaldo. Ronaldo qui dribble la bas sur le côté gauche et se fait rapidement chiper le ballon par un défenseur barcelonais qui dégage son équipe. Amorti de poitrine de Deco, qui passe rapidement à Ronaldinho sur son côté droit. Une feinte, deux feintes, Guti est déjà dans le vent. Centre en retrait de Ronaldinho et ballon effleuré par la tête de Saviola (eh oui, Konami ne la pas transféré à l’ASM, pensez à le faire ;) mais Giuly est là et impose sa tête dans les airs. Casillas se jette sur le ballon mais c’est trop tard, Giuly vient de signer son premier but ! C’est pas beau ça ? C’est peut-être pas du Thierry et Jean-Michel mais au moins c’est mieux qu’un épouvantable commentaire de Christian Jean-Pierre et Jean-Luc Arribart. Les commentaires n’ont jamais été aussi mauvais. Comment est-ce possible ? Même Thierry Gilardi commentait mieux les matchs dans FIFA 99 en compagnie avec David Ginola (à l’époque !). En outre, les deux "commentateurs" se tutoient et ça ne fait pas crédible du tout. En plus de ça, Christian est toujours à côté de la plaque. Il a du mal à aligner deux phrases et dit souvent n’importe quoi. Jean-Luc est dégueulasse. Il critique tout sur tout et dramatise le jeu. Du genre "il ne sait même pas faire une passe", "il n’aurait même pas du rentrer". Bref, les commentaires, en un mot c’est zéro.
 

Il reste la musique et quelques modifications

Konami nous aura bien fait triper tout de même. Faute de licence, il faut proposer aux consommateurs un menu où il pourra modifier à sa guise les maillots, les couleurs du club, le nom, le logo et tout ce qui suit. On avait déjà la possibilité de modifier les maillots dans PES3 et de faire à peu près de vrais maillots. Cette année, Konami fait encore mieux. Ce dernier vient carrément d’ajouter Paint dans PES4. Enfin, un équivalent. Ainsi, vous aurez la possibilité les logos des marques les plus connues ou encore les petits cœurs de votre slip, pourquoi pas. Vous pouvez désormais tout ajouter. Des logos donc, mais aussi des sponsors, de vrais blasons et non plus des drapeaux (même si les drapeaux existent toujours), et tout ça grâce à ce Paint-like. Ils sont forts chez Konami. Ils ont pensé à tout.
Vous pouvez donc tout customiser, et ça risque de vous prendre une bonne partie du temps. Seulement voilà, une petite déception tout de même. On pourrait penser que pour la version PC, on aurait droit à importer des images JPEG et le travail serait nettement plus simple, mais rien de tout ça. Vous devrez donc tout faire à la main. Mais heureusement qu’il reste la magie du net pour combler ce petit manque. Car oui, sur la plus grosse toile du monde (quelques tonnes et demie), vous pourrez trouver des patchs et des sauvegardes qui vous permettront d’avoir tous les maillots (même pour les arbitres avec des logos BUT sur les côtés), logos, noms d’équipe mais aussi des bruitages entièrement refaits où on entend les vrais des supporters pour chaque stade. Mais je m’arrête là, car ça ne fait pas partie du jeu.
 

Le mot de la fin

Voilà, PES4 a bel et bien fait refait son petit nid de leader, car il est tout simplement le meilleur jeu en matière de foot malgré un manque cruel de licences (comblé en partie par la customisation des équipes). Si vous voulez un jeu de foot acceptable, allez-y les yeux fermés, il s’appelle Pro Evolution Soccer 4. Le seul gros problème étant les commentaires, vous pouvez toujours éteindre le son, et mettre de la musique derrière, où les commentaires enregistrés de Titi et Jean-Mimi ;)
 

Article rédigé par NKB , le

A+ pour la réalisation car on n’ose rien lui reprocher à ce petit bougre de jeu de foot. A pour l’intérêt car il manque de bons commentaires et une licence complète pour avoir le petit + derrière le A. Pour le reste, le jeu est tout simplement somptueux !

Points positifs

  • Modelisation des joueurs
  • Arbitre
  • Ambiance
  • Paint
  • Les ballons Adidas

Points négatifs

  • Public en carton
  • Commentaires en carton
  • Manque de licences

Commentaires