Test : Rock Manager

Rock Manager - PC

Genre : Gestion

Date de sortie : Mai 2002

Genre
Gestion
Date de sortie
Mai 2002 - France
Développé par
Monsterland Produktion
Edité par
TF1 Multimedia
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Vous aimez le rock ? Vous avez toujours rêvé de former un groupe, mais vous n'avez jamais eu de chance et vous n'avez eu que des potes se moquant royalement du rock et s'intéressant à d'autres loisirs (qui a dit les jeux vidéo ???). Ce soft est peut-être fait pour vous.

 
 
Attention, attention, attention ! Rock Manager ne vous proposera pas d'incarner un chanteur devant passer diverses épreuves pour devenir le plus connu de la galaxie, ni même créer ses propres chansons. Et puis, il faut faire du rock, pas question de se la jouer dance, techno, groove, etc. Ici, il faut jouer du rock, rien que du rock !
 

Mais cékoikecejeu ?

Vous incarnez le manager du groupe, celui qui ne chante pas et qui gère le groupe ("Celui-là chante mal ? Allez hop, on le vire et on en met un autre à la place !" C'est ça le manager.). Au début, vous aurez à votre disposition des chanteurs débutants pas très doués, mais l'avantage est qu'ils ne demandent pas un gros salaire. Les chanteurs ont des caractères qui leur sont propres : certains ont le rythme dans la peau, d'autres jouent très bien, etc. A vous d'avoir le bon compromis pour avoir un groupe qui ne vous coûte pas la peau du cul, et qui vende rien. Evidemment, un groupe est également constitué d'une batterie d'une basse, d'une guitare, etc.
La seule chose que vous pourrez modifier dans les chansons, c'est l'importance de chacune des personnes constituant le groupe : à vous de décider qui doit faire le plus de bruit. Si vous voulez avoir du succès, n'hésitez surtout pas à dire à votre plus mauvais chanteur de faire le plus de bruit possible ! Les gens vont adorer... ;)
 

La montée en puissance

Ensuite, vous devrez vous associer avec une maison de disque pour qu'elle vous donne du fric et qu'elle vende vos CD. Eh oui, finis les concerts entre amis regroupant au grand maximum 5-6 personnes, vous êtes devenu un pro, maintenant ! Au début, vous serez bien pauvres, vos rockers seront mal payés, vous aussi d'ailleurs, et votre producteur s'en mettra plein des poches. Ah là là, ces jeunes, ils se font toujours avoir au début. Ensuite, vous deviendrez riche, beau et célèbre, donc vous pourrez opter pour un contrat plus fort et vous pourrez mettre plus de moyens pour former votre groupe : vous pourrez virer des gars, en embaucher d'autres et par-là même réaliser des bonnes ziks de rockers ! D'ailleurs, je signale au passage que les musiques du jeu sont très réussies.
 

Attendez là, ça m'a l'air facile...

Mais pour devenir riche et célèbre, il faut bosser et surtout être connu ! Héhéhéhé, vous ne pensiez pas que le succès tombait du ciel ? On pourrait le croire, mais finalement, il faut que le public vous connaisse... Ainsi, vous devrez assurer la promotion de vos titres par le biais de concerts dans de nombreux lieux. Cependant, il ne faut pas oublier que certaines salles sont mal adaptées à certains groupes, car les gens qui viennent écouter vos musiques ont des goûts assez variés. Vous devrez donc bien vous renseigner avant de donner un concert qui risque de tourner au bide... A la fin d'un concert, un compte-rendu de ce qui s'est passé s'affiche et vous donne le nombre de personnes présentes, la somme collectée, etc.
Il faut également bien penser la pochette du CD, qui doit bien refléter votre groupe, la zik, etc. A vous de décider de mettre un membre en avant, ou non, par exemple. Attention, je vous imagine en train de penser qu'on va pouvoir passer chez le photographe pour faire les photos de votre choix, et de traiter tout ça avec un outil digne d'un Photoshop. Comme on est dans un logiciel de gestion tout simple, tout ce que l'on a à faire, c'est choisir l'arrière-plan, les artistes à montrer, les effets et la police pour écrire le titre. Chaque option coûte plus ou moins d'argent (certaines sont mêmes gratuites). A noter aussi la présence d'articles dans les magazines.
Enfin, vous aurez la possibilité d'offrir des vacances à votre groupe, ou bien de leur offrir des cadeaux pour les motiver. Vous pouvez également leur offrir des stages de perfectionnement si vous avez trop pitié pour eux.
 

Des scénarios à gogo

Les scénarios vous proposeront de réaliser des objectifs bien précis. Au début, votre objectif sera tout simplement de propulser votre zik au top 10, par tous les moyens possibles, donc cela ne pose pas trop de problèmes. C'est quand même dommage qu'on ne puisse pas truquer les classements...
Ensuite, vous devrez remplir des objectifs plus compliqués, on vous donnera des groupes tout prêt dès le début et vous devrez gérer ça. Un peu comme les parcs pourris qui étaient fournis avec Rollercoaster Tycoon, et que vous deviez transformer en paradis. Evidemment, l'apogée est de se placer premier avec un groupe de merde, mais il ne faut pas trop en demander non plus !

Et c'est comment tout ça, dans le jeu ?

Côté technique, le jeu n'est qu'en 640x480, mais il faut avouer que ce n'est pas le drame pour un jeu de gestion. En revanche, le graphisme ne semble pas non plus être le point fort du jeu : vous vous baladerez très souvent dans des menus grisâtres, très carrés et peu fantaisistes. Heureusement, quelques rares cinématiques viennent rafraîchir tout ça.
Et l'interface ne fait pas mieux, car elle est peu pratique, notamment en ce qui concerne le menu principal. En effet, les développeurs ont voulu faire original en mettant comme décor une ville et finalement, ça ne leur réussit pas car on ne sait pas où il faut cliquer dans tout ce bordel ! Pour vous situer, c'est un peu comme les menus de Medal of Honor.
Au niveau des regrets, il y a bien sûr l'impossibilité de créer ses chansons, ni de pouvoir personnaliser ses musiciens.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Rock Manager est un jeu de gestion sympa, mais sans ambition majeure, donc il n'est à destiner qu'aux amateurs du genre, en espérant qu'un développeur réalise un titre de ce style, avec davantage d'ambitions.

Points positifs

  • Le premier jeu de gestion d'un groupe de rock
  • La qualité des musiques

Points négatifs

  • Pas assez ambitieux
  • L'aspect technique trop vieillot

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires