Test : Rome Total War

Rome Total War - PC

Genre : Stratégie temps réel

Date de sortie : 08 octobre 2004

Genre
Stratégie temps réel
Date de sortie
08 octobre 2004 - France
22 septembre 2004 - USA
26 novembre 2004 - Japon
Développé par
The Creative Assembly
Edité par
Activision
Disponible sur
PC
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans
 Grossièreté de langage
 Violence

La série des Total War continue et nous offre ce nouvel opus : Rome ! Il s'agit une nouvelle fois de bâtir son empire à la sauce wargame et de participer à des batailles épiques regroupant des milliers d'unités. Un mélange qui ravira les fans de stratégie et même les autres.

 
 
Quoi de mieux sinon d'attaquer un RTS par le didacticiel? Celui-ci amorce la campagne solo dans laquelle vous incarnerez les Romains. Après l'apprentissages des bases du systême relativement proche des autres Total War, vous pourrez vous lancer dans le vif du sujet. Et là, vous entamez plus de trois siècles d'une campagne longue mais qui vous tiendra en haleine jusqu'au bout.
 

Des milliers de fourmis

On remarque dès la première seconde que le moteur graphique à été très nettement amélioré par rapport au précédent opus. Le mode carte du monde est devenu assez plaisant alors qu'il était auparavant très rébarbatif, voire pesant. Dans la confusion des batailles, vous penserez sûrement à autre chose qu'à comtempler la beauté du jeu. Dommage, car comme pour Medieval TW, la qualité graphique est très poussée ce qui justifie certainement la grosse configuration nécessaire pour faire tourner le soft en qualité maximum. Si on cherche la petite bête, on peut rapidement trouver un manque de détails dans les décors qui fera qu'on restera en vue assez haute. De plus, les textures sont très peu variées et quelle que soit la bataille que vous jouerez, vous trouverez certainement les mêmes élèments de textures dans l'environnement. Un peu de variété aurait pu marquer encore plus l'esprit des joueurs. Heureusement, ce n'est pas le seul aspect du jeu.
 

Conanus & Marxus

L'homme est constitué de deux parties. Le Conanus, belliqueux aggressif et fourbe et le Marxus, économe gestionnaire et aux petits soins de ses sujets. Rome vous permet pleinement d'exprimer ces deux parties de vous même grâce à son double systême de jeu. Le systême de bataille vous permet de mettre dessus avec vos adversaires et celui de gestion vous permet de produire, commercer et developper. Si vous êtes plus Conan que Marx, vous pourrez laisser l'IA diriger la gestion de votre Empire. De même, si vous préferez vous occupez du prolétariat, l'IA calculera gentiment le résultat des batailles. Comme un vrai Empereur, les basses tâches reviennent aux inférieurs! It's good to be the king. (Encore pardon pour les marques déposées des noms propres. Conan est la propriété de A. Schwarzenegger, Marx est la propriété de Lénine, 34 rue de Varsovie. Cimetière de Saint Pétersbourg). Le jeu est donc complet pour les fans de Wargames, de Gestion ou de Stratégie. Il manque seulement un mode FPS ^^.
 

Expérience de la guerre

Un autre aspect intéressant du jeu et celui que vos soldats acquèreront de nouveaux grades en fonction de leur faits d'arme et de leur survie. Ils deviendront en conséquence plus forts, mieux équipés, plus resistants ect. De même, l'utilisation intelligente des unités comme les formations en phalange de piquiers, de la protection d'archers ou de la ligne de cavalerie est coutumière contre l'intelligence artificielle. Parlons en un peu de cette intelligence : assez performante, elle sait défendre un fort, utiliser les atouts de chaque unités sans pour autant rendre la victoire du joueur impossible. C'est donc une IA bien calibrée que nous offre Creative Assembly. Point de vue nouveauté, le mode "Bataille historique" vaut son pesant de cacahuètes, le principe étant plus qu'évident, vous devrez incarner une nation spécifique avec des troupes données sans vous préoccuper de gestion. C'est à peu près la même chose pour les "batailles personalisées" à part qu'ici, c'est vous qui fixez les règles. Le bémol du mode multijoueur est de ne pas incorporer de Campagne à plusieurs : à cause de ca, le côté gestion (Marxus hehe) est totalement zappé de la toile. En fait, le mode multijoueur ne comporte que l'aspect bataille (Conanus).
 

Article rédigé par Razhiel , le

C'est donc sans grande innovation que Rome s'inscrit dans la bonne lignée des Total War. Sans décevoir son public, Rome saura séduire de nouveaux joueurs par sa qualité presque impeccable et son gameplay à toute épreuve.

Points positifs

  • La prise en main rapide
  • L'ambiance sonore sympa
  • La durée de vie très longue

Points négatifs

  • Pas d'innovation face à Shogun et Medieval.
  • Le jeu est incomplet en Multi.

Commentaires

Jeux similaires