Test : Football Manager 2005

Football Manager 2005 - PC

Genre : Gestion de foot

Date de sortie : Novembre 2004

Genre
Gestion de foot
Date de sortie
Novembre 2004 - France
Développé par
Sports Interactive Ltd.
Edité par
Sega
Disponible sur
PC

Les transferts, ça n’existe pas que dans le monde du football. Laissé sur la touche par Eidos pour des raisons inconnues, les petits gars de Sports Interactive ont signé un gros contrat avec Sega, en leur promettant la suite de l’Entraîneur. Dans la foulée, le titre change de nom et se voit rebaptisé Football Manager 2005.

 
 
Plus réaliste que jamais, il revient. Je sais que vous vous demandez si l’achat d’une nouvelle version vaut le coup, si ces quelques dizaines d’euros ne sont pas mal employées. Je vous rassure de suite, même si on aurait préféré un peu plus de nouveautés, le jeu parvient tout de même à bien se renouveler.
 

Aimé Jacquet’s simulator

Comme d’hab vous devrez déjà penser à remplir les objectifs présidentiels, différents selon le club que vous choisirez de diriger. Si vous pensez pouvoir diriger le Real dès votre première saison, je vous souhaite bien du courage. Si vous n’obtenez pas des résultats rapidement, votre tête risque fort bien de tomber vite fait et vous vous retrouverez contraint d’aller entraîner Tours en National. Un petit bémol : les contrats marketing ne peuvent pas être gérés. A part cela, vous découvrirez vite qu’absolument TOUT peut être paramétré. De la classique formation de base (4-4-2 pour ma part), vous choisirez les tireurs de coups francs et de corners, le capitaine, appeler en équipe première des espoirs, venus tout droit du centre de formation ou même pénaliser verbalement ou financièrement un joueur qui aurait fait preuve d’un manque de sérieux (retard à l’entraînement…). Petit plus amusant dans cette version : certains entraîneurs, en fonction de vos déclarations, pourront devenir vos amis. Eh oui, dans le jeu, je suis ami avec Guy Roux. Ca vous la coupe hein ?
 

Jean Guy Lecointre’s simulator

Pourquoi ce titre ? Eh bien parce que vous aussi vous devenez un vrai DRH (Directeur des Ressources Humaines). Jusque là, on était resté dans le classique des jeux de simulation avec quelques paramètres à gérer etc… Vous n'arriverez à rien si votre club ne se compose que d'individualités. Il vous faudra construire un groupe solidaire et cohérent sur le terrain. C’est aussi pour cela que souvent, la première saison n’est pas évidente et que vous ne parviendrez pas à atteindre vos objectifs, si vous avez pris un grand club. Autre chose : les stars ne font PAS de miracle sur un terrain : il leur faudra un temps d'adaptation au nouveau club, qui peut être rallongé par la barrière de la langue. Essayez d’engager un paraguayen à l’OM et vous verrez. Cet aspect gestion d’hommes est donc un des énormes atouts de cette nouvelle vraie-fausse version de l’entraîneur.
 

Quelques points noirs

Alors bien sûr, la base de données est monstrueuse, les photos des joueurs italiens et espagnols sont présents et vous pouvez compléter tout ceci grâce à quelques bons patchs existants sur la Toile. Cependant, je regrette amèrement que la représentation des matches n’ait pas changé. On doit donc supporter des petits ronds qui se font des passes ou qui marquent des buts. Je tiens néanmoins à préciser que tout ceci est quand même très réaliste. Les temps de chargement peuvent être aussi sensiblement longs, si on joue avec un grand nombre de ligues. Et puis, un autre point négatif pour ce jeu est le manque de nouveautés sensibles. Seules quelques petites subtilités (mais ô combien importantes) sont apparues, ce qui fait de FM 2005, le Pro Evolution Soccer du jeu de management, alors que d’autres se tourneront vers LFP Manager.
 

Article rédigé par Baba , le

Ce jeu est tout simplement le plus jouissif des jeux du genre à l’heure actuelle. Sega a fait une très bonne affaire en promettant un juteux contrat à Sports Interactive. Petit détail rigolo, c’est la Dèche, autrement dit Didier Deschamps qui fait la promo du jeu. Nul doute que cela va aider les ventes du titre et démocratiser la simulation la plus poussée du marché.

Points positifs

  • Très réaliste
  • Bien mis à jour

Points négatifs

  • Trop de tableaux Excel
  • Temps de chargements

Commentaires