Preview : Bet on Soldier

Bet on Soldier - PC

Genre : FPS futuriste

Date de sortie : Septembre 2005

Genre
FPS futuriste
Date de sortie
Septembre 2005 - France
Développé par
Kylotonn Entertainment
Edité par
Focus Home Interactive
Disponible sur
DS, Gamecube, PC, PS2, PSP, Xbox
Site officiel
Site officiel

Avec l'arrivée de Loft Story sur la télévision française, on venait de franchir le pas de la télé-realité, aujourd'hui critiquée par tous, ou presque. C'est maintenant au jeu de devoir montrer ce nouveau phénomène de la société et c'est le studio de développement français Kylotonn qui s'y colle avec Bet on Soldier, un FPS aux idées riches et au gameplay original.

 
 
Loft Story, Star Academy, Nice People, La ferme des Célébrités et j'en passe et des meilleures. Vous avez certainement entendu -ou encore pire- vu ces quelques émissions de télé-réalité qui consistent à rendre célèbres des inconnus venus de Trifouillis-les-peloys. Au final, ces personnes se font oublier au bout de quelques mois et tant mieux. Les développeurs français de Kylotonn ont eu la fabuleuse idée de reprendre ce concept pour en faire un jeu prometteur : Bet on Soldier.
 

Les gladiateurs des temps modernes

Dans un avenir proche, la guerre fait rage. Deux fédérations ennemies regroupant chacune plusieurs pays s'affrontent dans des batailles sanglantes. La guerre dure et le seul moyen de survivre est de se battre, ou de travailler dans une usine de munitions. Evidemment, nous n'allons pas passer notre temps à faire du vulgaire travail à la chaîne et on va se lever un matin en se disant : "je vais me battre pour survivre !" Et c'est comme ça qu'on incarne un soldat comme les autres qui cherche un moyen de gagner de l'argent en tuant des ennemis. Mais comment est-ce possible ?
Il y a plusieurs manières de gagner de l'argent. Tout d'abord, selon le nombre de frags. Plus vous tuez, plus vous gagnez de l'argent. Simple. Logique. Réglo. Mais... ce n'est pas suffisant. Le meilleur moyen de gagner un maximum d'argent en un minimum de temps est de faire des paris (Bet on Soldier, autrement dit Pariez sur le soldat). Le programme B.o.S. a été lancé afin de permettre aux "employés" de chaque fédération de gagner bien plus qu'un simple salaire. C'est ainsi que deux champions s'affrontent et la bataille est transmise en direct à la télévision, afin que des millions de téléspectateurs puissent assister au combat et puissent parier sur l'issue du duel. Mais à quoi bon ramasser de l'argent dans un jeu ? Pour le dépenser bien évidemment, dans les armes, les armures et les points de sauvegarde, car dans le jeu tout est payant.
 

Pas moche du tout

Outre le paysage et les textures rappelant légèrement ceux de Killzone sur PS2 (ND Tomate : Vade Retro Satanas !), Bet on Soldier est graphiquement beau, si l'on se fie aux screens et aux quelques vidéos que l'on a eu l'occasion de voir. Les développeurs semblent avoir fait du bon boulot au niveau des textures et ce tout en n'étant pas très gourmand. Néanmoins, on peut constater quelques petits bugs ci et là, mais gageons à ce qu'ils soient corrigés d'ici la sortie du jeu. Et puis comme on dit : "bla bla la perfection n'existe pas".
En outre, l'IA ne semble pas être totalement au point : tandis que vos adversaires peuvent être très bons par moment (se cacher lorsque le danger est imminent, balancer une grenade à vos pieds alors que vous êtes bien caché, etc.). On espère là-aussi que les développeurs vont faire tout leur possible pour que cet aspect soit au point.
 

Au final

Bet on Soldier se présente comme le premier très bon FPS français. Espérons-le en tout cas. Ce jeu a tout pour plaire : concept original, gameplay très intéressant, graphismes au poil. Avec Fahrenheit, cela prouve que la production française ne se porte pas si mal que ça, finalement. Merci Chirac ! Hum, je m'emballe un peu là.
 

Article rédigé par NKB , le

L'argent dirige le monde et on le voit très bien à travers Bet on Soldier. Soit vous êtes un vilain méchant qui tire sur tout ce qui bouge pour gagner encore plus, étant donné que même vos grands-parents ont fait pareil, soit, vous décidez de faire partie des extrémistes, ceux pour qui le mot "paix" a encore une signification. A vous de faire ce choix cruel au mois de septembre prochain.

Commentaires

Jeux similaires