Test : The Settlers IV

The Settlers IV - PC

Genre : Stratégie

Date de sortie : Avril 2001

Genre
Stratégie
Date de sortie
Avril 2001 - France
Développé par
Blue Byte Software
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Settlers 4 est le nouveau jeu de Blue Byte, qui nous avait déjà déçus avec Settlers 3, trop peu intéressant. Les développeurs n'ont pas rectifié le tir et cette nouvelle version est toujours ratée.

 
 
Certains joueurs connaissent déjà Settlers, un jeu de gestion sorti il y a quelques années basé sur la colonisation d'un continent. A l'époque, le jeu était très original et était doté de graphismes très réussis. Le second Settlers a également fait un carton grâce à de nouvelles possibilités époustouflantes. Cependant, cette époque est révolue depuis l'arrivée de The Settlers III, il y a environ deux ans, qui comportait beaucoup trop de combats et un esprit niais qui ne pouvait pas captiver les joueurs. Au lieu de corriger cela, les développeurs ont accentué la chose en proposant un The Settlers IV qui n'améliore pas grand chose, à part les graphismes plus beaux et mieux animés.
Bon, j'ai déjà donné mon avis sur ce jeu et il n'y a plus du tout de suspense dans ce test, donc je vais me taire et tout commencer depuis le début. Dans cette suite, vous devrez choisir un peuple parmi les deux disponibles : les Vikings ou les Mayas. Votre objectif est de prospérer et de vaincre la Dark Tribe, une race uniquement jouable par l'ordinateur. Par ailleurs, le grand méchant n'est pas du niveau de Kabuto ou du boss de Serious Sam. Le monde de The Settlers IV est tout beau, tout gentil. Il n'y a pas de quoi effrayer une mouche.
 

C'est zouli !

C'est sûr que l'on ne peut pas dire que le graphisme de The Settlers IV soit raté, même si la vue de dessus est vraiment "plate" : en effet, on ne voit pas du tout les reliefs et on s'étonne de voir les unités s'arrêter d'un coup à cause d'une pente trop aiguë que l'on ne peut pas apercevoir. Cultures, son principal concurrent, proposait une vue légèrement en 3D qui permettait de voir les reliefs, ce qui n'est maheureusement pas le cas ici.
Du côté des personnages, c'est toujours pareil que dans The Settlers III, mais ils sont un peu troubles quand on zoome au maximum, tout comme les bâtiments. Cette nouvelle fonction zoom n'a en fait servi qu'à rajouter une touche de plus car elle ne comporte aucun intérêt au niveau de l'accessibilité du produit.
Par contre, le produit possède d'excellentes qualités du côté des animations : les arbres bougent avec le vent, les oiseaux volent, on peut apercevoir les lapins qui gambadent dans la praire, bref : c'est beaucoup mieux que Cultures qui était déjà réussi graphiquement. De plus, le jeu est parfaitement fluide dans les résolutions les plus élevées (ok, je l'ai testé sur un PIII 866 avec 256 Mo de RAM, donc l'inverse aurait été inquiétant...).
 

En fait, c'est bidon

Cependant, le studio de développement n'a pas tout à fait compris ce qu'attendaient les joueurs de nos jours, c'est-à-dire un jeu qui ne manque pas de pêche et qui propose un intérêt ludique considérable, ce qui n'est malheureusement pas le cas de The Settlers IV. La vitesse de jeu est bien trop lente (on ne s'étonnera pas du cheat code qui permet d'avancer le temps d'une minute en pressant sur F12), les personnages se déplacent à la vitesse d'un escargot ramolli par la chaleur qui aurait déjà parcouru 20 000 kilomètres, et les bâtiments sont très longs à construire. Certes, cela accroît le réalisme, mais on attend un peu plus que cela dans les productions actuelles. Nous, ce qu'on veut, c'est s'amuser, pas attendre devant son écran pendant cinq minutes pour construire la moindre baraque.
Mais il y a pire : The Settlers IV comporte deux défauts extrêmement graves. Le premier concerne l'interface compliquée à utiliser et très fouillie, à l'image de Cultures. Cependant, cela n'est rien comparé au second défaut : The Settlers IV a un concurrent de taille, un certain Black and White, qui propose lui-aussi une partie gestion avec des villages à construire, des ressources à récolter, sauf que le jeu de Peter Molyneux propose bien plus de possibilités pour ne pas ennuyer le joueur, ce qui n'est malheureusement pas le cas de The Settlers IV.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Settlers 4 est donc un jeu décevant qui n'améliore pas le niveau de la série : c'est niais, c'est lent et il n'y a pas de motivations. Quand on a des jeux de la trempe de Black and White qui jouent dans la même catégorie, il vaut mieux laisser tomber.

Points positifs

  • Graphisme joli
  • Animations réussies

Points négatifs

  • Rythme trop lent
  • Le relief est mal réalisé
  • Trop niais !

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires

Jeux similaires