Preview : Le Seigneur des Anneaux Online : Les Ombres d'Angmar

Le Seigneur des Anneaux Online : Les Ombres d'Angmar - PC

Genre : MMORPG

Date de sortie : 24 avril 2007

Genre
MMORPG
Date de sortie
24 avril 2007 - France
Développé par
Turbine Etats-Unis
Edité par
Codemasters
Disponible sur
PC
Parfois appelé
Middle Earth Online, The Lords of The Rings Online : Shadows of Angmar, SDAO, LOTRO, The Lord of the Rings Online : Shadows of Angmar
Site officiel
Site officiel

Nombreux sont les MMO à licence plus ou moins de qualité, à l'approche de cet fin de mois c'est au tour de Turbine de s'adonner au monde persistant avec la licence juteuse du Seigneur des Anneaux.

 
 
Un monde persistant accompagné du background de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien ; on ne pouvait rêver pareil alchimie dans nos coeurs de Geek. Codemasters et Turbine ont su rassembler leurs forces pour faire de ce rêve une douce réalité répandant au nom de Lord Of The Rings Online. Il est donc temps pour nous de chausser casque et hallebarde afin de vous dévoiler ce précieux développé par Turbine, auteur de la célèbre série des Asheron Call.
 

Une immersion plutôt réussie

D'entrée de jeu, on reconnaît la patte de Turbine qui à chaque production nous étonne avec un moteur de jeu hautement calibré. Armé d'une configuration PC actuelle, l'environnement se veut très fluide et surtout très beau. Les paysages fidèles au roman nous plonge en tout facilité dans l'univers de Sir Tolkien. L'herbe chancelle sous nos pas, les rivières scintillent de leurs écrins blancs, on assiste à des graphismes de haute qualité et sans aucun doute à l'un des meilleurs moteurs de jeu contenu des productions actuelles sur le marché MMO. Vous l'aurez compris à ce niveau Turbine n'a pas fait les choses à moitié et ce sentiment de travail accompli se retrouve dans la création de notre personnage qui permet une bonne personnalisation mis à part le choix des vêtements indisponibles.
 
 
Une fois passée l'agréable surprise des graphismes sympathiques, on se retrouve en terme de gameplay à des traditionnels quêtes avec nos fameux points d'exclamation au dessus des personnages voulant nous délivrer une mission pour la gloire du royaume. Des yeux avertis me chuchoteront une certaine similitude avec le titre de Blizzard World of Warcraft. C'est sur qu'au niveau mécanisme de jeu, Turbine ne prend aucun risque et nous propose du grand classique mais tout de même saupoudrer de quelques trouvailles de bon goût. Par exemple, tout au long de son parcours, le joueur se voit accompagner de plusieurs cinématiques interactives renforceant le côté immersif de la bête. De plus, les nombreuses quêtes disponibles se veulent varier en objectif et en récompense, ce qui nous changera un peu des ornières classiques à base de tuer X monstres. En matière de récompense, certaines quêtes spécifiques (exploits) offriront parfois des bonus particuliers. Tout un tas d'exploits sont disponibles au sein du jeu qui vous permettront de gagner des traits afin de compléter votre liste d'attributs. En plus des exploits, vous aurez la capacité de placer un titre à côté de votre pseudo visible par tous les joueurs, histoire d'être un peu plus Geek. Ce titre correspondra bien sûr à l'exploit réalisé au préalable.
 
 
Malgré ces quêtes barbares sachez qu'il existera un serveur Roleplay permettant de satisfaire votre imagination et l'artisanat présent vous permettra sûrement de vous changer les idées de temps en temps. Le choix ne manque d'ailleurs puisque que l'on peut devenir historien, fermier, cuisinier, armurier, récolteur ou encore tailleur à travers différentes voies qui incluent elles mêmes trois artisanats différents. Néanmoins, il peut paraître dommage de ne pas pouvoir choisir les artisanats contenus dans ces voies mais il est possible en cas d'envie soudaine de changer de voie quand on le désire, moyennant la perte de tout ce qu'on a apprit précédemment. Lors de la bêta, la montée de l'artisanat était vraiment très simple, espérons que Turbine revoie le niveau de difficulté au niveau des matériaux à acquérir et du temps à dépenser pour faire monter une profession. Effectivement cela serait dommage que tout le monde se retrouve expert artisan dès les premières semaines de jeu.
 

On peut casser du joueur ?

Ou plutôt du monstre on devrait dire, Turbine a jugé bon que les joueurs ne puisse pas créer de personnage du côté de Sauron. Pour les personnes voulant jouer un bon gros ouruk-hai violeur de jeune hobbit il faudra passer votre chemin. A la place Turbine nous propose un système de combat entre joueurs édulcoré. A partir du niveau 10 que vous pourrez avoir accès à la zone PVP en incarnant un serviteur de Sauron niveau 50 (Faucheur orque, Tisseuse, Ourouk à flèches noires, Chef de guerre ourouk ou Ouargue traqueur). De nombreuses quêtes sont disponibles pour faire avancer votre monstre et le but sera de capturer des forts bien gardés pour obtenir des points d'infamies. Au niveau 40 de votre personnage, la zone vous est accessible avec votre personnage principal cette fois-ci. Là encore des nombreuses quêtes sont disponibles pour monter les capacités de votre personnage. Derrière ce système particulier on retrouve une envie pour les développeurs de proposer un contenu alternatif à la fois fait à partir de quêtes et d'affrontements entre joueurs. On pourrait se poser la question de l'équilibre entre les deux forces du bien et du mal sachant que les forces du mal sont accessibles dès le niveau 10. A ce niveau, les développeurs ont tenté de maintenir cette cohésion grâce à une force moins importante du côté des monstres. Votre monstre sera donc moins costaud en duel qu'un personnage principal de niveau 40. Il faut donc que les monstres se mettent en groupe pour pouvoir contrebalancer ce manque de force. Un pari osé de la part des développeurs mais la zone est plutôt grande et assez sympathique à jouer à tel point que lors de la bêta US beaucoup de joueurs se concentrés uniquement sur la progression de leur monstre au détriment de leur personnage principal.

 

Article rédigé par Dtox , le

C'est avec plaisir que l'on découvre Lord Of The Rings Online, l'univers y est assez fidèle et l'ambiance bien présente. On apprécie aussi la qualité des graphismes et les nombreuses quêtes, et on ne peut finalement que lui reprocher d'avoir récupéré un certain nombre d'éléments de World Of Warcraft sans avoir pousser un peu plus loin. Comme tout bon MMO, le produit n'est pas réellement fini le jour de son lancement. Dans tous les cas, Lord Of The Rings Online possède de bonnes bases pour que vous puissiez dès à présent passer de bon moments en attendant d'éventuels sorties en cette fin d'année 2007.

Commentaires