Test : Project Freedom

Project Freedom - PC

Genre : Action

Date de sortie : Mai 2005

Genre
Action
Date de sortie
Mai 2005 - France
Développé par
CITY Interactive
Edité par
MC2 France
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Les shoots spatiaux se font rares ces derniers temps, pourtant la demande est présente. Sortez votre vieux joystick de son carton, et si vous avez séché l’épisode III de George au ciné, peut-être pourrez-vous combler votre envie de vide intersidéral par ce jeu.

 
 
L’histoire de ce shoot spatial est des plus banales du genre. Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine….(je ne me tromperais pas de jeu moi ?) Vous êtes un jeune pilote talentueux qui mène sa petite carrière bien au chaud. L’espace est une jungle sans lois, et ainsi tout motif concurrentiel et économique est suffisant pour engager le combat.
 

Un jeu vide…

Le jeu est limité à son plus simple appareil, seul un mode solo est disponible, offrant 21 missions linéaires au possible, et qui suivent un scénario plus ou moins commun, en tramant une histoire pas très intéressante à lire entre les missions. Le background est fade, et les objectifs des missions aussi, ces derniers se résumant à tuer une flotte ennemie venue perturber votre croisière, ou à bombarder un bâtiment. Certes c’est de toute façon le fondement d’un shoot spatial, mais dans ce jeu on a vraiment l’impression de ne pas participer à une guerre sanglante qui regorgerait d’explosions avec une foultitude de vaisseaux. Vous avez bien des coéquipiers, mais à part demander de l’aide sur la radio ils ne sont pas capables de faire grand-chose, et surtout pas d’abattre un ennemi. Le mieux est donc de faire comme si ils n’étaient pas là (d’ailleurs la plupart du temps on se demande où ils sont) et d’abattre vos ennemis un par un. Aucune stratégie ne vous sera nécessaire, et pire, vos talents de pilote ne seront même pas sollicités puisque les munitions de missile autoguidés (et qui se lockent automatiquement sur la cible la plus proche) sont tellement grande qu’elles sont quasi infinies. Vous n’aurez donc qu’à naviguer ça et là et à appuyer sur un bouton en visant très très grossièrement la cible.
 

… Vide comme l’espace

Vous n’êtes cependant pas immortel et vos ennemis vont bien tenter de vous empêcher de bombarder en rond, mais même pas, ils agissent sans tactique ni formation, ne vous poursuivent pas plus que ça, ne cherchent pas à vous éviter quand vous leur tirez dessus, et quand ils vous prennent pour cible, ils ont du mal à vous atteindre. Sans compter qu’ils ne semblent visiblement pas dotés d’un système de défense contre ces fameux missiles au nombre conséquent ce qui rend leur destruction bien trop facile.
Vous l’aurez compris, on a ici un jeu très arcade, à l’opposé extrême du très (trop ?) simulatoire X2 : The Threat. Un tel jeu d’arcade est censé être plaisant à jouer par son côté très rythmé et bourré d’action, ce que n’a clairement pas Project Freedom gâché par sa répétitivité lassante dès les premières missions, et la passivité que l’on ressent.
 

Techniquement correct

Graphiquement le jeu est très correct, mais les effets d’explosions auraient pu être selon moi plus impressionnants. Les autres effets sont bons, mais l’arme principale (une sorte de mitraillette laser) donne la sensation de tirer dans du flanc. Vous ne disposez que d’un seul vaisseau tout au long du jeu, dont les améliorations pourront être choisies grossièrement (attaque, défense, ou vitesse) au fur et à mesure des réussites des missions. Vous pourrez le diriger très aisément aussi bien avec la souris qu’avec un joystick, d’autant que la visée n’est pas l’élément de difficulté de ce jeu.
 

Article rédigé par DjiZ , le

Un jeu qui ne sera toujours pas LE shoot spatial recherché par les amoureux du genre. Trop arcade, trop répétitif et sans intérêt, ce jeu semble très incomplet.

Points positifs

  • Accessible à tous

Points négatifs

  • Pas de multijoueur
  • Répétitif et lassant
  • Sans saveur

Commentaires